Distances+ a testé la Xero Prio

Notre test de souliers de sentiers 2017

Xero Prio

Xero Prio
Poids : 215 g
Dénivelé (drop) : 0 mm
Indice de minimalisme : 92 %

Xero Shoes est une jeune compagnie américaine familiale fondée en 2009 qui s’est d’abord concentrée sur la confection de sandales de course de type Huarache. En 2017 est né le modèle Prio conçu avec l’idée de conserver la même liberté et le même contact au sol que leur populaire sandale Z-Trek, tout en offrant le gain de protection d’une chaussure fermée. Le résultat est surprenant.

La chaussure

Tissu de recouvrement supérieur

Le tissu est bien respirant et des renforts ont été ajoutés stratégiquement à l’avant et sur les côtés pour assurer une longévité au soulier et un gain de protection au pied. Deux courroies ajustables sont disposées au talon et à mi-pied permettant de sécuriser davantage le pied.

La semelle

Cette semelle de 5 mm (aucun dénivelé « drop ») se trouve parmi les plus souples sur le marché. Les crampons sont subtils mais efficaces. Le fabriquant offre une garantie incroyable de 8000 km sur la semelle.

Une semelle intérieure amovible de 2 mm est également offerte. Elle permet selon les préférences d’ajouter un peu de coussinage mais surtout d’obtenir un ajustement de grandeur parfaite.

xero prio semelle

Essais sur sentier

Aucune adaptation n’est nécessaire pour cette chaussure. C’est le confort instantané. Sa souplesse à tous les niveaux (tissu et semelle) surprend dès les premières foulées. Elle se porte très bien avec ou sans bas.

xero prio tordue
Photo : Simon Benoit

Comme dans la plupart des chaussures possédant un « toe box » généreux, le pied n’est pas parfaitement sécurisé et malgré plusieurs tentatives d’ajustements il persiste un peu de mouvement du pied dans la chaussure. Personnellement, ceci ne me gêne pas vraiment, c’est un gain de confort au détriment d’une certaine perte d’agilité en terrain plus technique.

Ayant beaucoup couru avec les Altra Superior et LonePeak dans le passé, on retrouve la même sensation envoutante de liberté et de bonheur pour les pieds. On retrouve par contre ce même côté « bulky » qui provoque quelques « kicks » et maladresses lorsqu’on est habitué à une chaussure plus ajustée.

Les crampons sont subtils mais la grande capacité de déformation de la semelle la rend particulièrement adhérente sur terrain sec. Son comportement est moins remarquable dans la boue mais elle se distingue tout de même au delà des attentes. Le contact au sol est un parfait compromis de perception des imperfections du sol tout en offrant une protection satisfaisante.

À 215 g, on peut quand même considérer la Prio relativement lourde pour une chaussure à indice élevé de minimalisme. Il est également à noter qu’elle évacue bien l’eau, mais gagne significativement en poids une fois mouillée.

La durabilité des chaussures à indice élevé de minimalisme est souvent décevante. Le Xero Prio semble franchement se démarquer sur cet aspect. Non seulement la semelle est garantie pour 8000 km, mais le tissu est résistant et de qualité supérieure.

La Xero Prio est donc le soulier rêvé pour l’amateur de souliers Altra ou Topo Athletics avec « Natural Toe Box » qui désire réduire en coussinage et gagner en indice de minimalisme.

Au final, la Prio est pour moi davantage une chaussure qui assurera un confort sur les longues distances ou pour la sortie quotidienne non structurée qu’une chaussure précise et rapide qui maximisera la performance au jour J.

Les notes de D+

Confort : 5/5

Souplesse : 5/5

Adhérence : 3.5/5