Le Tour du Mont-Royal Brébeuf, un marathon de montagne en pleine ville

Des participants du Tour du Mont-Royal Brébeuf 2016 – Photo : Tour du mont Royal Brébeuf

C’est ce dimanche que plus de 1200 coureurs partiront à l’assaut du mont Royal, en plein cœur de la métropole québécoise, pour la septième édition du Tour du Mont-Royal Brébeuf (TMRB).

L’événement propose des courses de 1, 3, 5, 12, 16, 26 et 42 km avec des dénivelés intéressants. Par exemple, les trajets de 16, 26 et 42 km comptent respectivement 350, 700 et 1 000 m de côte à gravir.

Les parcours couvrent tout le parc du mont Royal, du secteur de la statue, qui donne sur l’avenue du Parc, jusqu’à l’ancienne piste de ski, près de l’Université de Montréal, en passant par Outremont et les abords du cimetière Notre-Dame-des-Neiges.

Les coureurs ne doivent pas s’attendre à parcourir le chemin Olmsted, car les courses ont lieu uniquement dans les sentiers étroits qui sillonnent la montagne.

Patrick Daigle, organisateur du TMRB, surnomme gentiment sa course la « pouponnière du trail » au Québec. En effet, de nombreux coureurs sur route y font leurs débuts en course en sentier, parfois pour ne plus jamais retourner au bitume. Avec ses distances et ses dénivelés raisonnables, le TMRB est effectivement une course parfaite pour s’initier aux sentiers.

Les courses commenceront et se termineront au Collège Brébeuf, où le centre sportif sera mis à l’entière disposition des coureurs. C’est également là que sera servi l’habituel barbecue libanais d’après-course.

Le TMRB est également l’occasion pour les jeunes de milieux défavorisés ou ou ceux qui sont malades de participer à une course en sentier. Des groupes de coureurs des centres jeunesse de l’île, des centres de pédiatrie de la Fondation du Dr Julien et de l’hôpital Sainte-Justine seront présents à l’événement.

Distances+ inspire ses lecteurs à mettre le sport dans leur vie, afin qu’ils connaissent une amélioration de leur santé globale, physique et mentale. Notre magazine oeuvre à une société plus saine. Vous pouvez faire une différence pour nous permettre de poursuivre notre mission en devenant un contributeur régulier. Nos articles ne sont pas gratuits : un journaliste a travaillé pour l’écrire. L’information n’est pas produite par magie : nous avons besoin de votre appui pour continuer. Vous lisez Distances+ ? Merci!