Une grosse délégation québécoise pourrait participer au Tor des Géants 2021

Tor des Géants
Sur le parcours du Tor des Géants dans la Vallée d'Aoste - Photo : TORX

Le nom des coureurs tirés au sort pour l’édition 2021 du Tor des Géants a été rendu public ce mardi 2 mars. On y trouve 32 Canadiens, principalement des Québécois (voir plus bas). Les organisateurs ont retenu 1042 ultra-traileurs pour participer à cette course de 330 km et 24 000 m de dénivelé positif. Elle se déroulera du 12 au 18 septembre dans la Vallée d’Aoste en Italie, si la situation sanitaire le permet.

Certains d’entre eux sont, pour ainsi dire, des habitués de cette épreuve extrêmement exigeante, comme Stéphane Poulin qui en sera à sa troisième participation. En 2017, il avait bouclé le parcours en 113  h 32 min, tandis qu’il avait abandonné en 2018. Après y avoir participé avec sa bande d’amis de l’Outaouais, Éric Deshaies va aussi renouveler l’expérience, mais vraisemblablement en solitaire cette fois-ci. On note également la sélection de Danny Landry qui est déjà venu à bout de ce géant des Alpes en 2018 et en 2019. Il se rendra en Europe avec son amoureuse, Martine Marois, qui participera à sa troisième édition consécutive. 

On est en contact!

On n'envoie pas de spam :)

On est en contact!

On n'envoie pas de spam :)

Parmi les néophytes de l’épreuve, il faudra garder un œil sur le franco-québécois Nicolas Danne, qui devrait être accompagné de son ami Maxime Simard, lui aussi tiré au sort. Celui qui avait parcouru 160 km en avril dernier dans les rues de Montréal, et que Mathieu Blanchard avait choisi pour être le chef d’orchestre de son périple en Gaspésie l’été dernier, a d’ores et déjà assuré qu’il serait au départ « si la pandémie le permet ».

Tous les coureurs tirés au sort ne seront pas au départ

Tor des Géants
Sur le parcours du Tor des Géants – Photo : TORX

La crise sanitaire mondiale influence d’ailleurs la décision de coureurs sélectionnés. Isabelle Bernier, collaboratrice de Distances+, se questionne au sujet de sa participation « compte tenu des politiques sanitaires actuelles ». « Je sais que c’est également le cas pour la plupart des gens sélectionnés dans la délégation québécoise », souligne-t-elle.

David Bombardier a pour sa part déjà fait son choix. Il avait confié récemment à Distances+ que revêtir un dossard et prendre le départ d’un ultra n’était plus ce qui le motivait à aller jouer dehors jour après jour. Il ne sera donc pas au départ de l’édition 2021 du Tor des géants, même s’il a eu la chance d’être sélectionné. « J’ai participé au tirage dans l’espoir d’améliorer mes chances d’être pigé l’an prochain, mais je ne m’attendais pas à ce que ça fonctionne cette année, a-t-il expliqué à Distances+. Je me suis désisté de l’UTMB compte tenu des difficultés de voyager en 2021. Ces difficultés seront tout aussi présentes pour le Tor, malheureusement. »

Si l’auteur du blogue Un pas à la fois s’est inscrit sans vouloir participer à la course cette année, c’est parce que les organisateurs attribuent des coefficients de tirage au sort. Le règlement précise comment ce dernier est calculé : « Les candidats, pré-inscrits consécutivement les années précédentes, jamais tirés au sort, ni repêchés, bénéficient, individuellement, d’un coefficient de tirage multiple qui multiplie leurs chances pour le tirage 2020 avec la règle de 2n-1, où “n” est le nombre de préinscriptions effectuées. » Autrement dit, si David n’avait pas été sélectionné, son nom aurait été mis deux fois dans le chapeau l’année prochaine. 

Martine Marois reste, elle, optimiste soulignant que la participation de Mathieu Blanchard à la Transgrancanaria la semaine dernière a montré « qu’il est possible de voyager et d’aller sur des événements en respectant des mesures sanitaires ».

Combien y aura-t-il de coureurs au départ? Mystère…

Tor des Géants
Sur la ligne de départ du Tor des Géants – Photo : TORX

Le texte stipule également que « les coureurs jamais tirés au sort ou repêchés, qui se sont pré-inscrits consécutivement dans les années 2017/2018/2019/2020 sont automatiquement tirés au sort. »

Mais cette année, il semblerait « que le Tor ait accepté tout le monde et n’ait pas procédé à un tirage au sort, ce qui a surpris beaucoup d’entre eux » a commenté Martine Marois. Alors que le règlement indique une limite de 1100 dossards, le cumul des coureurs qui ont déjà validé leur inscription et ceux sélectionnés cette année est de 1288. Des chiffres qui corroborent l’hypothèse de l’ultra-traileuse québécoise, mais qui sont surprenants étant donné le contexte sanitaire. Au moment d’écrire ces lignes, les organisateurs du Tor n’avaient pas répondu aux questions de Distances+ pour éclaircir ce point.

Le Tor des Géants rappelle que l’événement a pour but « de promouvoir le territoire de la Vallée d’Aoste à travers le monde et les valeurs d’agrégation interculturelle et de fraternité entre les peuples, typiques de l’esprit montagnard ». Des quotas sont ainsi imposés par pays. Le nombre de coureurs inscrits de nationalité italienne, au nombre de 391 après le tirage au sort, ne peut excéder les 40 % du total. De plus, « chaque nation représentée dans la liste pré-enregistrée a le droit, quel que soit le nombre de participants inscrits, à un minimum de deux participants. » Les autres quotas sont ensuite calculés en fonction du nombre de coureurs étrangers parmi tous les pré-inscrits. Une règle qui pourrait bien être caduque cette année.

La Française Claire Bannwarth ambitieuse

oliviero bosatelli
L’Italien Oliviero Bosatelli, double vainqueur du Tor des Géants, en 2016 et 2019 – Photo : TORX

À noter l’absence de coureurs qui se sont régulièrement illustrés ces dernières années, comme l’Italien Oliviero Bosatelli, double vainqueur (2016 et 2019), deuxième en 2017 et quatrième en 2018 ou la double tenante du titre chez les femmes, l’Espagnole Silvia Trigueros. Ils n’ont pas pu s’inscrire en raison de la réglementation, car « un coureur inscrit consécutivement aux éditions 2017-2018-2019 ne [peut] pas s’inscrire pour 2021. » Ce système permet d’après le site de la course de garantir un roulement des participants. 

À noter la présence de Claire Bannwarth qui vient de remporter la Trans 360, le format long de la Transgrancanaria (262 km, 11 000 m D+). L’athlète française est ambitieuse : elle veut gagner le Tor des Géants (le classement féminin), a-t-elle confié à Distances+.

Il pourrait tout de même y avoir des surprises de dernière minute puisque « l’organisation se réserve le droit d’inviter à son entière discrétion des athlètes éminents de la scène sportive ». Une invitation dont le Canadien Galen Reynolds, deux fois deuxième (2018 et 2019) et une fois septième (2017), semble avoir bénéficié. Il fera office de grand favori.

TORX mettra également en vente à partir du 20 mars 2021 « 20 dossards solidaires » dont une partie du bénéfice sera remise à une ou plusieurs associations. 

Les coureurs tirés au sort ont jusqu’au 30 mars pour finaliser leur inscription.

La délégation canadienne

Voici la liste des Canadiens tirés au sort pour le Tor des Géants (elle comprend les inscrits de l’édition 2020, annulée, qui ont été sélectionnés d’office) :

  • Jessica Alarie
  • Matt Bary
  • Mathieu Bélanger
  • Isabelle Bernier
  • David Bombardier (s’est désisté)
  • Larissa Chankseliani
  • Nicolas Danne
  • Themy Del Campo Barajas
  • Frédéric Déry
  • Éric Deshaies
  • Maxime Desmarais (s’est désisté)
  • Randy Duncan
  • Chris Ford
  • Pierre-Luc Fortin
  • Derrick Johnstone
  • Danny Landry
  • Joffrey Laurin
  • Martine Marois
  • Kevin Matrosovs
  • Aaryn Mcinnes Riccadonna
  • Steve Morneau
  • Line Pelletier
  • Frédéric Poulin
  • Stéphane Poulin (s’est désisté)
  • Tania Rancourt
  • Galen Reynolds
  • Vittoria Romanin
  • Sylvain Rousseau
  • Maxime Simard
  • Jacques Tétreault
  • Mathieu Vallières-Larocque
  • Yi Wang

Voici la liste des Québécois inscrits sur le Tor des Glaciers (450 km; 32 000 m D+) :

  • Yvan L’Heureux
  • Stéphane Poulin

Voici la liste des Canadiens inscrits sur le Tor130 (130 km; 12 000 m D+) :

  • Jean-Bernard Douville
  • Karine Nadeau

Vous êtes sur cette liste? Faites-nous savoir si vous comptez participer au Tor des Géants ou non. Par ailleurs, merci de signaler toute erreur ou omission à info@distances.plus.



 

 

À lire aussi :

Distances+ inspire ses lecteurs à mettre le sport dans leur vie, afin qu’ils connaissent une amélioration de leur santé globale, physique et mentale. Notre magazine oeuvre à une société plus saine. Vous pouvez faire une différence pour nous permettre de poursuivre notre mission en devenant un contributeur régulier. Nos articles ne sont pas gratuits : un journaliste a travaillé pour l’écrire. L’information n’est pas produite par magie : nous avons besoin de votre appui pour continuer. Vous lisez Distances+ ? Merci!