Les défis solidaires se multiplient partout alors que sévit la crise

coureurs Pignada famille
Des coureurs du club Les coureurs du Pignada ont participé au défi en famille - Photo : Les coureurs du Pignada

Partout à travers le monde, les coureurs ont fait preuve d’une grande créativité pour bouger durant la crise sanitaire, notamment à des fins humanitaires. Distances+ a recensé quelques-uns de ces défis solidaires qui ont permis de récolter des fonds pour une bonne cause.

Un Ironman à la maison

Ironman maison
Le champion olympique de triathlon en 2008 Jan Frodeno
après son Ironman à son domicile – Photo : Jan Frodeno

Jan Frodeno, champion olympique de triathlon en 2008 à Pékin et triple champion du monde de l’Ironman (3,8 km de natation, 180 km de vélo et 42 km de course à pied) a couru un Ironman chez lui, à son domicile de Gérone, en Catalogne, le 11 avril dernier. Il a mis 8 h 33 min 39 s, à raison de 47 min 30 s de natation dans sa piscine, 4 h 13 de vélos stationnaire et 2 h 58 min de course à pied sur tapis roulant.

Il n’a pas eu à faire des allers-retours dans sa piscine, puisqu’il a installé un dispositif de contre-courant qui lui permet de faire du surplace.

L’épreuve était retransmise en direct sur internet et les spectateurs étaient invités à faire des dons. Plus de 200 000 euros ont été récoltés par le triathlète pour soutenir les hôpitaux de sa région.

Au cours de l’épreuve, il a multiplié les échanges avec d’autres grands sportifs, comme le champion suisse de cyclisme Fabian Cancellara, qui a même partagé quelques coups de pédales à distance avec lui, ou l’ancien skieur alpin allemand Felix Neureuther.


À lire aussi : La SolidariCourse ne cesse de prendre de l’ampleur


« Avançons tous en coeur »

Sébastien Roulier parcourant 300 km pour Moisson Estrie
Sébastien Roulier a bénéficié de la compagnie de nombreuses personnes
tout le long de son périple – Photo : Émilie Guillemette

L’ultramarathonien et pédiatre Sébastien Roulier a réalisé une sacrée performance en parcourant 302 km en près de 50 h en Estrie. Le tout sur un parcours en forme de cœur, qui passe par les lieux desservis par l’organisme d’aide alimentaire Moisson Estrie.

Sébastien Roulier cherchait par ce défi, qui en était d’abord un pour lui-même, à collecter un maximum de fonds pour aider Moisson Estrie à regarnir ses tablettes et pouvoir répondre à la demande, qui est en augmentation dans la région.

À peine sa course terminée, il affirmait déjà vouloir tenter de battre ce record personnel de la plus longue distance parcourue. Il a même confié avoir déjà tracé un parcours de 385 km, toujours en forme de cœur.

883 km pour les plus jeunes et les plus âgés

Course solidaire pendant le confinement
Philippe Jamet a lui-même participé au défi lancé à ses coureurs – Photo : Philippe Jamet

Depuis le début du confinement, Philippe Jamet, le président du club Les coureurs du Pignada, dans les Landes, lançait des défis sportifs à ses athlètes. « Nous sentions que tout le monde avait besoin de se retrouver », a-t-il expliqué à Distances+, constatant rapidement « un réel engouement ».

Ça l’a inspiré et il a poussé le concept en leur proposant de parcourir le plus grand nombre de kilomètres possibles en respectant les mesures gouvernementales, tout en stimulant les dons pour venir en aide aux personnes âgées de la maison de retraite médicalisée du village de Pontonx-sur-l’Adour, mais aussi aux enfants hospitalisés à Dax. La quasi-totalité des coureurs du club (56 sur 62) ont répondu présents.

Au départ, Philippe Jamet avait proposé ce défi uniquement aux adhérents de son club, le principe étant de remettre en dons une partie des cotisations annuelles, mais il a été dépassé par l’événement. « Par le bouche à oreille, certaines associations de coureurs des alentours ont appris que nous organisions ce défi et ont voulu participer, a-t-il expliqué. Elles ont versé elles aussi une part des cotisations de leurs athlètes qui ont couru. » Ce sont donc 101 coureurs qui se sont mobilisés tout au long de la journée du 1er mai.

Ensemble, ils ont parcouru 883 kilomètres, soit une moyenne de 8,67 kilomètres par participant. « Nous visions initialement dans les 400 kilomètres, a confié Philippe. Mais au fil de la journée, en recevant les photos qui témoignaient de la distance parcourue, nous nous sommes rapidement aperçus que nous allions largement dépasser cet objectif. »

« Au moment de remettre les fonds récoltés nous étions ravis d’avoir pu aider tout en faisant du sport », s’est félicité le président de l’association. Au total, ce sont 883 euros qui ont été reversés, équitablement, à l’EHPAD de Pontonx-sur-l’Adour et à l’hôpital de Dax.

Philippe Jamet assure qu’il mettra en place d’autres défis afin de maintenir cette solidarité entre les coureurs de son club et éviter de rester isolé chacun de son côté.

« Tous unis contre le virus »

L’athlète français Jimmy Gressier, triple champion d’Europe de cross dans la catégorie espoir, a pour sa part participé à deux défis solidaires depuis le début de la crise du coronavirus. Le premier en Arizona à l’occasion d’une tentative de record sur sentier, le second à l’occasion de l’opération caritative « Tous unis contre le virus », en tant que parrain des Coureurs du cœur.

Le 16 avril, d’abord, alors que Jimmy était en stage dans l’ouest des États-Unis et dans un contexte où il était privé de compétition, il a décidé de s’attaquer au record de l’ultra-marathonien Jim Walmsley sur un segment Strava de 33,5 kilomètres et 375 m de D+ à 2300 m d’altitude. Pour ce défi, il était accompagné de deux autres jeunes fusées, les frères Damien et Michaël Gras, qui avaient déjà tenté de battre les 1 h 56 min 37 s de l’Américain quelques jours plus tôt, en vain.

Les trois gars en ont profité pour lancer une campagne d’appel aux dons afin d’aider les hôpitaux de Boulogne-sur-Mer et de Clermont-Ferrand, leur ville d’origine respective.

Très motivés, ils ont tous les trois détrôné le champion du monde de course en montagne. Damien Gras a même pulvérisé le record en bouclant le segment en 1 h 52 min 41 s, suivi de son frère en 1 h 53 min 56 s et de Jimmy Gressier en 1 h 54 min 8 s

Quelques jours plus tard, début mai, à peine rentré de son stage, le spécialiste des labours a participé à une compétition à distance sur 3 km, à réaliser le plus vite possible en respectant les mesures gouvernementales. Une compétition où, en plus des coureurs amateurs, se sont confrontés d’autres athlètes professionnels comme Emma Oudiou (championne de France du 3000 m steeple en 2019) ou encore Maëva Danois (championne de France du 3000 m steeple en 2017). L’épreuve a été remportée par Romain Courcières en 7 min 28 s chez les hommes et Emma Oudiou, en 9 min 36 s.

Avec plus de 21 000 inscrits à raison de 5 euros la participation, ce sont 105 050 euros qui ont été récoltés par l’opération « Tous unis contre le virus » au profit des soignants, des chercheurs et des personnes les plus vulnérables.

Fort de leur succès, les Coureurs du cœur ont annoncé qu’une deuxième édition aura lieu le 30 mai et le 1er juin prochain. Celle-ci proposera plusieurs courses allant du 1000 m au trail long de 3 heures. L’inscription est toujours fixée à 5 euros et les fonds seront cette fois reversés à UNICEF France.

160 km dans un quartier de Montréal

Nicolas Danne 160 km à Villeray
Nicolas Danne a fait 160 km autour de chez lui pour récolter des fonds – Photo : Nicolas Danne

Le traileur originaire du Pas-de-Calais Nicolas Danne, qui vit à Montréal, s’était fixé comme objectif de parcourir 160 kilomètres, le samedi 25 avril, dans les rues de son quartier, dans l’arrondissement Villeray. Il a voulu combiner son défi personnel à une bonne cause. Il a donc fait un appel aux dons pour récompenser le personnel soignant, en première ligne durant la crise sanitaire, tout en encourageant l’économie locale. Les fonds récoltés ont ainsi servi à acheter des cartes cadeaux de magasins québécois spécialisés dans la course à pied à Montréal (Maison de la Course, Boutique Courir et Boutique Endurance).

Nicolas a été soutenu dans son aventure par plusieurs coureurs bien connus au Québec, comme Mathieu Blanchard, Elliot Cardin ou encore Anne Champagne et Pierre-Michel Arcand qui ont fait un bout de chemin avec lui. Nicolas a récolté près de 4500 $.

À lire aussi :

Distances+ inspire ses lecteurs à mettre le sport dans leur vie, afin qu’ils connaissent une amélioration de leur santé globale, physique et mentale. Notre magazine oeuvre à une société plus saine. Vous pouvez faire une différence pour nous permettre de poursuivre notre mission en devenant un contributeur régulier. Nos articles ne sont pas gratuits : un journaliste a travaillé pour l’écrire. L’information n’est pas produite par magie : nous avons besoin de votre appui pour continuer. Vous lisez Distances+ ? Merci!