Ludovic Pommeret et Caroline Chaverot nouveaux souverains de l’UTMB

27/08/2016 UTMB 2016 UTMB CHAMONIX ARRIVAL Ludovic POMMERET (FRA) takes 1st place Gediminas GRINIUS (LTU) takes 2ndplace Tim TOLLEFSON (USA) takes 3rd place David LANEY (USA) takes 4th place Javier DOMINGUEZ LEDO (SPA) takes 5th place © UTMB¨ - photo : Pascal Tournaire
Les gagnants masculins de l’UTMB 2016 Ludovic Pommeret, Gediminas Grinius et Tim Tollefson – Photo : UTMB®

Le Français Ludovic Pommeret, 41 ans, a remporté samedi la 14e édition de l’Ultra-Trail du Mont-Blanc après avoir parcouru 170 km et 10 000 m de dénivelé positif en 22 h tout rond. Il a devancé le nouveau leader de l’Ultra-Trail World Tour, le Lituanien Gediminas Grinius (22 h 26), et l’Américain Tim Tollefson (22 h 30), possible future grande vedette du trail.

Les trois hommes ont fait preuve d’une gestion de course exceptionnelle dans des conditions de chaleur caniculaire en entamant chacun une remontée inébranlable. Le grand vainqueur a dû notamment dépasser une cinquantaine de concurrents pour aller décrocher une victoire flamboyante, après avoir été victime de maux de ventre entre les Contamines et les Chapieux, période au cours de laquelle il n’a fait que marcher. Plusieurs heures plus tard, il avait recouvré la forme et a fait ce qu’il fallait pour revenir sur la tête de course.

Ludovic Pommeret avait terminé 2e du Grand Raid de La Réunion (Diagonale des fous) en 2014.

L’Américain Zach Miller et le Français Julien Chorier, qui ont animé la course aux avants-postes pendant la majorité de cet ultra-trail emblématique autour du Mont-Blanc ont craqué sur la fin. Ils terminent respectivement 6e (22 h 54) et 8e (23 h 13).

Un autre Français, Sébastien Camus, s’est glissé à la 7e place (23 h 12) après une course épique. Il nous avait confié avant le départ qu’il visait un peu mieux, tout en précisant que ce serait « exceptionnel », mais après la ligne d’arrivée il se considérait très satisfait. « Certes je voulais un top 5, mais, vu les circonstances, je sais que c’est accessible maintenant ». Prochain défi pour lui : la Diagonale des fous, sur l’île de La Réunion, où il avait décroché une superbe 2e place l’année dernière.

La consécration pour Chaverot

Chez les dames, la Française Caroline Chaverot a mené l’UTMB de bout en bout. Elle a passé la ligne d’arrivée en 25 h 15, devançant la Suissesse Andrea Huser, qui ne s’est jamais laissée distancer de plus de 20 min, et qui a grappillé du temps jusqu’aux derniers kilomètres, sans parvenir à ses fins (25 h 22). Andrea Huser cède du même coup la place de leader provisoire de l’Ultra-Trail World Tour à Caroline Chaverot, qui a remporté les trois courses du championnat mondial auxquelles elle a participé (Transgrancanaria, Ultra-Trail de l’île de Madère et UTMB).

Les Québécois

Parmi les engagés québécois de l’UTMB, David Jeker et Sébastien Roulier étaient les deux coureurs qui pouvaient espérer tirer leur épingle du jeu. Le premier a malheureusement été contraint à l’abandon à Courmayeur après 80 km de course. Le second a passé la ligne d’arrivée en 300e position à Chamonix après 36 h 47 – loin de son objectif de terminer en 24 h et de se classer dans le top 20 – en compagnie du Montréalais Nicolas St-Vincent.

Abandons en série

L’édition 2016 de l’Ultra-Trail du Mont-Blanc a été marquée par la forte chaleur, puis, pour les plus « amateurs » des coureurs, par l’orage. À 9 h du matin, heure de Chamonix, samedi, alors que la course n’était pas terminée pour tout le monde, les organisateurs avaient constaté que près de 42 % des engagés avaient abandonné, parmi lesquels des prétendants à la victoire, comme Andrew Symonds (GB), Alberto Hernando (ESP), Miguel Heras (ESP), Ryan Sandes (AFS), Jason Schlarb (USA), Thomas Lorblanchet (FRA), Tofol Castanyer (ESP), Diego Pazos (SUI) et Didrik Hermansen (NOR).

Distances+ inspire ses lecteurs à mettre le sport dans leur vie, afin qu’ils connaissent une amélioration de leur santé globale, physique et mentale. Notre magazine oeuvre à une société plus saine. Vous pouvez faire une différence pour nous permettre de poursuivre notre mission en devenant un contributeur régulier. Nos articles ne sont pas gratuits : un journaliste a travaillé pour l’écrire. L’information n’est pas produite par magie : nous avons besoin de votre appui pour continuer. Vous lisez Distances+ ? Merci!