Cinq conseils pratiques pour prendre de meilleures photographies de plein air

francis gagnon montagne
Photo : Francis Gagnon

Pour plusieurs personnes, prendre un bon cliché relève du hasard. Elles sont là au bon moment. Mais ceux qui s’intéressent d’un peu plus près au médium photographique savent que réaliser une bonne photographie est plutôt un savant mélange de connaissances techniques et créatives. Elles font en sorte que l’on peut capter le moment lorsqu’il se présente.

Il y a d’ailleurs quelques trucs faciles qui peuvent grandement changer le résultat final. En voici cinq pour faire des photos de plein air et de nature qui ont de la gueule.

Photographiez durant l’heure dorée

fgagnon_001_gouffre
Photo : Francis Gagnon

La lumière est la matière brute avec laquelle toute photographie est créée. Le résultat de la photo dépend en effet grandement de la qualité de la lumière disponible. Par qualité, je réfère ici à l’intensité de la lumière, à sa direction ainsi qu’à sa couleur.

Donc, l’un des moments de la journée les plus intéressants en photographie est
l’« heure dorée ». Cette période correspond grossièrement à l’heure qui succède le lever du soleil ou à celle qui précède le coucher du soleil. La lumière est alors colorée, variant d’un jaune doré à un rose saumon, et plus douce, ce qui permet d’exposer plus facilement le sujet sans qu’il y ait des parties trop claires ou trop sombres.

De plus, étant donné que le soleil est plus bas dans le ciel, sa lumière révèle davantage les reliefs et textures, à condition de cadrer l’astre dans le côté de la photographie.

Pensez aux avant-plans et aux arrière-plan

fgagnon_001_morios
Photo : Francis Gagnon

Bien que la photographie soit un médium à deux dimensions, il existe plusieurs moyens pour créer un effet de profondeur.

L’un des trucs les plus faciles est de penser à inclure les différents plans d’une scène. La photographie sera ainsi esthétiquement plus intéressante et plus facile à lire.

Pour ce faire, vous n’avez qu’à positionner votre appareil près de l’avant-plan (rocher, végétation, personne, etc.) et cadrer la photographie de façon à inclure un plan moyen (lac, vallée, rivière, etc.) et un arrière-plan (montagnes, etc.).

Cadrez aux tiers

fgagnon_003_islande
Photo : Francis Gagnon

L’une des manières simples de composer une photographie afin qu’elle soit intéressante et dynamique est de cadrer selon la règle des tiers.

Il s’agit d’imaginer que la photographie est divisée en neuf parties par deux lignes horizontales et deux lignes verticales, toutes étant équidistantes. Les éléments importants de la scène sont alors positionnés le long de ces lignes ou à leur intersection.

La règle vous permet également d’attribuer plus ou moins d’importance à une partie de la photo, en lui consacrant un ou deux tiers, selon l’intérêt. Certains appareils et téléphones intelligents vous permettent de voir ces lignes dans le viseur ou l’écran.

Arrêtez de photographier toujours à la même hauteur

fgagnon_004_zec
Photo : Francis Gagnon

Que ce soit en vous déplaçant plus bas pour porter l’attention sur les éléments de l’avant-plan, ou en surélevant votre appareil photo plus haut pour accentuer la vision d’ensemble de la scène, varier les points de vue donnera une perspective différente et plus intéressante à votre photographie.

Mettez une personne dans la photo pour faire sentir la grandeur des paysages

fgagnon_005_tongariro
Photo : Francis Gagnon

Inclure une personne dans le paysage permet de faire ressentir au spectateur toute l’ampleur de la scène. Ce genre de photographie est également intéressant, puisque le spectateur s’identifie généralement à la personne dans la photographie.

Pour qu’une telle photo soit efficace, le photographe doit se placer suffisamment loin, afin que la personne soit assez petite pour que la scène dégage un aspect d’envergure, tout en prenant soin de s’assurer que le sujet est facilement perceptible.

Distances+ inspire ses lecteurs à mettre le sport dans leur vie, afin qu’ils connaissent une amélioration de leur santé globale, physique et mentale. Notre magazine oeuvre à une société plus saine. Vous pouvez faire une différence pour nous permettre de poursuivre notre mission en devenant un contributeur régulier. Nos articles ne sont pas gratuits : un journaliste a travaillé pour l’écrire. L’information n’est pas produite par magie : nous avons besoin de votre appui pour continuer. Vous lisez Distances+ ? Merci!