Sarah Verguet Moniz lance sa saison à travers les volcans d’Auvergne

Sarah Verguet Moniz lors de sa première sortie de reconnaissance en Auvergne - Photo : Sarah Verguet Moniz
Sarah Verguet Moniz lors de sa première sortie de reconnaissance en Auvergne – Photo : Sarah Verguet Moniz

Sarah Verguet Moniz vient de quitter Sherbrooke et le Québec pour aller courir pendant quelques mois dans les montagnes françaises et s’améliorer sur le dénivelé. L’athlète Distances+ 2018 prendra le départ, ce vendredi, de l’épreuve reine de la Volvic Volcanic Experience (VVX), un 110 km et 3500 m de dénivelé à travers le Parc national des volcans d’Auvergne. Et elle est ambitieuse!

Celle qui s’élancera aux côtés de l’Italienne Francesca Canepa, victorieuse du dernier Ultra-Trail du Mont-Blanc, ne vise rien de moins qu’une place sur le podium.

« Je veux faire un résultat là-bas », avait prévenu Sarah en début d’année. À quelques jours de sa première course de la saison, elle nous a confirmé avec enthousiasme que sa motivation était pleine et entière, même si sa préparation hivernale ne s’était pas tout à fait passée comme espéré.

« Moi qui ne suis jamais malade, j’ai eu droit à deux gros rhumes et une bronchite, a en effet confié Sarah. Mais bon, j’ai réussi à rentrer du millage pareil, donc je pense que ça va bien aller. »

Fraîchement arrivée dans les Alpes chez sa tante, elle a pris soin de surtout bien se reposer cette semaine, pour se « remettre au mieux du voyage et de sa fin de session d’entraînement ». Elle a toutefois été se détendre les jambes en altitude où elle a pu observer des chamois.

Se mesurer aux coureuses de calibre international

En direction du Puy de Dôme - Photo : David Gonthier
En direction du Puy de Dôme – Photo : David Gonthier

Sarah Verguet Moniz est très excitée par cette saison de courses en sentier qui commence, et tout particulièrement parce que ça risque d’aller vite comme elle aime sur cette VVX. « C’est la première fois que je vais me mesurer à du calibre international dans un style de parcours qui me convient parfaitement, car même si je préfère les trails en montagnes, c’est loin d’être le type de terrain qui m’avantage le plus », confie-t-elle.

Rappelons que la championne franco-portugaise a gagné l’an dernier le 125 km de l’Ultra-Trail Harricana, le 100 km du Québec Méga Trail et le 80 km du The North Face Endurance Challenge de New York. Elle s’était également illustrée au 105 km de l’Ultra-Tour du Beaufortain, en Savoie, en signant une belle quatrième place face à des spécialistes de courses alpines.

Francesca Canepa au départ

Lever du jour sur le Puy de Dôme, point culminant des courses de la VVX - Photo : Gérard Fayet / terredexception.com
Lever du jour sur le Puy de Dôme, point culminant des courses de la VVX – Photo : Gérard Fayet / terredexception.com

« Courir avec des gros noms, ça me motive, reconnaît Sarah, même si elle estime être encore loin de leur niveau en montagne. Elle aura l’occasion de se tester dès vendredi au contact de Francesca Canepa, qui avait dû couper la course pendant cinq mois en fin d’année dernière pour soigner son tendon d’Achille. La championne italienne dit se « sentir assez bien » et être « confiante pour la saison aussi bien que pour Volvic ».

« Mon objectif est tout simplement de bien mettre au point mon allure en vue de la Western States, a indiqué Francesca à Distances+, donc je veux me concentrer sur mon propre rythme en essayant de toujours être en confort. » À noter qu’elle vient d’enchaîner un 100 km en Chine et un 160 km en Slovénie 160.

Des grands noms… et Kilian Jornet

Sarah Verguet Moniz (à droite) lors de la présentation des athlètes élites de la VVX en compagnie de Kilian Jornet, Francesca Canepa et Meghan Laws - Photo : Patricia Verguet
Sarah Verguet Moniz (à droite) lors de la présentation des athlètes élites de la VVX en compagnie de Kilian Jornet, Francesca Canepa et Meghan Laws – Photo : Patricia Verguet

Outre Francesca Canepa et son palmarès étourdissant, Sarah Verguet Moniz devra contenir l’Américaine Meghan Laws qui a terminé à la 5e du Tarawera Marathon en Nouvelle-Zélande en février.

Chez les hommes, l’Auvergnat Anthony Gay remettra son titre en jeu face entre autres à deux coureurs népalais, le sage du trail Dawa Sherpa et l’infatigable Sangé Sherpa.

C’est le grand Kilian Jornet qui devrait donner le départ de la grosse course de la VVX, l’Expérience Chaîne des Puys – Faille de Limagne, à 4 h du matin vendredi (22 h jeudi à Montréal). Le champion espagnol est depuis l’an dernier ambassadeur de la marque d’eau minérale en bouteille Volvic, qui organise ce grand festival d’activités plein air au milieu des volcans. Kilian ne devrait toutefois pas s’éterniser longtemps puisqu’il a récemment annoncé qu’il allait courir Zegama-Aizkorri (42 km, 2736 m D+) au Pays basque. Une course mythique qui inaugure le circuit Golden Trail Series.

Sarah Verguet Moniz a cousu l'écusson du logo de Distances+ sur son sac d'hydratation.
Sarah Verguet Moniz a cousu l’écusson du logo de Distances+ sur son sac d’hydratation.

Comment garder le moral quand le corps flanche?

Maxi Race d'Annecy

Maxi-Race 2019 : l’ultra-bouchonnée