Lavaredo : Camille Bruyas l’emporte, Xavier Thévenard et Germain Grangier abandonnent

Camille Bruyas au Lavaredo Ultra-Trail
Camille Bruyas a remporté le Lavaredo Ultra-Trail (120 km, 5 800 m D+) - Photo : Lavaredo Ultra-Trail

L’athlète française Camille Bruyas a dominé de la tête et des épaules la course féminine du Lavaredo Ultra Trail (120 km, 5800 m D+) qui avait lieu ce week-end, les 25 et 26 juin, dans les Dolomites italiennes. La course masculine, remportée par l’Allemand Hannes Namberger, a été marquée par les abandons de Xavier Thévenard et Germain Grangier, qui faisaient partie des favoris pour la victoire.

Camille Bruyas a remporté la deuxième manche du circuit Spartan Trail World Championship (STWC) en menant la course presque de bout en bout. Elle a terminé 13e place au classement général en 14 h 06 min, reléguant sa première poursuivante, l’Américaine Katie Schide, à plus de 20 minutes, alors que les deux filles avaient partagé les neuf premières heures de courses ensemble.

On est en contact!

On n'envoie pas de spam :)

On est en contact!

On n'envoie pas de spam :)

Katie Schide avait déjà terminé derrière Camille Bruyas au Porte di Pietra, également en Italie, en début de saison. Les deux championnes préparent toutes les deux l’UTMB qui aura lieu cet été.

Mimmi Kotka de retour

La Suédoise Mimmi Kotka a complété le podium. Longtemps quatrième, elle est revenue dans les derniers kilomètres sur l’Espagnole Azara Garcia, partie apparemment trop vite. La Suédoise a éprouvé de « la gratitude » au passage de la ligne d’arrivée. « C’est ce que je ressens aujourd’hui pour avoir fini un ultra-trail pour la première fois depuis longtemps », s’est-elle félicitée sur ses réseaux sociaux.

Azara Garcia était partie en tête sur les premiers kilomètres avant de se faire rattraper et de perdre régulièrement du temps sur ses adversaires. « Depuis le km 67, je savais que je ne pouvais plus lutter pour la victoire, a raconté Azara Garcia sur ses réseaux sociaux. Je souffre habituellement pour accrocher la première place, mais cette fois-ci, j’ai su très tôt que j’allais souffrir pour ne même pas monter sur le podium. Pourtant c’est l’une de mes plus grandes courses. »

La championne de l’édition précédente, la Suissesse Katherine Götz, a terminé à la cinquième place.


À lire aussi : Germain Grangier et Katie Schide : « être chacun dans sa bulle tout en restant ensemble »


Victoire et record pour Hannes Namberger

Chez les hommes, la course a été marquée par la victoire de l’Allemand Hannes Namberger en 12 h 02 min, soit le record de l’épreuve. Il s’agit de sa première victoire de prestige, mais aussi de sa plus longue course à vie, lui qui ne comptait qu’un seul ultra de plus de 100 km, mais qui s’était déjà soldée par une victoire, sur la Pitz 106 en Suisse, l’an dernier. Il avait aussi terminé 12e de la CCC (98 km, 6100 m D+) en 2019.

L’Espagnol Andreu Simon Aymerich a pris la deuxième place avec 7 min de retard et le Norvégien Sebastian Krogvig a complété le podium. Les Français Elias Kadi et Alban Berson se sont respectivement classés 5e et 7e de la course. 

Alban Berson participait à sa première course de plus de 100 km. Il a expliqué sur Facebook avoir terminé fort avec « la grosse patate et de grosses sensations » après un passage à vide d’une vingtaine de kilomètres à moins de la moitié du parcours avant de recouvrer des jambes.

Abandon de Xavier Thévenard et Germain Grangier

Mais les Dolomites ont aussi été le théâtre de l’abandon de deux grands favoris : Xavier Thévenard et Germain Grangier.

Le triple vainqueur de l’UTMB a eu des problèmes respiratoires qui l’inquiètent. « Dès le début de course, j’ai eu des soucis à respirer correctement, avec des sensations de crises d’asthme, a détaillé le Jurassien sur sa page Facebook. Mon énergie s’est dégradée au fil des kilomètres pour me pousser à abandonner au km 33. La déception est grande, mais ma santé est ma priorité. J’espère en savoir plus la semaine prochaine en faisant des examens de santé à mon retour en France. »

Le champion français se demande s’il ne s’agit pas de séquelles de la Covid, qu’il avait attrapée il y a sept mois.

Germain Grangier quant à lui a dû abandonner en raison d’une douleur physique. « Après une première moitié de course correcte, où j’ai pris beaucoup de plaisir, j’ai ressenti de vives douleurs dans mes hanches et mes fessiers, a-t-il expliqué. J’ai essayé de trouver des solutions pendant 4-5 heures, puis j’ai préféré m’arrêter au km 95, car ça ne ressemblait plus trop à de la course à pied. » Lui aussi va investiguer pour comprendre ce qu’il s’est passé.

Xavier Thévenard et Germain Grangier, tout comme Camille Bruyas et Katie Schide, ont prévu d’être au départ de l’UTMB (170 km, 10 130 m D+) en août prochain.

Distances+ inspire ses lecteurs à mettre le sport dans leur vie, afin qu’ils connaissent une amélioration de leur santé globale, physique et mentale. Notre magazine oeuvre à une société plus saine. Vous pouvez faire une différence pour nous permettre de poursuivre notre mission en devenant un contributeur régulier. Nos articles ne sont pas gratuits : un journaliste a travaillé pour l’écrire. L’information n’est pas produite par magie : nous avons besoin de votre appui pour continuer. Vous lisez Distances+ ? Merci!