Building a Better Runner : l’entraînement décortiqué pour bâtir ses propres plans d’entraînement

Building a better Runner
Photo : Vertel Publishing

Chacun aborde l’entraînement pour la course à pied avec une approche qui lui est propre. Il est cependant indéniable que tout un chacun profiterait d’un entraînement structuré et réfléchi pour améliorer ses performances. Mais alors, quel plan utiliser? Distances+ a lu l’ouvrage « Building A Better Runner », écrit par Terry Hamlin, et paru aux éditions Vertel Publishing, qui constitue l’une des multiples options efficaces.

Ce livre n’est disponible qu’en anglais, mais, malgré ses passages parfois techniques, il n’est en rien nécessaire d’avoir un excellent niveau d’anglais pour le comprendre.

Terry Hamlin est un coureur et entraîneur réputé aux États-Unis. Il est connu, notamment, pour avoir favorisé et participé à l’essor de la course à pied chez nos voisins du sud à partir des années 80.

Il a notamment été le fondateur et président du Charleston Running Club, un club de course reconnu aux États-Unis. À titre de coureur, Terry Hamlin a à son actif un chronomètre de 2 h 36 au marathon de Boston. Par la suite, il s’est consacré à entraîner les autres et, dans cet ouvrage, il nous livre le plan d’entraînement qui lui a permis de révéler de nombreux espoirs olympiens américains.

Ce qu’on peut y lire

Bill Rodgers, multiple vainqueur des marathons de Boston et de New York, signe la préface de ce livre, en vantant généreusement les aptitudes de Terry Hamlin à permettre à n’importe quel coureur d’atteindre son pic de performance.

Le livre est essentiellement un plan d’entraînement qui s’adresse aussi bien au coureur débutant qu’à celui de niveau intermédiaire ou avancé.

L’ouvrage est composé de plusieurs parties très variées. Ainsi, en plus de donner les clés d’un entraînement structuré, l’auteur s’arrête sur l’évolution du corps humain et de ses capacités athlétiques, les différences physiologiques homme / femme et les différents types de coureurs.

En fin d’ouvrage Terry Hamlin s’attarde également sur quelques blessures courantes et certaines façons de les traiter.

Un plan d’entraînement décortiqué

Le plan d’entraînement proposé par Terry Hamlin se décompose en trois phases :

  • une phase de distance, pendant laquelle le coureur bâtit son volume de course en augmentant petit à petit les kilomètres hebdomadaires effectués (en appliquant la fameuse règle de 10 % maximum d’augmentation d’une semaine à l’autre);
  • une phase de renforcement durant laquelle le coureur, tout en maintenant un certain volume de course, se renforce sur le plan musculaire;
  • une phase de vitesse, pendant laquelle le coureur travaille sa rapidité par le biais d’intervalles.

Mises bout à bout, ces trois phases offrent un plan d’entraînement de 32 semaines.

Contrairement à d’autres plans d’entraînement, on ne trouve pas ici le détail de ce qu’il faut faire chaque jour. L’idée est plutôt d’éduquer le coureur en lui donnant des clés pour comprendre la construction d’un bon entraînement, puis, sur la base de ces concepts, de donner en exemple une semaine type.

Par la suite, le coureur doit répéter ladite semaine en appliquant les mêmes concepts, ce qui lui permet de faire évoluer son entraînement.

Parfois simple, parfois compliqué

Tous les coureurs s’y retrouveront. Si l’on court des distances plus ou moins longues que celles indiquées, il suffit de les adapter. Cependant, les concepts devant régir le plan d’entraînement demeurent inchangés.

L’auteur s’appuie sur les phénomènes physiologiques et cellulaires en action dans le corps humain lors de certains types d’entraînement pour expliquer l’intérêt de son plan en trois phases.

Il est à noter qu’en même temps que l’auteur explique ces phénomènes, le langage scientifique est parfois utilisé de manière brute. Ainsi, le lecteur déjà éduqué trouvera dans ce livre des informations supplémentaires, alors que celui qui est novice sera en mesure d’en apprendre plus, mais il devra faire des recherches additionnelles pour pleinement saisir ce que l’auteur décrit.

Concernant la forme, il aurait été apprécié que l’ouvrage soit rédigé dans un style un peu moins littéraire et plus synthétique, afin de rendre la lecture plus facile et agréable.

Qui plus est, même si l’ouvrage vient de paraître, on est amené à se poser la question de la date à laquelle il a été rédigé par l’auteur. En effet, certains conseils et approches distillés par Terry Hamlin ont fait depuis l’objet de publications (parfois même relayées sur Distances+) contestant ou, à tout du moins, remettant en question de telles pratiques. On citera, à titre d’exemple, le fait de s’étirer les muscles avant et directement après l’entraînement, ou la nécessité de boire avant de ressentir la soif pendant une course.

Malgré ces quelques points, il est très appréciable de trouver un ouvrage qui cherche à éduquer le coureur-lecteur, plutôt qu’à lui faire exécuter mécaniquement et machinalement des exercices spécifiques, sans vraiment en expliquer la raison ni le bénéfice.

« Building A Better Runner » représente un bon ouvrage qui permettra au coureur d’en apprendre plus sur le fonctionnement du corps humain, et l’aidera à structurer son entraînement de façon intelligente.

Au Québec, l’ouvrage est uniquement disponible via le site d’Amazon.

À lire aussi :

Distances+ inspire ses lecteurs à mettre le sport dans leur vie, afin qu’ils connaissent une amélioration de leur santé globale, physique et mentale. Notre magazine oeuvre à une société plus saine. Vous pouvez faire une différence pour nous permettre de poursuivre notre mission en devenant un contributeur régulier. Nos articles ne sont pas gratuits : un journaliste a travaillé pour l’écrire. L’information n’est pas produite par magie : nous avons besoin de votre appui pour continuer. Vous lisez Distances+ ? Merci!