Strava change de stratégie et lance de nouvelles fonctionnalités

vincent champagne coureur
Photo : Vincent Champagne

Les fondateurs de l’application Strava, Michael Horvath et Mark Gainey, ont annoncé cette semaine à leur communauté d’utilisateurs un important virage stratégique. Ils ont dévoilé de nouvelles fonctionnalités, en les encourageant à opter pour un abonnement payant. « Notre entreprise n’est pas encore rentable et il est impératif que nous atteignions la rentabilité si nous voulons mieux vous servir », ont-ils notamment expliqué.

Ils ont argumenté que pour améliorer l’expérience des 50 millions d’athlètes que compte Strava depuis sa création en 2009, ils avaient mis les moyens : « pas moins de 51 améliorations en 2020 », assurent-ils.

Strava est un site web et une application avec GPS intégré qui permet entre autres de regrouper les données de toutes les activités sportives de ses utilisateurs, pour beaucoup coureurs ou cyclistes, et de suivre leurs performances de manière détaillée.

Les fondateurs ont indiqué que « les intégrations commanditées ont notamment été supprimées », mais qu’ils souhaitent continuer d’innover tout en rémunérant leurs 180 employés basés à San Francisco (Californie), Denver (Colorado), Hanover (Nouvelle-Angleterre) et Bristol (Royaume-Uni).

Plus que deux options : compte gratuit limité ou abonnement payant

Avant de dévoiler leur nouvelle stratégie, les fondateurs de Strava ont développé de nouvelles fonctionnalités destinées aux abonnés et ils ont modifié et simplifier les procédures d’abonnement en supprimant toutes les formules sous l’appellation Summit pour n’en garder qu’une seule.

Désormais, seules deux options sont ainsi proposées : « soit vous utilisez la version gratuite de Strava », recommandée pour les coureurs occasionnels, « soit vous vous abonnez à Strava pour accéder à l’ensemble des fonctionnalités », ont-ils dit.

L’abonnement revient à un coût mensuel de 6,42 $ CAD / 7,99 euros avec un engagement annuel et les deux premiers mois gratuits. 

Les nouvelles fonctionnalités :

  • Une amélioration des fonctionnalités itinéraires;
  • l’utilisateur pourra comparer ses performances sur ses sorties effectuées sur les mêmes parcours;
  • la consultation de son historique complet d’entraînement, avec le Journal d’entraînements, désormais disponible sur iOS;
  • l’analyse de l’entraînement est maintenant disponible pour tous les types d’activités;
  • la vitesse ajustée selon la pente (VAP) est à présent disponible sur iOS et Android;
  • Une toute nouvelle façon de rivaliser sur les segments (prochainement).

Les nouveautés pour tous les utilisateurs :

  • de nouveaux paramètres d’ordre d’apparition dans le flux : favoris en premier et ordre chronologique;
  • la détection améliorée des performances impossibles;
  • le partage d’activités de l’Apple Watch et la synchronisation améliorée et simplifiée avec l’application Santé d’Apple;
  • un nouvel outil pour raccourcir les activités depuis son mobile au cas où l’utilisateur oublie d’arrêter son activité;
  • Une nouvelle analyse de la puissance, de la cadence et de la fréquence des mouvements de natation.

Ce que perdent les utilisateurs non abonnés

Certaines fonctionnalités, auparavant gratuites, deviennent disponibles exclusivement aux abonnés :

  • le classement des segments (à l’exception du top 10 tous athlètes confondus et du top 10 femmes qui restent accessibles à tous);
  • la comparaison, le filtrage et l’analyse des efforts par segment;
  • la conception d’itinéraires sur le site web de Strava, avec des cartes améliorées et la prise en charge des segments;
  • les tendances mensuelles.

Michael Horvath et Mark Gainey ont justifié leur décision de miser sur un abonnement payant par leur choix de n’afficher aucune publicité sur Strava et de ne pas revendre les données de leurs utilisateurs.

Selon la direction, un million d’utilisateurs créent un compte Strava par mois et 4,9 milliards de « kudos » (l’équivalent des « j’aime ») ont été échangés en 2019.

À lire aussi :

François D'Haene et Kilian Jornet à l'arrivée du mémorable UTMB 2017

Il n’y aura pas d’Ultra-Trail du Mont-Blanc cette année

luca papi

Luca Papi passe à travers la crise et le confinement… en continuant de courir des défis XXL