Entre forêt et océan, la Team Trail 17 trace son chemin de course

team trail 17
Des membres de la Team Trail 17 prennent la pose lors d'un entraînement - Photo : courtoisie

Situé au nord de l’estuaire de la Gironde, entre les vignobles bordelais, cognaçais et la côte atlantique, la Charente-Maritime a peu d’une terre de trail, et pourtant… un club de coureurs arpente les sentiers de la côte royannaise : la Team Trail 17. À son origine : Yannick Gonzales, qui raconte à Distances+ sa transition vers la course en sentier et comment il transmet sa nouvelle passion aux habitants de la région.

Du triathlon à la course en montagne

Yannick Gonzales est un triathlète de distance Ironman. Au fil des années, il a cherché à développer une certaine proximité avec le milieu naturel et s’est alors orienté vers des formats de courses en nature, incluant du relief.

Un ami coureur en sentier lui parle alors du Festival des Templiers. Un an plus tard, Yannick complète cette course mythique dans les montagnes du sud de la France. Il fait alors rapidement le constat de ses limites de triathlète : « je n’étais pas préparé à ce type d’effort » dit-il.

Bien plus qu’un sentiment d’accomplissement à l’arrivée, ce qui marque Yannick avec cette première expérience, c’est avant tout la convivialité et la bienveillance des coureurs face à de multiples adversaires communs : le dénivelé et le profil technique des sentiers en montagne, mais également la distance.

facebook distances+

La naissance de la Team Trail 17

team trail 17
Photo : courtoisie

À cette époque, les exploits médiatisés de Killian Jornet font exploser la popularité de la course en sentier. Constatant l’admiration et l’engouement général que suscite cette pratique auprès du grand public, Yannick ne manque pas de remarquer un autre atout : son accessibilité.

Il n’hésite pas longtemps avant de contacter quelques amis, eux aussi pris par le virus du trail, dans le but de monter un club de coureurs en Charente-Maritime. Et même si la région n’offre pas un dénivelé avantageux pour la pratique de cette discipline, quand on veut, on peut! La Team Trail 17 est ainsi née de la passion de quelques amis coureurs et de la vocation de Yannick à la transmettre. 

Depuis sa création en février 2018, le club regroupe plus d’une cinquantaine d’adhérents, dont plus d’une douzaine de femmes. Yannick reproduit les mêmes modèles des clubs sportifs à la française, à savoir : 

  • un cadre d’entraînement très structuré et adapté selon les saisons. Le mardi, c’est préparation physique généralisée, le jeudi, c’est vitesse sur piste, le samedi, c’est travail technique en sentiers et le dimanche, c’est sortie longue;
  • trois stages de préparation en montagne dans l’année : dans les montagnes basques et les stations de sports hivernales (les Pyrénées sont à moins de 5 h de route);
  • la définition d’objectifs communs : le Grand Raid des Pyrénées, l’Ultra Tour du Puy Marie à Aurillac, le Festival des Templiers et, peut-être un jour, l’UTMB. 

La préparation physique et mentale

Avec une petite cagnotte commune, Yannick achète du matériel pour la préparation physique, à laquelle il met un point d’honneur. Planifier une course en montagnes en courant dans les plaines charentaises ne suffit pas. 

Il ne s’arrête pas là : la préparation physique, c’est une chose, mais un ultra-trail se joue aussi avec des atouts psychologiques. Yannick intègre donc des séances de visualisation mentale les semaines avant une course. « Ça permet d’être plus humble face à l’effort », affirme-t-il. 

En rentrant d’une séance d’entraînement, les coureurs s’allongent dans le vestiaire du gymnase et Yannick leur demande de se projeter dans différentes situations avant et pendant la course, aussi bien dans des moments de difficultés, de doutes ou de souffrance, que dans des moments de plénitude, en haut des crêtes rocailleuses ou à l’approche de l’arrivée.

Résultat de tous ces efforts physiques et mentaux : plus d’une dizaine de membres ont déjà franchi la barrière des 100 km et trois celle des 100 miles. 

La méthode de Yannick Gonzales semble fonctionner, alors pourquoi ne pas en faire profiter le plus grand nombre? Sur sa chaîne YouTube, qui compte maintenant plus de 500 abonnés, il partage au grand public ses séances d’entraînements physiques, mais aussi ses courses avec les membres de la Team Trail 17. De la même façon que Zinzin Reporter l’inspire, Yannick aime transmettre et partager.

Le Trail en Charente-Maritime

Lors de la création du club, Yannick avait été invité à développer cette discipline dans le cadre du club d’athlétisme local. À l’époque, il avait décliné l’offre, car, selon lui, la pratique de la course en sentier ne s’inscrit pas dans la même quête de performance que la course sur piste. 

Certains membres du club d’athlétisme viennent maintenant s’essayer en sentier et la notoriété du club est désormais bien établie dans ce coin de la France.

Dans cette démarche de développement du trail dans la région, Yannick et son équipe proposent de prendre en main l’organisation de la course Extrême 300 qui consiste à gravir les marches du phare de la Coubre, connu pour être le plus haut de la côte charentaise avec ses 64 m et 300 marches à gravir. « On va chercher le déniveler là où on peut! », lance-t-il.

À cet endroit de la côte, la nature offre un décor spectaculaire. Le phare est planté dans la forêt domaniale de la Coubre, bordée de dunes de sable qui s’étalent tout le long de la « Côte sauvage ». 

La nature environnante offre un splendide spectacle pour les yeux, mais également un magnifique terrain de jeu pour la course d’orientation, une pratique déjà bien développée dans la région.

Les projets

L’essor du trail gagne les plaines charentaises, et à en croire Yannick, ce n’est pas fini; lui et la Team Trail 17 ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin et plusieurs projets devraient voir le jour prochainement.

En reprenant la course Extrême 300, Yannick souhaiterait mettre en place un format de course de type « last man standing » (« dernier coureur survivant ») autour du phare de la Coubre. 

Convaincu que le trail est une discipline sportive à part entière, Yannick souhaiterait également toucher un public plus jeune au travers une « école de jeunes ». 

Pour les membres du club, le grand objectif commun est de participer un jour à l’UTMB, en équipe.

À lire aussi :

Distances+ inspire ses lecteurs à mettre le sport dans leur vie, afin qu’ils connaissent une amélioration de leur santé globale, physique et mentale. Notre magazine oeuvre à une société plus saine. Vous pouvez faire une différence pour nous permettre de poursuivre notre mission en devenant un contributeur régulier. Nos articles ne sont pas gratuits : un journaliste a travaillé pour l’écrire. L’information n’est pas produite par magie : nous avons besoin de votre appui pour continuer. Vous lisez Distances+ ? Merci!