Les organisateurs de l’Ultra-Trail Harricana ne savent toujours pas s’il aura lieu

jeff gosselin
Sur le parcours du 28 km de l'Ultra-Trail Harricana - Photo : UTHC

En raison de l’évolution constante de la situation sanitaire au Québec et à l’internationale, la direction de l’Ultra-Trail Harricana (UTHC) reporte sa décision sur la tenue de l’événement ou son annulation. Elle annonce toutefois une programmation estivale alternative qui permettra aux coureurs de faire une course en autonomie et de profiter de Charlevoix.

« On va étirer encore un peu l’élastique pour voir où on s’en va à l’automne », explique Marline Côté, directrice générale de l’événement, qui avait annoncé une décision publique au plus tard le 10 juin. L’UTHC se donne maintenant jusqu’à la fin du mois pour décider du sort de son populaire trail, puisque « la situation évolue très rapidement et elle est très changeante. »

« Il y a deux semaines, on était assez pessimistes et on avait plus de signaux négatifs que positifs, avoue Marline Côté. On s’enlignait probablement vers l’annulation. »

Mais, depuis, le déconfinement a pris de l’ampleur et la connaissance du virus se développe chaque semaine, rappelle Marline Côté. Par exemple, il y a quelques semaines, tout le monde tenait pour acquis qu’il y aurait une deuxième vague d’infection à l’automne. Elle pourrait survenir plus tôt, ou plus tard, ou pas du tout.

Le Club « Harricana tout l’été »

Au cours des derniers mois, l’équipe de l’Ultra-Trail Harricana a vécu « beaucoup d’étonnement, d’incrédulité, et de difficulté à comprendre ce qui se passe », relate Marline Côté. « On a dû passer en mode solution. On a réfléchi à des plans B pour traverser une éventuelle annulation qui aurait été difficile pour l’organisation », dit-elle.

C’est ainsi qu’est né le projet d’une programmation alternative pour permettre aux personnes qui le souhaitent de vivre Harricana à leur manière.

Entre le 27 juin et le 13 septembre, les gens pourront aller courir les parcours du 10 ou du 28 km sur place, à partir du centre de ski du mont Grand-Fonds, à La Malbaie, là où se tient l’UTHC. Les sentiers seront balisés et une arche permanente sera installée tout l’été.

Après avoir payé leur frais d’inscription de 90 $, les participants recevront par la poste leur dossard ainsi que les collations qu’ils auraient normalement trouvées sur les ravitos, soit des barres énergétiques. Un coupon permettra d’aller prendre son repas d’après-course dans une boulangerie du village. Les participants recevront également plusieurs coupons rabais pour des activités dans la région de Charlevoix.

Des activités à participation limitée seront organisées durant la saison, comme l’exploration des différents parcours en petit groupe.

Pour les circuits de 10 et de 28 km, il y aura un vrai classement à la fin de l’expérience. Marline Côté aimerait que les coureurs élites viennent tenter de battre le record de parcours du 28 km de Maxime Leboeuf et de Sarah Bergeron-Larouche.

À noter, le camping sera permis pour les participants dans le stationnement du centre de ski du mont Grand-Fonds.

Un événement qui sera différent

L’Ultra-Trail Harricana, qui doit normalement tenir sa 9e édition du 11 au 13 septembre, est le plus populaire événement de trail au Québec en terme de participation. L’an dernier, plus de 1900 personnes ont terminé l’une ou l’autre de ses sept courses, un nombre auquel il faut ajouter les parents et amis qui assistent à l’événement en spectateurs.

Dans le contexte de pandémie de covid-19, une telle affluence est impossible, explique Marline Côté, qui annonce un événement, s’il a lieu, qui sera très différent de ce à quoi les coureurs sont habitués. 

Ils devront notamment accepter plusieurs règlements de distanciation sociale. Les ravitos ne seront pas des buffets en libre-service comme à l’habitude. Les départs se feront par vagues en petits groupes. Le repas d’après-course sera pour emporter. Surtout, la présence de famille et d’amis serait déconseillée pour limiter le nombre de personnes sur le site.

La priorité pour l’organisatrice est d’agir « de façon responsable et éthique et de ne mettre la santé de personne en danger ». « On ne veut pas que notre événement soit un agent propagateur du virus chez nos bénévoles, nos participants et dans la région de Charlevoix », dit-elle.

Le gouvernement du Québec a annoncé en avril que tous les événements sportifs et culturels devaient être annulés jusqu’au 31 août, dans un effort collectif pour limiter l’épidémie. Ainsi, l’UTHC deviendrait le premier événement de trail de la saison, avec toute la pression et l’attention qui vient avec cette réalité.

À lire aussi :

Distances+ inspire ses lecteurs à mettre le sport dans leur vie, afin qu’ils connaissent une amélioration de leur santé globale, physique et mentale. Notre magazine oeuvre à une société plus saine. Vous pouvez faire une différence pour nous permettre de poursuivre notre mission en devenant un contributeur régulier. Nos articles ne sont pas gratuits : un journaliste a travaillé pour l’écrire. L’information n’est pas produite par magie : nous avons besoin de votre appui pour continuer. Vous lisez Distances+ ? Merci!