Le milieu du trail québécois prépare une opération de solidarité

défi des couleurs simard
Des participantes solidaires au Défi des couleurs Simard - Photo : courtoisie

Face à l’épidémie de coronavirus qui chamboule la vie de tout un chacun, plusieurs acteurs importants du milieu du trail québécois s’organisent pour lancer un projet propre à motiver la communauté de coureurs, sous le thème « Ça va bien aller ».

Des représentants d’Unis pour le sport, de l’Ultra-Trail Harricana, de la Clinique du coureur, du Québec Méga Trail, du Défi des couleurs Simard, du Bromont Ultra et de Distances+ ont tenu une réunion lundi soir afin de jeter les bases d’une coopération à vaste échelle. D’autres organisations seront appelés à collaborer activement dans ce projet mobilisateur.

Des capsules de conseils d’entraînements, des textes de motivation, des défis sur Strava et d’autres communications variées seront partagées par les partenaires sur leur site web, leurs réseaux sociaux et leur infolettre au cours des prochaines semaines, de façon concertée, afin de s’entraider collectivement à passer à travers ces moments difficiles.

« Dès que la crise du coronavirus a commencé et qu’on a vu toute l’insécurité que ça crée autant pour les coureurs que pour les organisations de trail, on s’est demandé comment on pouvait s’entraider », explique Marline Côté, directrice générale de l’Ultra-Trail Harricana.

« On sait que ça va être plus difficile pour les événements de début de saison, mais même pour la fin de l’été ou l’automne, personne ne sait quelle va être la situation à ce moment-là, d’autant plus que le calendrier de courses est complètement modifié avec le déplacement de plusieurs compétitions plus tard dans l’année », ajoute-t-elle.

« On n’a pas de contrôle sur ce qui va arriver à court, moyen et long terme, mais que peut-on faire maintenant pour que la communauté reste motivée et faire la démonstration qu’on est une gang capable de se serrer les coudes? », lance encore Marline Côté.

Des plans d’entraînements rendus inadéquats

Au même moment, l’organisme Unis pour le sport, dirigé par l’athlète et champion canadien d’ultra-trail Maxime Leboeuf, devait commencer à sortir des plans d’entraînements gratuits pour les participants des différentes compétitions de la saison.

« On s’est demandé comment ce serait perçu, si ça n’ajouterait pas de la pression sur les épaules des gens qui en ont déjà beaucoup », explique Maxime Leboeuf.

Surtout qu’avec les mesures de distanciation sociale et les règles d’hygiène strictes promues par le gouvernement, l’entraînement devient de plus en plus difficile, notamment pour les coureurs en milieu urbain.

« Il faut viser un maintien de la forme en ce moment, plutôt que de se donner des objectifs complexes. Partir dans des grandes aventures en mode entraînement, ce n’est pas une bonne idée », dit le fondateur d’Unis pour le sport.

Ses athlètes-entraîneurs Mathieu Blanchard, Sarah Bergeron-Larouche, Guillaume Ouellet et Olivier Roy-Baillargeon mettront l’épaule à la roue pour offrir des webinaires et des Facebook Live suivis de questions/réponses sur divers thèmes.

Trois fois par semaine, des notions telles que la récupération, le gainage, le renforcement des jambes, entre autres, seront communiquées sur toutes les plateformes des partenaires, les rendant presque impossibles à rater de la part des internautes.

Une discussion publique avec l’entraîneur Sébastien Cornette sur son article « Courir moins pour courir mieux », publié sur Distances+, est prévue pour le début avril.

D’autres ressources pour se changer les idées et maintenir la motivation seront partagées, comme des idées de films ou des lectures, ou encore un témoignage de Mathieu Blanchard sur sa participation à l’Ultra-Trail du Mont-Blanc.

« C’est intéressant d’offrir à la communauté des outils ou des plans d’entraînement adaptés pour la période du Covid-19, dit Marline Côté, pour maintenir un minimum de forme physique d’ici à ce qu’on puisse reprendre une vie normale. »

« L’important, c’est le maintien, renchérit Maxime Leboeuf. Quand on reprend l’entraînement, en l’espace de quelques semaines, on peut faire une belle progression et arriver prêt à sa compétition. Des fois, c’est mieux de ralentir que d’être stressé, parce qu’on peut se blesser. »

Le projet sera aussi l’occasion de mettre en valeur les différents événements de la saison, tel que le Trail de la Clinique du Coureur, le Québec Méga Trail ou le Bromont Ultra, avec des défis associés à leurs différents parcours.

Le projet a été monté rapidement, et il se définit encore au moment de publier ces lignes. Cependant, les partenaires impliqués n’ont pas voulu attendre avant de le lancer, puisque la période de crise est déjà bien entamée et que la réactivité est de mise.

Les internautes seront d’ailleurs invités à interagir entre eux et avec les organisations de trail en agrémentant leurs publications sur les réseaux sociaux des mots-clics #TrailQC et #ÇaVaBienAller.

« La communauté du #TrailQC s’unit pour vous motiver, vous aider à rester en forme et en santé et vous donner la force de passer à travers cette période difficile en vous rappelant que #ÇaVaBienAller », lancent les partenaires comme un cri du coeur.

Un grand concours

Distances Médias est heureux de s’associer à l’initiative en diffusant des articles permettant aux coureurs de tous les niveaux de garder la forme et le moral. Une programmation spéciale est prévue à cet effet.

Par ailleurs, un grand concours sera lancé jeudi sur le blogue Ravito Trail, en collaboration avec Xact Nutrition, Naak, La Boutique du lac et la Clinique du Coureur. Les athlètes de tous les niveaux seront invités à partager leur témoignage sous le thème « Ça va bien aller », afin de courir la chance de remporter une série de prix offerts par les partenaires.

Les détails de ce concours seront dévoilés jeudi.

Karim Mosta sur son vélo entre Casa et La Mecque

De Casablanca à La Mecque en vélo : l’aventure d’une vie pour l’ultra-marathonien Karim Mosta

flowhynot hamster

Quand on est obligé de s’entraîner à la maison…