L’Ultra-Trail Harricana présente une nouvelle distance en 2017 : le marathon de 42 km

L’Ultra-Trail Harricana 2016 – Photo : Pierre-Étienne Vachon

Les organisateurs de l’Ultra-Trail Harricana ont annoncé qu’une nouvelle distance sera proposée aux coureurs en 2017 : le marathon de 42 km qui, couru en forêt, pourrait brouiller les repères. Cette nouvelle distance sera offerte en alternance avec le 80 km, qui sera proposé à nouveau l’année suivante, en 2018.

Sébastien Côté, président-fondateur de l’Ultra-Trail Harricana, voit cette alternance entre le 42 km et le 80 km d’une année à l’autre comme une façon de préparer davantage de coureurs à courir l’épreuve de 65 km. « Le saut de 28 km à 65 km est trop ambitieux pour la plupart des coureurs. On encourage ainsi les gens à courir de plus longues distances, graduellement », explique-t-il.

Le départ du 42 km aura lieu quelques heures après celui du 65 km, le 9 septembre 2017. Les participants seront transportés en autobus jusqu’au départ de l’accueil du parc des Hautes-Gorges. Le parcours linéaire sera sensiblement le même que pour le 65 km : seul le secteur de la montagne noire sera évité par les coureurs du 42 km Harricana. Après s’être mis quelque 1 600 mètres de dénivelé dans les pattes, ils courront directement vers la ligne d’arrivée du centre de ski du mont Grand-Fonds.

Les organisateurs ont déjà repensé le tracé, de sorte que les 7 km de chemin de terre habituels soient réduits à trois pour la distance de 42 km. En d’autres mots, c’est 39 km de sentier sauvage qui attendent les coureurs.

La petite particularité de cette distance est le nombre de places offertes : seulement 200 coureurs auront la chance de relever l’épreuve. Les inscriptions sont ouvertes depuis le samedi 10 septembre. Parions que les places s’envoleront rapidement!

Distances+ inspire ses lecteurs à mettre le sport dans leur vie, afin qu’ils connaissent une amélioration de leur santé globale, physique et mentale. Notre magazine oeuvre à une société plus saine. Vous pouvez faire une différence pour nous permettre de poursuivre notre mission en devenant un contributeur régulier. Nos articles ne sont pas gratuits : un journaliste a travaillé pour l’écrire. L’information n’est pas produite par magie : nous avons besoin de votre appui pour continuer. Vous lisez Distances+ ? Merci!