Le Snownergie double son nombre de participants et accueille le championnat canadien de raquette

Snownergie-course-raquette
Photo : courtoisie

L’événement Snownergie est de retour ce samedi au mont Sainte-Anne pour les coureurs sur neige à pied, en raquette, ou encore à la marche. La compétition est aussi l’hôte du championnat canadien de raquette sur ses parcours de 5 et de 10 km.

La quatrième édition du Snownergie, organisée par la même équipe qui est derrière le Défi des couleurs Simard, s’apprête à accueillir plus de 430 coureurs à partir du chalet du rang Saint-Julien. Pour l’organisateur Sébastien Lachance, cette popularité dépasse les attentes.

Il y aura ainsi deux fois plus de raquetteurs que l’an dernier, où on en comptait 70. Le nombre de coureurs à pied a aussi bondi de 50 %. Au total, le Snownergie avait attiré un peu plus de 200 personnes l’an dernier.

Aux courses de raquette s’ajoutent les tracés de 10 km et 5 km pour les coureurs ainsi que le 1 km pour les petits. Les randonneurs sont attendus sur le parcours de 5 km.

De fil en aiguille, vers les nationaux

L’accueil du championnat canadien est une marche de plus gravie par les organisateurs, qui accueillaient l’an dernier, le championnat provincial de course de raquettes.

Maxime Leboeuf en était d’ailleurs sorti vainqueur, réalisant un chrono de 40 m 10 s sur le parcours de 10 km, devant ses poursuivants Christopher Busset et David Savard-Gagnon. Chez les femmes, c’est Anne-Marie Comeau qui l’avait emporté, avec un temps de 47 m 4 s, devant Marika Laprise-Mougeot et Chloé Turgeon.

La course a attiré l’attention de l’organisme national Raquette Canada, explique Sébastien Lachance. « Le président David Robinson aime beaucoup le Québec et il a vraiment apprécié la façon dont on avait organisé le tout et la palette de bons coureurs québécois présents, dit-il. À la fin de l’événement, il nous a annoncé qu’il souhaitait nous confier l’organisation du championnat canadien. »

Il a fallu ouvrir plus rapidement les inscriptions en raison de la tenue de ce championnat. L’événement affichant complet, il n’est plus possible de s’inscrire.

Nouveautés et projections

Parmi les autres nouveautés, Sébastien Lachance mentionne que la boucle de 10 km est toute nouvelle cette année. Il fallait, auparavant, compléter deux fois la boucle de 5 km.

C’est l’athlète Julien Pinsonneault, champion canadien de course en raquette sur 10 km en titre (double vainqueur 2017 et 2019), qui agit à titre de porte-parole. Il sera présent au Championnat du monde à Myoko, au Japon, une semaine après l’événement.

Bien que toute l’énergie de l’équipe soit concentrée sur la tenue de l’édition 2020, on envisage déjà d’augmenter le nombre de dossards en 2021 afin de répondre à la demande croissante.

Plusieurs athlètes seront sur la ligne de départ dans une lutte qui s’annonce serrée. Parmi eux, Maxime Leboeuf, Jimmy Gobeil, Julien Lachance, Julien Pinsonneault et chez les femmes, Anne-Marie Comeau, Sarah Bergeron-Larouche ainsi que Marika Laprise-Mougeot.

Plus de 5600$ seront répartis en bourses pour les récipiendaires des trois premières positions chez les hommes et chez les femmes.

Souliers minmalistes

Choosing a Shoe Is an Exercise in Itself: Minimalism Explained

Mathieu Blanchard

Le tour du monde à la course débute ce week-end en Nouvelle-Zélande pour Mathieu Blanchard