Du beau monde au Trail des Passerelles du Monteynard pour décrocher une place en équipe de France

Trail des Passerelles du Monteynard
Sur le parcours des courses du Trail des Passerelles du Monteynard 2019 - Lionel Montico / Trail des Passerelles du Monteynard

Le Trail des Passerelles du Monteynard a dévoilé ce jeudi 24 juin la liste des athlètes élites qui prendront le départ le 11 juillet de la Grande Course (65 km, 3300 m D+) et du Maratrail (42 km, 2600 m D+) en vue d’une qualification pour les championnats du monde dans l’équipe de France. De nombreux traileurs de haut niveau seront au départ sur chacune de ces deux épreuves pour tenter d’accrocher l’une des deux premières places.

Nicolas Martin, le parrain de l’événement, décrit « un terrain exigeant avec un profil quasiment de montagne », mais qui n’est « pas très technique ». Selon le champion français, la course sélectionnera des « coureurs complets ». « C’est aussi le but d’une sélection, de sélectionner des coureurs qui savent s’adapter », poursuit-il.

On est en contact!

On n'envoie pas de spam :)

On est en contact!

On n'envoie pas de spam :)

Éric Le Pallemec, organisateur de la course, a confié en conférence de presse son enthousiasme quant à la présence des élites sur son événement. Cependant, il a tenu à rappeler que le Trail des Passerelles du Monteynard restait avant tout un événement populaire. « La course n’a pas vocation à devenir un championnat de France, a-t-il souligné. Mais si la fédération vient taper à notre porte, on regardera avec attention la proposition avec nos partenaires. »

Les hommes sur la Grande Course

Sur la plus longue distance, plusieurs coureurs d’expérience se retrouveront sur la ligne de départ, avec notamment la présence de l’inépuisable Nicolas Martin, vice-champion du monde de trail en 2016. Le champion du monde 2015 et champion de France de trail court en 2019, Sylvain Court, sera aussi de la partie, tout comme Ludovic Pommeret, deux fois 5e (2015 et 2016) et une fois 6e (2017) du rendez-vous planétaire.

Il faudra également compter sur la brillante jeunesse, comme Baptiste Chassagne, 3e des championnats de France de trail long en 2019 et auteur d’un début de saison canon avec trois podiums en quatre courses. Romain Maillard, 7e des mondiaux de 2018 au Portugal a confirmé sa présence, tout comme Thibaut Garrivier qui, en manque de repères à la suite d’une longue blessure en 2020, tentera sans doute de renouer avec le podium.

Les femmes sur la Grande Course

Le plateau promet une belle course féminine avec Manon Bohard, récente vainqueure – main dans la main avec Sylvaine Cussot, du Cabo Verde Treg (112 km, 6900 m D+), Lucie Jamsin, 8e des mondiaux de 2017 en Italie, Mathilde Sagnes, 4e des derniers championnats de France de trail court, ou encore Maryline Nakache, championne de France de trail long 2018. Cette dernière a gagné toutes les courses auxquelles elle a participé cette année. Cependant, il faudra garder un œil sur la double championne du monde (2013 et 2015) Nathalie Mauclair, Marion Delespierre, 3e de cette course sélective en 2015, Sophie Gagnon, déjà du voyage en 2016 au Portugal, et Anthéa Juin qui auront leur mot à dire.


À lire aussi : L’UTMB 2021 s’annonce de très haut niveau (s’il a lieu)


Les hommes sur le Maratrail

Sur le Maratrail, le local Thomas Cardin, champion de France de trail en titre et récent vainqueur du Trail du Ventoux (46 km, 2350 m D+), fait office d’épouvantail. Nicolas Martin en a fait son grand favori lors de la conférence de presse. Il faudra tout de même se méfier de Kevin Vermeulen, vainqueur de deux courses en Italie en début d’année, de Julien Navarro, 3e des derniers championnats de France de course en montagne, de Fabien Demure, 3e du Maratrail l’année dernière et de Cédric Fleureton, médaillé de bronze des championnats du monde en 2017.

Il faudra aussi surveiller Clément Durance, Arnaud Bonin et Léandre Santin.

Les femmes sur le Maratrail

Pour Nicolas Martin, la jeune Lucille Germain, du Team Matryx, sera la favorite de la course. La championne de France espoir de course en montagne et de trail 2019 a récemment remporté le classement espoir de l’Olla de Nuria, première étape du circuit mondial des Golden Trail Series (GTS).

Céline Lafaye, vainqueure du Torgon Trail (20 km, 1300 m D+) fin mai devant la meilleure traileuse de la planète au classement ITRA, la Suissesse Maude Mathys, aura également son mot à dire.

Sabine Ehrstrom, 11e des derniers championnats de France de trail pourrait venir s’immiscer dans ce duel qui se dessine. 

À noter également la présence de l’ancienne championne olympique de biathlon Marie Dorin-Habert. La jeune retraitée sera présente le 6 juillet sur l’épreuve de 17 km, Le 3e Poste (700 m D+) pour défendre son titre.

Distances+ inspire ses lecteurs à mettre le sport dans leur vie, afin qu’ils connaissent une amélioration de leur santé globale, physique et mentale. Notre magazine oeuvre à une société plus saine. Vous pouvez faire une différence pour nous permettre de poursuivre notre mission en devenant un contributeur régulier. Nos articles ne sont pas gratuits : un journaliste a travaillé pour l’écrire. L’information n’est pas produite par magie : nous avons besoin de votre appui pour continuer. Vous lisez Distances+ ? Merci!