L'arche d'arrivée de la Western States - Photo : courtoisie

Courue dans la sierra Nevada californienne, la Western States est considérée comme la doyenne des compétitions d’ultra-trail. Fondée dans les années 1970, elle se joue sur 160 km de course dans les extrêmes, la neige recouvrant les hauteurs et la chaleur intense régnant dans les sections basses.

En raison d’une vieille loi fédérale, les activités humaines sont circonscrites dans les réserves naturelles américaines. La Western States a obtenu la reconnaissance d’un droit acquis, cependant son nombre de participants est restreint à 369. Comme pour l’UTMB, il faut donc amasser des points lors de courses qualificatives et espérer être tiré au sort à la loterie. Le temps limite pour passer l’arche d’arrivée est de 30 heures, ce qui a souvent permis de créer des moments très forts dans les toutes dernières secondes.

On trouve parmi les gagnants historiques Jim Walmsley, Kilian Jornet, Rob Krar, Thimothy Olsen et surtout Scott Jurek, avec sept gains. Chez les femmes, Ann Trason l’a remporté 14 fois. On compte aussi Courtney Dauwalter, Clare Gallagher, Kaci Lickteig, Madalena Boulet, Stephanie Howe et plusieurs autres.