Voici comment augmenter sa résistance au stress… par le yoga

eloise_rochefort_yoga_01
Photo : Sophie Bouchard

Les bienfaits du yoga sont nombreux. Vous pensez instinctivement à la souplesse que la pratique amène au corps. Mais saviez-vous qu’il est possible d’augmenter votre résistance au stress, de façon remarquable, en pratiquant quelques « asanas »? Par un effort d’attention, on influe sur la manière de répondre à un stress, ce qui peut donc influencer votre endurance en course à pied. Voici comment.

Le corps possède en quelque sorte un pilote automatique qui contrôle, sans votre autorisation délibérée, vos réactions aux évènements extérieurs. Il s’agit du système nerveux central. Il vous permet de réagir rapidement en cas de besoin et de vous détendre le moment venu, et ce, par la régulation d’hormones.

Lorsque vous imposez un stress à votre corps, par exemple lorsque vous courez, le système nerveux central réagit automatiquement. Le sang est mobilisé dans les muscles par une augmentation du rythme cardiaque, lui-même déclenché par la production d’hormones de stress. Cette réponse est normale. L’entraînement progressif permet, entre autres, de diminuer les effets de la réaction de stress sur le corps.

Acceptez

Le yoga, pour sa part, amène également son lot de stress sur le corps, que ce soit par une sensation intense de mise sous tension d’un muscle ou encore par un travail actif soutenu. Là où les résultats diffèrent, c’est dans la mise en place d’une réaction de résilience par rapport à la réponse automatique du système nerveux central. En effet, au lieu de chercher à combattre la sensation ressentie, la pratique du yoga enseigne plutôt l’acceptation de ce qui est observé, dans le respect que chacun possède de ses propres limites.

Répétez

Bien que cette approche puisse sembler très passive, c’est par le processus de création d’habitude qu’elle s’avère efficace pour les athlètes d’endurance. La logique est simple. Alors que le corps enregistre une demande stressante, il est possible de rester calme et de produire une réponse consciente de tranquillité par l’exercice de la concentration. Et puisque le processus de création d’habitude demande simplement la répétition d’un comportement afin qu’il devienne naturel, chaque fois que vous amènerez le mental à accepter les sensations plutôt qu’à les combattre, vous renforcez votre capacité à gérer dans le calme les demandes stressantes.

Entraînez

Globalement, il s’agit en quelque sorte d’entraîner le système nerveux à répondre de manière adéquate à un stimulus plutôt que de le laisser s’emporter dans une réponse automatique qui a des impacts sur la capacité du corps à soutenir un effort prolongé et exigeant.

Au final, il s’agit encore une fois d’un exemple éloquent des bienfaits de l’intégration de la pratique du yoga en tant que coureur. Que ce soit un yoga passif ou actif, l’idéal est de le pratiquer de façon régulière, minimalement sur une base hebdomadaire, et d’être guidé par un enseignant qualifié.


Éloïse Rochefort est professeure de yoga et marathonienne. Elle cherche à inspirer autant les athlètes à améliorer leur performance par le yoga que les amateurs à découvrir les nombreux bienfaits de cette discipline millénaire. On peut la suivre sur ses réseaux sociaux via Facebook ainsi que sur Instagram.

Sur le même thème : 

Le yoga : un entraînement croisé de prédilection

Choisir son yoga en fonction de ses objectifs de course