Sierre-Zinal opte pour une course en départ groupé uniquement pour les élites

Kilian Jornet
Kilian Jornet sur la ligne d'arrivée de Sierre-Zinal - Photo : Sierre-Zinal

Les organisateurs de Sierre-Zinal (31 km, 2190 m D+) ont annoncé le 26 mai que l’édition 2021 de la course suisse ne pourrait pas se dérouler normalement pour les participants amateurs en raison des restrictions sanitaires. Comme l’an dernier, la course sera étalée sur un mois, du 4 août au 12 septembre. Seuls les coureurs élites pourront prendre le départ groupé de ce rendez-vous mythique de la saison de course en montagne et épreuve phare du circuit Golden Trail World Series, le samedi 7 août.

« Les annonces du Conseil fédéral donnent une perspective positive vers une réouverture, mais insuffisante pour l’organisation d’une course de l’ampleur de Sierre-Zinal sous sa forme traditionnelle », expliquent-ils. 

On est en contact!

On n'envoie pas de spam :)

On est en contact!

On n'envoie pas de spam :)

L’événement accueille en temps normal environ 15 000 personnes lors du week-end de compétition. Le rassemblement est donc trop important pour respecter la jauge de 3000 personnes fixée par les autorités locales pour les événements en extérieur.

L’organisation a précisé qu’elle informerait les participants le 16 juin concernant les conditions de remboursement partiel et les prestations incluses.

Un plateau encore très relevé pour la course élite

La ligne de départ de Sierre-Zinal est traditionnellement un condensé de coureurs de très haut niveau. Cette année, il n’y aura donc que des élites. Ils seront environ 150 athlètes, hommes et femmes, selon la liste des coureurs ayant confirmé leur présence, partagée par les organisateurs. Les Français y seront dignement représentés.

L’Espagnol Kilian Jornet, détenteur du record de l’épreuve (2 h 25 min 35 s), tentera de remporté la course pour la neuvième fois.

On retrouve évidemment plusieurs champions et championnes suisses, comme le grimpeur Rémi Bonnet, troisième l’an dernier, et la meilleure athlète au monde selon l’ITRA, Maude Mathys, double tenante du titre, mais aussi Marc Lauenstein, vainqueur en 2013, et Judith Wyder, deuxième de l’épreuve en 2019.

Les Italiens, grands spécialistes de la course en montagne, seront bien représentés avec Xavier Chevrier, champion d’Europe de course en montagne en 2017, Cesare Maestri, vice-champion du monde de course en montagne en 2019 et Francesco Puppi, 4e de Sierre-Zinal en 2018 et médaillé de bronze des championnats d’Europe de course en montagne en 2017.

D’autres spécialistes de la discipline devraient être présents tels que le Britannique Jacob Adkin, champion d’Europe en titre, et sa compatriote Emma Clayton, médaille de bronze du rendez-vous continental en 2015. La double championne du monde de course en montagne (2017 et 2018), la Kenyane Lucy Wambui Murigi, figure aussi sur cette liste, tout comme son compatriote Petro Mamu. Le Marocain Elhousine Ellazaoui, le Britannique Tom Evans et l’Américain Sage Canaday seront à surveiller.

Confirmation de Frédéric Tranchand?

La délégation française sera emmenée par un petit nouveau dans le trail running, le champion de course d’orientation Frédéric Tranchand, qui avait réalisé à la surprise générale le deuxième meilleur temps l’an dernier derrière Kilian Jornet. Il avait remporté dans la foulée la Skyrace des Matheysins avant une remarquable 3e place au classement général du Golden Trail Championship. Ces résultats exceptionnels ont fait de lui le meilleur français au classement général de l’ITRA et du classement XS, sur les courses de 25 à 44 km-effort.

Il sera accompagné de plusieurs grands espoirs du trail français, comme Sylvain Cachard, champion de France en titre de course en montagne, Johann Baujard, Anthony Felber, Damien Humbert ou encore Quentin Moulet.

Mais aussi des champions Thibaut Baronian, 6e de l’épreuve en 2017, et Nicolas Martin, vice-champion du monde de trail en 2016, ainsi que du vétéran, mais toujours au top niveau, Julien Rancon, vice-champion du monde de trail en 2019 et 6e de Sierre-Zinal en 2018.

Les athlètes françaises en force

Les Françaises pourront également compter sur une solide délégation à Sierre-Zinal, avec entre autres la championne du monde de trail Blandine L’Hirondel, 3e du Golden Trail World Championship l’automne dernier, qui a débuté sa saison fin mars avec une victoire sur le Trail de la Cité de Pierres (31 km, 1541 m D+). Elle participera pour la première fois au rendez-vous suisse.

Il faudra aussi compter sur deux athlètes de l’équipe de France championne du monde en titre de course en montagne, à savoir Élise Poncet et Anaïs Sabrié. Cette dernière avait terminé 5e de Sierre-Zinal en 2019, en 3 h 01 min, et 2e de la version « challenge » 2020, en 2 h 59. Leur collègue du Team Matryx Lucille Germain sera du voyage et aura aussi son mot à dire. 

Il faudra par ailleurs garder un œil, pour ne citer qu’elle, sur Ruth Croft. La Néo-Zélandaise a terminé 4e en 2018 et 2019, mais elle a démarré la saison 2021 sur les chapeaux de roues avec une victoire au classement général au Tarawera Ultramarathon (103 km, 3860 m D+) et une victoire chez les femmes sur le 50 km (2400 m D+) de l’Ultra-Trail Australia.

Distances+ inspire ses lecteurs à mettre le sport dans leur vie, afin qu’ils connaissent une amélioration de leur santé globale, physique et mentale. Notre magazine oeuvre à une société plus saine. Vous pouvez faire une différence pour nous permettre de poursuivre notre mission en devenant un contributeur régulier. Nos articles ne sont pas gratuits : un journaliste a travaillé pour l’écrire. L’information n’est pas produite par magie : nous avons besoin de votre appui pour continuer. Vous lisez Distances+ ? Merci!