L’amour est dans le trail!

Isabelle Bourassa et Michel Bertrand
Isabelle Bourassa et Michel Bertrand - Photo : courtoisie

SPÉCIAL SAINT-VALENTIN – En cette journée bien spéciale qui souligne l’amour, certains couples passionnés de trail ont bien voulu partager leur réalité avec Distances+. Concilier entraînement, vie de famille et relation amoureuse peut en effet, parfois, représenter un certain défi, mais heureusement, il y a la course! Voici les histoires de quelques charmants duos.

Aurélien Collet et Tiphaine Germain
Aurélien Collet et Tiphaine Germain – Photo : courtoisie

La course à pied, qu’on la pratique en club ou en compétition, peut parfois mener à de belles rencontres. Pour les Français Tiphaine Germain et Aurélien Collet, c’est durant la remise de récompenses d’une compétition, il y a deux ans et demi, que l’aventure a commencé.

Par la suite, « nous nous sommes mis à courir ensemble avec nos chiens. Cela nous a rapidement séduits mutuellement », expliquent-ils.

Aurélien et Tiphaine ont pu vivre des moments de voyage uniques grâce au trail. Fervents amateurs d’exploration et de découvertes, leur passion pour la course les a amenés un peu partout sur le globe, de l’Afrique du Sud à la Chine en passant par le Québec. Ils pratiquent d’ailleurs ce qu’ils appellent du « tourisme basket ». Cela consiste à créer des itinéraires en courant toute la journée. 

« Un matin avant de prendre l’avion, nous avions préparé une dernière course afin de dire au revoir à l’Afrique du Sud. Par contre, tout dans la région de Cap Town était barricadé! Impossible de couper dans les champs, nous étions enfermés dans la montagne. Aujourd’hui, on en rigole, mais ce sont des vrais moments d’aventures! » 

Des montagnes russes

Pour Isabelle Bourassa et Michel Bertrand (notre photo d’entête), c’est il y a six ans que le coup de foudre s’est produit lors d’une session de leur club de course. « Tout de suite après notre course, on se donnait rendez-vous pour dîner et on ne s’est jamais quitté depuis », dit Isabelle.

Isabelle et Michel ont façonné cette passion pour la course à travers diverses aventures. Ensemble, ils ont accompli un 56 km de trail dans le cadre du Pineland Farms Trail Challenge.

Une semaine plus tard, durant une course de récupération, Michel ne se sentait pas très bien. Isabelle a pris immédiatement la décision de l’amener à l’hôpital, où il s’est fait opérer d’urgence à cœur ouvert. « Six heures plus tard, il était sauvé! Nous avons recommencé lentement le trail, à notre rythme, mais juste de pouvoir s’y retrouver encore, c’est un cadeau. » 

De la passion et des sommets

Sébastien Prud’homme Josée Brouillette
Josée Brouillette et Sébastien Prud’homme – Photo : courtoisie

Lorsque Sébastien Prud’homme a rencontré Josée Brouillette, il a tout fait pour tenter de faire bonne impression, malgré une sandale raboutée maison en train de rendre l’âme. 

« Le jour de notre première rencontre, c’était le début de la fin pour mes super sandales, mais le début d’une histoire d’amour qui dure depuis quatre ans », lance Sébastien. 

« Pour l’entraînement, on y va un peu chacun de notre côté, avec des entraînements croisés ensemble la fin de semaine. Ce régime de vie nous donne une condition physique satisfaisante qui nous permet de nous inscrire un peu quand on veut à une course. » 

Sébastien et Josée adorent partir à la conquête de montagne. « Durant l’été 2019, on s’est donné le défi de faire le plus de sommets possible », disent-ils. 

Parmi leurs plus beaux souvenirs, ils mentionnent la course Pandora 24 où, avec leur équipe « la Belle et la Bête », ils se sont taillé une place parmi les premiers. 

Le trail qui unit

Fannie Amiot et Éric Désormeaux
Nancy Bédard et Sylvain Goyette – Photo : courtoisie

En couple depuis 23 ans, Nancy Bédard et Sylvain Goyette partagent la passion du trail depuis une dizaine d’années. Ce sport leur permet d’avoir un loisir commun afin de se changer les idées quand c’est nécessaire.

« Le trail prend une place privilégiée dans notre vie. C’est là que nous retrouvons notre équilibre et où nous nous permettons de ralentir nos hamsters intérieurs! Ça nous recentre sur le moment présent », mentionne Nancy.

Le travail d’équipe et le soutien sont une priorité pour le couple. « Dans le 21 km du Trans Vallée, Sylvain avait pris les devants. Quelle surprise de le retrouver en tournant, accroché à un arbre! Il avait des crampes monstrueuses et j’ai décidé de venir en aide à mon homme. Ensemble, même avec des arrêts à tous les 500 mètres, nous avons franchi la ligne bras dessus, bras dessous, avec beaucoup d’émotions. » 

Un couple de défi

Nancy Bédard et Sylvain Goyette
Fannie Amiot et Éric Désormeaux – Photo : courtoisie

S’étant rencontré grâce à un cours de plongée il y a cinq ans, Fannie Amiot et Éric Désormeaux dirigent en commun une entreprise, ce qui leur permet de s’entraîner souvent ensemble. 

« Avec le trail, tout comme avec notre entreprise, nous touchons à plusieurs points : dépassement, planification, organisation et défi. La course permet de solidifier notre travail d’équipe, c’est donc très complémentaire à notre couple », explique Fannie. 

Comme d’autres amoureux, le sport leur a permis de découvrir plusieurs endroits dans le monde. « On a voyagé aux États-Unis et en Amérique centrale. Ça nous a fait rencontrer beaucoup de personnes inspirantes comme des bénévoles, des coureurs et des organisateurs. »

Beaucoup d’aventures sont au rendez-vous pour le duo de coureurs. « La veille de notre course au Nicaragua, un bénévole nous a montré une photo prise la journée même. Il s’agissait d’un boa de six pieds ayant son habitat au sommet d’un volcan. Ce même volcan faisait partie de notre itinéraire de course. Lorsque nous avons traversé cette partie du parcours, nous avons accéléré le rythme. Pas question d’aller à sa rencontre! » 

Pour tous ces couples, le trail se présente plus comme un loisir qui les unit que comme un sujet de discorde. Évidemment, manier un horaire et concilier toutes les sphères d’une vie peut amener quelques pépins, mais rien qui ne détrônera leur passion commune pour ce sport.

À lire aussi :

Distances+ reconnait que l’amour et la vie de couple ne se résume pas aux couples hétérosexuels et que nous aurions pu faire le portrait de couples homosexuels. Dans le cadre de notre recherche, nous n’avons pas été mis en contact avec des amoureux ou amoureuses partageant la passion du trail. Si vous désirez communiquer avec nous à ce sujet, n’hésitez pas! info@distances.plus

Gatineau Loppet

World-class ski event Gatineau Loppet to host 2300 skiers this weekend

Kilian Jornet filmé dans l’intimité durant la « meilleure pire année de sa carrière »