Golden Trail Championship : Jim Walmsley attendu aux Açores à la fin du mois, mais pas Kilian Jornet

Golden Trail Championship

Kilian Jornet Jim Walmsley
Kilian Jornet et Jim Walmsley l'édition 2019 de Sierre-Zinal - Photo : Golden Trail Series

Mise à jour en date du 16 octobre 2020 – Kilian Jornet a finalement renoncé à participer au Golden Trail Championship pour se consacrer ce samedi 17 octobre à son premier 10 km à Oslo, en Norvège, face à Jakob Ingebrigtsen, dont le record personnel est à 27 min 54 s. Jim Walmsley a en revanche confirmé sa présence.

À noter que la championne du monde de trail, et nouvelle championne de France de course en montagne, Blandine L’hirondel sera, elle aussi, au départ. L’étudiante en médecine a décidé de se rendre dans l’archipel par ses propres moyens, puisqu’elle n’a pas obtenu comme les autres élites le fameux « golden ticket » et l’invitation tout-inclus qui allait avec — seulement un dossard —, mais si sa cheville tient (elle a une fissure à l’un de ses ligaments depuis le Championnat de France), nul doute qu’elle se battra de nouveau comme une lionne, face notamment à la Néo-Zélandaise Ruth Croft, pour ajouter une ligne en or à son palmarès déjà étourdissant (19 victoires depuis 2016, 11 sur ses 14 dernières courses entre 2019 et aujourd’hui).

La Française Audrey Tanguy a également annoncé le 21 octobre qu’elle serait présente, sans golden ticket.


Le « Golden Trail Championship » devrait réunir aux Açores, du 28 octobre au 1er novembre, une sélection d’une centaine de champions de trail de moyenne distance (en dessous de 42 km) d’une vingtaine de pays, parmi lesquels l’Américain Jim Walmsley, mais aussi le Norvégien Stian Angermund ou encore les Français Thibaut Baronian, Nicolas Martin et Ludovic Pommeret. L’Espagnol Kilian Jornet a pour sa part renoncer à faire le déplacement. Chez les femmes, Maude Mathys, Blandine L’hirondel, Judith Wyder, Ruth Croft, Eli-Anne Dvergsdal, Camille Buyas, Anaïs Sabrié ou encore Katie Schide vont chauffer les sentiers de l’île. 

Il s’agit d’un événement inédit, volontairement axé sur l’élite de la discipline, imaginé au printemps dernier pour compenser l’annulation de la majorité des courses des Golden Trail Series, à savoir le circuit mondial Golden Trail World Series (GTWS) et les cinq circuits nationaux, tous en Europe, les Golden Trail National Series (GTNS).

La densité de grosses cotes ITRA sera exceptionnelle. Sans doute du jamais vu au départ d’une compétition de trail. Une somme totale de 100 000 euros sera partagée entre les athlètes les plus performants.

Une liste de 112 athlètes sélectionnés (voir plus bas) avait été publiée la semaine dernière par Golden Trail Series, mais il fallait s’attendre à ce que certains de ces athlètes ne fassent pas le déplacement au Portugal, notamment en raison de la situation sanitaire ou de blessures.

4 étapes en 4 jours

Le volcan Pico au large de l’île de Faial, aux Açores, Portugal – Photo courtoisie

Ce championnat mondial se déclinera en quatre étapes sur quatre jours consécutifs à raison de 113 km et 6050 m D+ cumulés (étape 1 : 26 km, 1049 m D+, étape 2 : 32 km, 1343 m D+, étape 3 : 32 km, 1137 m D+ et étape 4 : 36 km, 1453 m D+).

« À l’issue des quatre jours, un classement général sera établi et le(la) Golden Trail Champion(ne) sera celui qui aura réalisé le temps cumulé le plus faible de toutes les étapes », précise le promoteur de l’événement, l’équipementier Salomon, qui a confié l’organisation sur place à l’équipe de l’Azores Trail Run, qui devait assurer initialement la grande finale du circuit GTNS en Espagne et au Portugal.

Une sélection hors norme 

Kilian Jornet à la Zegama
Kilian Jornet est le recordman de victoire sur la Zegama-Aizkorri – Photo : Zegama-Aizkorri

Les athlètes qui s’étaient classés l’an dernier aux 11 premières places du circuit Golden Trail World Series – comprenant notamment des courses emblématiques comme Zegama-Aizkorri, Sierre-Zinal et le Marathon du Mont-Blanc – ainsi que les champions en titre des cinq circuits nationaux (France-Belgique, Espagne-Portugal, Italie, Royaume-Uni, République Tchèque-Slovaquie-Pologne) étaient automatiquement qualifiés.

Les organisateurs ont également rendu public le nom de ceux qui se sont qualifiés un peu partout sur la planète en signant le meilleur temps des segments Strava tracés spécialement pour l’occasion dans 19 pays, dont le Canada et les États-Unis (voir plus bas).

N’importe quel coureur ambitieux avait la possibilité de tenter de se qualifier pour le championnat mondial entre le 1er juillet et le 1er octobre, en courant le plus rapidement possible ces segments créés pour l’occasion un peu partout sur la planète. Les athlètes arrivés en tête de chaque segment (homme et femme) ont gagné leur dossard, ainsi que le billet d’avion jusqu’aux Açores et l’hébergement pendant l’événement. C’est d’ailleurs ainsi que Jim Walmsley est parvenu à se qualifier, en battant le record du segment de l’Arizona.

Du côté du Canada, le Québécois Rémi Leroux, qui avait le temps de référence sur le segment tracé au Québec, dans le secteur du Mont-Tremblant, a vu l’opportunité d’aller courir aux Açores s’envoler dans les derniers jours, battu par l’Ontarien Ryan Atkins, ancien vainqueur des courses de The North Face Endurance Challenge à New York et en Ontario. Ce dernier se rendra dans l’archipel portugais avec sa conjointe, Lindsay Webster, qui a elle aussi amélioré le record de la Québécoise Sarah Bergeron-Larouche.

Forte représentation française

Frédéric Tranchand
Le champion de course d’orientation Frédéric Tranchand a terminé 2e de Sierre-Zinal 2020 derrière Kilian Jornet – Photo : Courtoisie

Ce sont les coureurs de trail français qui seront les plus représentés avec notamment Thibaut Baronian qui a l’avantage de concourir régulièrement aux côtés des cadors des distances comprises entre 21 et 42 km.

Mais il faudra peut-être composer aussi avec Frédéric Tranchand, qui a créé la surprise lors de l’édition 2020 de Sierre-Zinal, en terminant 2e à seulement 30 secondes de Kilian Jornet et devant Davide Magnini et Rémi Bonnet. Il se trouve que cet « inconnu » est en fait l’une des références internationales en course d’orientation.

« Il y a quatre jours de course d’affilée et ça risque d’être dur, mais c’est surtout l’occasion de me confronter avec Kilian et les autres, a confié Frédéric à Distances+. Ce sera un bon test. Ce résultat à Sierre-Zinal me fait un peu réfléchir sur la suite. Je vais bien évidemment continuer la course d’orientation qui reste mon sport mais il faut regarder s’il y a moyen de jouer sur les deux calendriers. »

Des primes aux vainqueurs

Des primes sont également prévues pour les vainqueurs de chaque étape (500 euros), pour les meilleurs grimpeurs, descendeurs et sprinteurs de chaque course (500 euros) et pour les vainqueurs du classement général de chacune de ces spécialités (1000 euros).

Les vainqueurs du championnat remporteront la somme de 6500 euros, leurs poursuivants 5000 euros entre la 2e et la 5e place et 2500 euros entre la 6e et la 10e place.

La liste complète des élites

Golden Trail Series
Photo : Golden Trail Series

Voici la liste des athlètes, les hommes puis les femmes, sélectionnés pour ce championnat mondial, pays par pays. Leur cote ITRA ne tient pas compte de leurs performances de ces dernières semaines, car elle a été gelée depuis le mois de mars jusqu’au 1er janvier 2021.

Leur présence ou leur absence (DNS) est spécifiée à côté de leur nom. Les coureurs qui figuraient dans le top 11 du classement général 2019 du Golden Trail Series apparaissent en gras :

HOMMES

FRANCE
Thibaut Baronian (cote ITRA 892)présence confirmée
Alexis Sévennec (cote ITRA 897)DNS
Nicolas Martin (cote ITRA 901) – présence confirmée
Ludovic Pommeret (cote ITRA 884) – présence confirmée
Julien Michelon (cote ITRA 856) – présence confirmée
Johann Baujard (cote ITRA 854) – présence confirmée
Théo Détienne (cote ITRA 854) – présence confirmée
Damien Humbert (cote ITRA 849) – présence confirmée
Arnaud Bonin (cote ITRA 847) – présence confirmée
Frédéric Tranchand (pas de cote ITRA) – présence confirmée

CANADA
Ryan Atkins (cote ITRA 802) – présence confirmée

ÉTATS-UNIS
Sage Canaday (cote ITRA 890)DNS
Jim Walmsley (cote ITRA 954) – présence confirmée
Joe Gray (cote ITRA 916) – DNS
Max King (cote ITRA 901) – présence confirmée
David Sinclair (cote ITRA 898) – DNS
Aaron Newell (cote ITRA 769) – présence confirmée

AFRIQUE DU SUD
Johardt Van Heerden (cote ITRA 778) – DNS

ALLEMAGNE
Benedikt Hoffmann (cote ITRA 843) – présence confirmée

BELGIQUE
Nicolas Bucci (cote ITRA 829) – présence confirmée
Florent Caelen (cote ITRA 803) – présence confirmée

ESPAGNE
Kilian Jornet (cote ITRA 950)DNS
Aritz Egea (cote ITRA 897)présence confirmée
Jan Margarit (cote ITRA 920) – présence confirmée
Oriol Cardona (cote ITRA 910) – présence confirmée
Antonio Martinez (cote ITRA 883) – présence confirmée
Eduard Hernandez (cote ITRA 875) – présence confirmée
Yoel De Paz (cote ITRA 861) – DNS
Andreu Blanes (cote ITRA 690) – présence confirmée
Aleix Domènech (pas de cote ITRA) – présence confirmée

ITALIE
Davide Magnini (cote ITRA 927)DNS
Nadir Maguet (cote ITRA 915)DNS
Francesco Puppi (cote ITRA 915) – présence confirmée
Elhousine Elazzaoui (cote ITRA 892) – présence confirmée
Riccardo Borgialli (cote ITRA 862) – présence confirmée
William Boffelli (cote ITRA 860) – présence confirmée
Gabriel Fior (cote ITRA 766) – DNS

FINLANDE
Mårten Boström (cote ITRA 832) – présence confirmée

MEXIQUE
Juan Carlos Carera (cote ITRA 894) – présence confirmée

NORVÈGE
Stian Angermund (cote ITRA 924)présence confirmée
Anders Kjærevik (pas de cote ITRA) – présence confirmée

JAPON
Omi Ryunosuke (cote ITRA 814) – présence confirmée

POLOGNE
Bartlomiej Przedwojewski (cote ITRA 908)présence confirmée
Marcin Rzeszótko (cote ITRA 817) – présence confirmée

PORTUGAL
Dario Moitoso (cote ITRA 840) – présence confirmée

RÉPUBLIQUE TCHÈQUE
Jiří Čípa (cote ITRA 885) – DNS
David Pelíšek (cote ITRA 728) – présence confirmée

ROYAUME-UNI
Billy Cartwright (cote ITRA 778) – présence confirmée
Andrew Heyes (pas de cote ITRA) – DNS

SUÈDE
Petter Engdahl (cote ITRA 894) – DNS
Sebastian Ljungdhal (pas de cote ITRA) – présence confirmée

SUISSE
Rémi Bonnet (cote ITRA 905)présence confirmée
Marc Lauenstein (cote ITRA 896)DNS
Pascal Egli (cote ITRA 900) – présence confirmée
Christian Mathys (cote ITRA 910) – DNS
Stephan Wenk (cote ITRA 882) – présence confirmée
Joey Hadorn (cote ITRA 872) – présence confirmée
Pascal Buchs (cote ITRA 826) – présence confirmée


FEMMES

FRANCE
Amandine Ferrato (cote ITRA 750)DNS
Blandine L’hirondel (cote ITRA 783) – présence confirmée
Audrey Tanguy (cote ITRA 760) – présence confirmée
Lucille Germain (cote ITRA 754) – présence confirmée
Anais Sabrié (cote ITRA 753) – présence confirmée
Camille Bruyas (cote ITRA 752) – présence confirmée
Mathilde Sagnes (cote ITRA 714) – présence confirmée
Myriam Boisset-Guillot (cote ITRA 708) – présence confirmée
Candice Fertin (cote ITRA 633) – présence confirmée

ÉTATS-UNIS
Katie Schide (cote ITRA 779) – DNS
Rachel Drake (cote ITRA 767) – présence confirmée
Bailey Kowalczyk (cote ITRA 688) – présence confirmée
Kimber Mattox (cote ITRA 686) – présence confirmée
Michelle Hummel (cote ITRA 684) – présence confirmée
Jess Marion (cote ITRA 601) – présence confirmée

CANADA
Lindsay Webster (cote ITRA 716) – présence confirmée

AFRIQUE DU SUD
Megan Mackenzie (cote ITRA 722)présence confirmée
Toni McCann (cote ITRA 706) – DNS

ALLEMAGNE
Julia Bleasdale (cote ITRA 748) – DNS
Sarah Kistner (cote ITRA 726) – présence confirmée

DANEMARK
Katrine Villumsen (cote ITRA 682) – présence confirmée

ESPAGNE
Azara Garcia (cote ITRA 785) – DNS
Gisela Carrion (cote ITRA 756) – présence confirmée
Oihana Kortazar (cote ITRA 751) – présence confirmée
Ainhoa Sanz (cote ITRA 749) – DNS
Julia Font (cote ITRA 712) – présence confirmée
Silvia Puigarnau Coma (cote ITRA 694) – DNS

FINLANDE
Anna-Stiina Erkkilä (cote ITRA 642) – présence confirmée

IRLANDE
Sarah McCormack (cote ITRA 747) – présence confirmée

ITALIE
Silvia Rampazzo (cote ITRA 778)DNS
Elisa Desco (cote ITRA 768)présence confirmée
Federica Zuccollo (cote ITRA 647) – présence confirmée

JAPON
Yuri Yoshizumi (cote ITRA 741) – présence confirmée

MEXIQUE
Joel Morales Osegera (Pas de cote ITRA) – présence confirmée

NOUVELLE-ZÉLANDE
Ruth Croft (cote ITRA 800)présence confirmée

NORVÈGE
Eli-Anne Dvergsdal (cote ITRA 743)présence confirmée
Yngvild Kaspersen (cote ITRA 746)DNS
Sylvia Nordskar (cote ITRA 685) – présence confirmée
Katrine Villumsen (cote ITRA 679) – présence confirmée

PAYS-BAS
Irene Kinnegim (cote ITRA 655) – DNS

POLOGNE
Martyna Kantor (cote ITRA 715) – présence confirmée

RÉPUBLIQUE TCHÈQUE
Marcela Vasinova (cote ITRA 732) – présence confirmée
Lucie Maršánová (cote ITRA 727) – présence confirmée
Magdalena Horka (Pas de cote ITRA) – DNS

ROUMANIE
Mihaela Marinescu (cote ITRA 639) – DNS
Oana Mihalcea (cote ITRA 628) – DNS

ROYAUME-UNI
Holly Page (cote ITRA 767)présence confirmée
Sara Willhoit (cote ITRA 728) – présence confirmée
Emma Pooley (cote ITRA 631) – DNS

SLOVÉNIE
Ana Cufer (cote ITRA 693) – présence confirmée

SUÈDE
Fanny Borgstrom (cote ITRA 750)présence confirmée
Tove Alexandersson (cote ITRA 772) – présence confirmée
Annie Sönnerborg-Wadenhorn (Pas de cote ITRA) – présence confirmée

SUISSE
Maude Mathys (cote ITRA 806)présence confirmée
Judith Wyder (cote ITRA 797)DNS
Ariane Wilhem (cote ITRA 626) – présence confirmée
Sabine Hauswirth (Pas de cote ITRA) – présence confirmée
Nina Zoller (Pas de cote ITRA) – présence confirmée

Les coureurs qui souhaitaient participer à ce championnat sans passer par une sélection basée sur la performance avaient également la possibilité de s’inscrire à une loterie jusqu’à la fin août.

À lire aussi :

Distances+ inspire ses lecteurs à mettre le sport dans leur vie, afin qu’ils connaissent une amélioration de leur santé globale, physique et mentale. Notre magazine oeuvre à une société plus saine. Vous pouvez faire une différence pour nous permettre de poursuivre notre mission en devenant un contributeur régulier. Nos articles ne sont pas gratuits : un journaliste a travaillé pour l’écrire. L’information n’est pas produite par magie : nous avons besoin de votre appui pour continuer. Vous lisez Distances+ ? Merci!