Trail de la Nuit polaire 2017 : nouvelle rive, nouveau départ

Deux participants du Trail de la Nuit polaire 2015 – Photo : Julien Hébert

Le Trail de la Nuit polaire, qui avait lieu jusqu’à l’année passée à Lévis, change de rive pour sa quatrième édition. L’événement, qui se tient ce samedi soir à la station touristique Duchesnay, peut ainsi se permettre d’accueillir plus de participants. Mais les organisateurs assurent que les 550 coureurs qui prendront le départ peuvent s’attendre aux mêmes ingrédients qui ont fait le succès de cette course les années précédentes.

« L’événement a beaucoup grossi dans les dernières années, a constaté l’une des coordonnatrices de l’événement, en charge des communications, Marline Côté. On était contraints de refuser des gens, même avec un minimum de promotion, parce qu’on était limités par la capacité du site. »

Le chalet du Club de ski de fond La Balade ne permettait pas à plus
de 300 adultes de s’y réchauffer après leur parcours. L’organisation dit avoir tenté de trouver des solutions sur le site, mais un déménagement s’avérait nécessaire. Si Marline admet que le changement peut en avoir rebuté certains, la décision semble avoir porté ses fruits, puisqu’ils ont atteint le maximum fixé cette année à un peu plus de 500 adultes et 50 enfants.

« Ce qui est intéressant, à Duchesnay, c’est que les gens vont pouvoir optimiser leur expérience en dormant sur le site, en restant avec l’équipe après, en socialisant davantage, plutôt que de se sentir obligés de rentrer chez eux rapidement parce qu’ils ont froid ou faim. »

Samedi, trois parcours seront offerts aux coureurs : 6, 13 et 19 km, en plus d’un parcours de 1 km pour les enfants. Il s’agira d’une boucle, parcourue une, deux ou trois fois selon la distance, afin de permettre aux coureurs, ainsi qu’aux bénévoles, de se trouver plus près des installations en cas de besoin.

« Jusqu’à maintenant, les gens apprécient cette formule-là, se félicite Marline Coté. C’est plus sécuritaire et ça leur permet, entre autres, de comparer leur temps entre chaque boucle. »

Le parcours offre « un beau mélange » de sentiers larges et dégagés et de sentiers plus étroits au cœur de la forêt.

« On essaie d’exploiter au maximum le potentiel de la nuit et de l’obscurité, avec différents types de lumières pour éclairer le parcours. Ça donne vraiment une ambiance visuelle », explique-t-elle.

À l’arrivée, un goûter attendra les coureurs. L’organisation veut gâter ses participants. Potage réconfortant, médailles en chocolat, fondue au chocolat et crème alcoolisée de Laura Secord ne sont que quelques-unes des petites attentions qu’offre l’organisation.

Distances+ inspire ses lecteurs à mettre le sport dans leur vie, afin qu’ils connaissent une amélioration de leur santé globale, physique et mentale. Notre magazine oeuvre à une société plus saine. Vous pouvez faire une différence pour nous permettre de poursuivre notre mission en devenant un contributeur régulier. Nos articles ne sont pas gratuits : un journaliste a travaillé pour l’écrire. L’information n’est pas produite par magie : nous avons besoin de votre appui pour continuer. Vous lisez Distances+ ? Merci!