Avec la LK 50 d’Hébertville, le Saguenay-Lac-Saint-Jean veut s’imposer comme destination trail

Vue sur le lac Kénogami depuis le parcours du 50 km – Photo : courtoisie

Aujourd’hui, samedi 27 août, se déroule la toute première édition de la LK 50, une course en sentier longue distance dans la magnifique région du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Voici le portrait de cette course qui a de l’ambition

Cet événement sportif régional est né d’un partenariat entre le directeur de course de l’entreprise Événements123 GO, Frédérik Lessard, et différents organismes régionaux tels que la MRC du Fjord du Saguenay, la Corporation régionale du lac Kénogami, la municipalité d’Hébertville et des représentants municipaux et provinciaux.

Cette nouvelle offre permet aux adeptes de course en sentier de pouvoir se mesurer à des distances plus longues que celles généralement offertes en région lors des deux autres événements proposés sur le circuit régional de course 123 GO Ultraviolet-Salomon.

L’épreuve reine de cette journée est sans aucun doute le 50 km qui amènera les athlètes du secteur Laterrière à Saguenay jusqu’au chalet principal du centre de ski Mont-Lac-Vert situé à Hébertville au Lac-Saint-Jean.

Ce parcours empruntera un magnifique sentier étroit existant de 40 km développé par la Corporation du parc régional du Lac Kénogami. Il longe la rive sud de ce dernier et ses innombrables baies. Les coureurs se mesureront à un parcours technique parsemé de montées franches qui leur rappellera régulièrement que le relief est de 2000 m D+.

Les nombreux points de vue à couper le souffle (s’il leur en reste!) ainsi que de pittoresques traversées de rivière sur un pont suspendu (rivière Cyriac) et embarcation nautique (rivière Pikauba) seront aussi au menu de cette expérience unique. À la fin de ce sentier, un ravitaillement situé sur le sommet du Mont-Lac-Vert permettra de refaire le plein avant de négocier les dix derniers kilomètres qui emprunteront les parcours des courses de 5 et 10 km.

Attention aux descendeurs qui croiraient à tort que le reste n’est que de dénivelé négatif, car les derniers kilomètres sauront leur donner du fil à retordre. Le tracé proposé sur la montagne demandera de gérer judicieusement l’énergie jusqu’à la toute fin de la course.

13920411_1053749361376031_4897154186852800469_o
Frédérik Lessard, directeur de course Événements 123 GO – Photo : courtoisie

Une offre variée

Afin de compléter cette journée, les coureurs retrouveront également une distance intermédiaire de 20 km qui débutera sur les abords du lac Kénogami. Ce parcours de plus de 835 m de D+ représente lui aussi un défi de taille puisqu’il partage ses 17 derniers kilomètres avec l’épreuve maîtresse de la journée.

De belles montées techniques permettront aux coureurs de tous les niveaux de mettre à l’épreuve leur endurance et leur habileté d’ascension. Fait intéressant à noter, les participants aux épreuves de 20 km et de 50 km seront transportés vers les sites de départs respectifs en autobus. Mais ceux du 5 et 10 km seront transportés en télésiège pour accéder au site de départ des courses situé au sommet de la montagne.

Finalement, c’est avec le souci de faire de cet événement une activité familiale que les organisateurs ont prévu une course participative de 1 km en après-midi pour initier les enfants au plaisir de la course en sentier. Un parcours d’hébertisme de 1 km et un service de garde seront accessibles en journée pour divertir les enfants. Les participants et leur famille pourront camper directement sur le site et une soirée avec animation sera proposée à tous les participants et bénévoles le samedi. Bref, aucun effort ne sera ménagé pour faire de cette journée une réussite.

Avec ce nouvel événement d’envergure, Frédérik Lessard espère attirer des coureurs de tous les niveaux et d’ainsi faire de cette course une nouvelle destination trail au Québec. Pour ce faire, les organisateurs pensent exploiter encore davantage les sentiers du secteur afin d’ajouter au programme une distance de 80 km en 2017.

Distances+ inspire ses lecteurs à mettre le sport dans leur vie, afin qu’ils connaissent une amélioration de leur santé globale, physique et mentale. Notre magazine oeuvre à une société plus saine. Vous pouvez faire une différence pour nous permettre de poursuivre notre mission en devenant un contributeur régulier. Nos articles ne sont pas gratuits : un journaliste a travaillé pour l’écrire. L’information n’est pas produite par magie : nous avons besoin de votre appui pour continuer. Vous lisez Distances+ ? Merci!