La course 5 Peaks à Sherbrooke : à chacun son Popsicle

Un finisseur d’une course de la série 5 Peaks et son Popsicle – Photo : Luc Hamel

C’est demain, le dimanche 18 septembre, qu’a lieu la course 5 Peaks de Sherbrooke. L’événement, organisé dans un esprit local et communautaire depuis sa création l’an passé, retient également l’attention des coureurs de l’extérieur par son concept simple, mais efficace.

Luc Hamel, directeur de course et coordonnateur de la série québécoise 5 Peaks, y tient d’ailleurs mordicus : ses courses ne deviendront jamais des événements à plus de 500 personnes. « Nous visons davantage la petite course sympathique à laquelle les gens participent pour se préparer pour un plus gros défi ou, carrément, pour prendre part à des événements modestes », explique celui qui prépare lui-même les lunchs d’après-course des coureurs. Chacun a d’ailleurs droit à un Popsicle à son arrivée, une petite attention qui fait la signature de ses événements.

Très communautaire et familiale, la série 5 Peaks s’inspire des « courses à l’américaine », où l’animation se fait davantage par l’échange entre les coureurs que par diverses interventions à grand déploiement ou commerciales. Du coup, la course des enfants est gratuite pour inviter le plus grand nombre de familles à participer. Une course de 3 km pour les adolescents est aussi organisée.

5-peaks
Photo : Luc Hamel

Des sentiers au cœur de la ville

Outre l’ambiance conviviale et détendue, le choix des parcours est également au cœur de l’image de marque de la série. « Costauds, techniques et avec du solide dénivelé », les sentiers amènent les coureurs dans des coins méconnus et inusités, et ce, même si l’événement se déroule en plein dans la ville, comme c’est le cas pour la course de Sherbrooke, qui a lieu au mont Bellevue. « Ce n’est pas une grosse montagne, mais je design le parcours avec un œil de coureur. C’est le plaisir qui guide le parcours et, plus c’est difficile, plus c’est le fun », renchérit Luc.

Engagé en Estrie

Celui qui pratique le vélo de montagne depuis longtemps et qui a commencé à faire des courses en sentier en 2009 entraîne par ailleurs une équipe de course en Estrie. Davantage une « race team » qu’un club de course, la petite équipe, composée actuellement de six personnes, s’entraîne une fois par semaine pour se préparer à des courses de longue distance, du 21 km à l’ultramarathon. « L’équipe est destinée aux coureurs et coureuses qui désirent aller vite, qui ont déjà un bagage de course et qui veulent s’améliorer dans un cadre varié, exigeant, tout en ayant un fun noir », peut-on lire sur le site Internet. Pour faire partie de l’équipe de course, un coureur doit être capable de faire un 10 km sur route en 45 minutes environ et une coureuse, de la faire en 50 minutes environ.

Précisons que la série 5 Peaks comprend cette année deux événements, soit une course à Coaticook, qui a eu lieu le 7 août dernier, et celle de Sherbrooke, qui a lieu demain, le 18 septembre. Une troisième course devrait voir le jour en Estrie pour l’été 2017, dans « un spot malade », dixit Luc.

Il est possible de s’inscrire à la course de Sherbrooke jusqu’au 17 septembre sur le site Web de 5 Peaks Québec ou sur place le jour de l’événement. Les tarifs varient entre 15 $ et 60 $ selon le parcours choisi (3, 5, 10 ou 21 km).

5-peaks-gars
Photo : Luc Hamel

Distances+ sera du départ de la course 5 Peaks à Sherbrooke. Surveillez nos comptes Twitter et Instagram!

Distances+ inspire ses lecteurs à mettre le sport dans leur vie, afin qu’ils connaissent une amélioration de leur santé globale, physique et mentale. Notre magazine oeuvre à une société plus saine. Vous pouvez faire une différence pour nous permettre de poursuivre notre mission en devenant un contributeur régulier. Nos articles ne sont pas gratuits : un journaliste a travaillé pour l’écrire. L’information n’est pas produite par magie : nous avons besoin de votre appui pour continuer. Vous lisez Distances+ ? Merci!