Coronavirus : les organisateurs de trail québécois prêts à annoncer de mauvaises nouvelles

trail-clinique-coureur
Au départ d'une course pour enfants au Trail de la Clinique du Coureur - Photo : courtoisie

Alors que la pandémie de coronavirus continue de prendre de l’ampleur au Québec et à travers le monde, plusieurs organisateurs d’événements de trail prévus d’ici l’été se demandent s’ils pourront tenir leur événement cette année. Deux d’entre eux ont déjà jeté l’éponge. D’autres sont prêts à le faire.

Trail Coureur des bois : annulé

Le Trail Coureur des bois, qui devait tenir sa septième édition le 18 mai à la station touristique Duchesnay, dans la région de Québec, a été annulé. Gestev, l’entreprise qui l’organise, a également biffé du calendrier ses autres événements de début de saison, soit la Descente royale et le Défi des escaliers, qui ne sont toutefois pas des courses de trail.

« Nous sommes conscients que la déception sera grande, mais la santé et la sécurité des coureurs, des bénévoles, des partenaires, des employés et fournisseurs sont notre priorité », a expliqué l’organisation par voie de communiqué.

Les personnes inscrites seront remboursées, indique encore Gestev, qui conserve au calendrier le marathon SSQ en octobre, et qui déplace au 30 août son demi-marathon de Lévis, initialement prévu le 3 mai.

Doc Benoit covid 19

Black Fly : annulé

La course Black Fly, organisée depuis trois ans dans le parc de la Gatineau par l’entreprise 3 Beavers Racing, est également annulée. La course devait se tenir le 31 mai.

Environ 80 personnes étaient inscrites à l’événement, indique Mat Lefèvre, l’un des trois partenaires d’affaires dans cette aventure. Tous les participants seront remboursés, indique-t-il. « C’est plus facile comme ça, que de donner des crédits pour une prochaine édition », ajoute-t-il, rappelant que les organisateurs ont des emplois réguliers et qu’ils ne font pas d’argent avec leurs événements.

Leur autre course prévue en 2020, la Midnight Moose Ultra, est toujours maintenue pour la fin septembre, mais l’organisation a cessé de prendre des inscriptions pour le moment, en attendant que la situation se régularise.

Annuel du trail
Procurez-vous l’Annuel du trail 2020 de Distances+ ! C’est gratuit! Téléchargez en cliquant sur l’image.

Trail de la Clinique du Coureur : en attente

« Pour l’instant, on a décidé de ne pas annuler l’événement, indique Yves St-Louis, directeur de course du trail de la Clinique du Coureur, qui doit normalement se tenir le 6 juin, à Lac-Beauport, en banlieue de Québec.

Cependant, « on est agile », indique M. St-Louis, ajoutant que l’organisation va suivre les recommandations des autorités en matière de santé publique.

« On va peut-être déplacer l’événement, dit-il. On s’entend que personne, en ce moment, ne sait vraiment ce qui va se passer au cours des prochaines semaines. »

La Clinique du Coureur envisage donc le scénario du maintien à la date prévue, du report à une date ultérieure, et, en ultime recours, de l’annulation pure et simple. « On va y aller une étape à la fois », dit Yves St-Louis.

En cas de report, « il faut voir les dates disponibles, poursuit le directeur de course. Il faut que la Ville et le ministère des Transports embarquent, parce qu’on a des rues à fermer. Les commanditaires de nos événements ont des enjeux financiers, il va falloir revoir nos ententes avec eux. Quant à notre chronométreur Sportstats, il faudra voir s’il est disponible pour une nouvelle date. » 

L’entreprise a en revanche déjà pris la décision de reporter son événement de 5 km de course sur route, dont la deuxième édition devait se tenir début mai. La nouvelle date n’était pas encore fixée au moment d’écrire ces lignes.

En ce qui concerne les éventuelles demandes de remboursement en cas de report ou d’annulation, la Clinique entend pour le moment gérer individuellement. « Dans le meilleur des mondes, pour les gens qui sont craintifs et qui ne voudraient pas le faire cette année, l’idéal serait de reporter leur inscription à l’année prochaine, mais on va voir à la pièce. C’est une situation extraordinaire. S’il y a des gens qui ont vraiment peur, on va voir au cas par cas, parce qu’on veut garder une bonne relation avec nos coureurs. »

collaborateurs recherches

5 Peaks Orford : en attente

« Je m’attends à ce que ce soit annulé », lâche Luc Hamel, organisateur de la course 5 Peaks Orford, qui doit normalement se tenir le 7 juin dans le parc national du même nom, en Estrie.

Pour l’instant, aucune annonce officielle n’est faite. « On attend de voir ce que les autorités vont nous dire, explique-t-il. Quand on regarde les fameuses « courbes » (de progression de l’épidémie), même si la courbe a été aplatie en juin, on sera encore dans la crise », craint-il.

Il faut d’ailleurs que la SEPAQ rouvre ses parcs, actuellement tous fermés, pour que l’événement puisse se tenir à Orford, indique Luc Hamel.

Tous les coureurs seront remboursés, ajoute-t-il. « On va essayer de perdre le moins d’argent possible », dit M. Hamel, qui ne dépend pas de cette course pour gagner sa vie.

Le 5 Peaks Orford est un « petit » événement, limité à 100 coureurs pour ses deux formats de 25 et de 50 km, mais qui a atteint une certaine aura en raison de sa technicité. Les 50 places disponibles pour le 25 km se sont remplies en 6 minutes lors de l’ouverture des inscriptions en février dernier. Les places disponibles pour le 50 km se sont remplies en quelques heures.

La Gaspesia 100 : prête à tout

gaspesia100 Pierre-Mark Lavoie
Sur le parcours de la Gaspesia 100 – Photo : Pierre-Mark Lavoie

L’organisateur de la Gaspesia 100, Jean-François Tapp, se donne jusqu’au 15 avril pour décider du sort de son populaire événement de trail, qui doit normalement se tenir du 19 au 21 juin.

« On n’est pas dupe, on suit ce qui se passe dans le monde, lance-t-il. Ça fait deux semaines qu’il n’y a rien qui avance. On essaie de boucler des partenariats, mais personne n’est disponible », ajoute-t-il, évoquant le fait que lui-même doit s’occuper de trois enfants à la maison, en raison de la fermeture des écoles.

M. Tapp assure travailler sur un plan de match pour annoncer une bonne nouvelle en même temps qu’une mauvaise, s’il devait annuler la Gaspesia 100. Un événement « de rechange », en quelque sorte.

Des remboursements? « C’est impossible pour nous », dit-il, en raison de la taille de son organisation et de ses engagements financiers.

Les participants inscrits se verraient donc octroyer un crédit sur une autre compétition de l’organisme Gaspesia Événements, à utiliser au cours des trois prochaines années. La politique normale est de deux ans, mais dans les circonstances, M. Tapp va ajouter une année pour utiliser le crédit.

« L’Ultra Trail Gaspesia est à 95 % financé par la vente de billets, explique-t-il. On a juste 5 % de contributions publiques, parapubliques ou de commanditaires. On a un budget de 100 000 $. Sur les 45 000 $ déjà vendus, il y a 35 000 $ déjà dépensé », illustre-t-il.

XTrail Sutton : reporté

L’entreprise JustRun, qui organise de nombreuses courses de trail, de route, à thème et d’obstacles a d’ores et déjà fait savoir que l’événement XTrail Sutton, prévu le 13 juin, serait reporté.

Sept autres de ses épreuves sont aussi reportées à des dates inconnues. JustRun précise que les inscriptions ne sont pas remboursables, mais elle offre plusieurs options pour accommoder ses clients, notamment celle de transférer le dossard à 2021.

Pour les événements prévus en juillet, aucune décision n’a encore été prise officiellement par les organisations. Le Québec Méga Trail et l’Ultra-Trail des Chic-Chocs, qui se tiennent toutes deux le même week-end du 3 au 5 juillet, ont fait savoir par le biais de leurs réseaux sociaux qu’ils restaient attentifs à l’évolution de la situation et qu’ils suivraient les recommandations des autorités de la Santé publique.

À lire aussi :

Une illustration de Flowhynot

C’est l’époque des marathons de balcon

Une illustration de Flowhynot1

Les statistiques souffrent aussi du confinement