Le Trail du Saguenay : la première fois où elles ont osé

Photo : Vert le raid

La course en sentier, ça ne concerne pas que l’élite. Distances+ vous présente le portrait de mesdames Tout-le-monde, qui partagent cette grande passion de la trail.

C’est ce dimanche qu’a lieu la troisième édition du Trail du Saguenay. Cette course fait partie du calendrier annuel de la série Vert le Raid, organisateur de la Québec Méga Trail, du XC de la Vallée et du Trail de la Clinique du Coureur. Pour Joëlle Guérin et Joey Gaudreault, deux mères de famille du Saguenay–Lac-St-Jean, il s’agit d’un grand défi, avec plusieurs premières.

On est en contact!

On n'envoie pas de spam :)

On est en contact!

On n'envoie pas de spam :)

Joëlle et Joey représentent de beaux exemples de conciliation travail-famille-sport. Elles ne s’attendent pas à monter sur le podium. Elles ne s’attendent à rien. En fait, elles s’attendent à avoir du plaisir, à dépasser leurs limites et à relever le défi qui leur a été lancé par une bonne amie, déjà tombée dans la marmite du plaisir de la course en sentier.

Les deux femmes arrivent à courir de deux à trois fois dans la semaine, surtout sur route, parce que « c’est souvent plus facile et rapide ». Joey participera à sa première course À VIE, tandis que Joëlle roule déjà sa bosse dans le circuit des courses à obstacles depuis trois ans.

joey_gaudreault
Joey Gaudreault – Photo : Willy Ntetu

Elles ont choisi de se lancer dans le Trail du Saguenay pour le côté pratique de la chose. Le parc de la Rivière-du-Moulin est situé en plein cœur de la ville et il offre des sentiers accessibles pour tous types de coureurs. Ce n’est pas toujours évident de se déplacer en dehors de la région, alors autant profiter de l’occasion qui s’offre à elles.

Joey relèvera le défi du 5 km sans hésitation et le fera avec sa copine qui pratique la course en sentier depuis déjà un moment. Elle est confiante et a même osé se fixer un objectif de temps. Quant à Joëlle, elle est toujours indécise sur le parcours qu’elle souhaite réaliser. Le 5 km ou le 10 km? Ce n’est pas facile de se décider la première fois.

Joey courra donc sur un parcours dit « mixte », selon l’un des deux directeurs de course, Frédéric Munger. « Le 5 km est un parcours plus accessible pour les gens qui commencent à courir en trail, selon lui. Il est composé de 50 % de sentiers de gravier et de 50 % de sentiers étroits. »

joelle_guerin
Joëlle Guérin – Photo : Philip Duchesne

Si Joëlle fait le parcours de 10 km, elle sera confrontée à une course plus technique, avec des racines, des roches et de la boue. Le parcours est un aller seulement, qui emprunte les magnifiques sentiers longeant les abords de la rivière, du bas de la ville jusqu’au cœur du parc.

Les organisateurs souhaitent attirer plus de 500 participants pour accompagner ces deux courageuses sur la ligne de départ, en plus de la vingtaine de bénévoles qui les accompagneront tout au long du parcours.

« Si t’aimes ça, continue… même si tu n’es pas rapide », se dit Joëlle, pour se donner de l’encouragement.

Joey, quant à elle, se répète : « Aller à son rythme, ne pas s’emballer en voulant en faire trop et, surtout, écouter son corps. »

Comme bien d’autres coureurs et coureuses, elles se rappelleront sûrement à jamais leur « première fois ». Elles auront la piqûre de la course en sentier et n’auront plus peur d’oser… la prochaine fois.

Distances+ inspire ses lecteurs à mettre le sport dans leur vie, afin qu’ils connaissent une amélioration de leur santé globale, physique et mentale. Notre magazine oeuvre à une société plus saine. Vous pouvez faire une différence pour nous permettre de poursuivre notre mission en devenant un contributeur régulier. Nos articles ne sont pas gratuits : un journaliste a travaillé pour l’écrire. L’information n’est pas produite par magie : nous avons besoin de votre appui pour continuer. Vous lisez Distances+ ? Merci!