Le premier Trail du Grand-Duc attend 400 personnes à Lac-Delage

Trail image panoramique1
Photo : courtoisie

C’est samedi qu’aura lieu la première édition du Trail du Grand-duc dans la région de Québec. Il s’agit d’une initiative de l’entreprise Défis qui permettra aux amateurs de course en sentier de découvrir certains parcours nouvellement aménagés dans la région de Lac-Delage.

Après avoir incité des centaines de coureurs à fouler le bitume, l’équipe de Défis se tourne aujourd’hui vers la course en sentier. À l’origine de ce projet, Mathieu Boucher, infirmier de formation, qui partage aujourd’hui son temps entre l’entreprise québécoise bien connue des sportifs, et le conseil d’administration d’E47, où il participe au développement des sentiers pédestres de la région de Québec.

Ces activités complémentaires lui ont donné l’idée de ce Trail du Grand-duc. « C’était une suite logique. J’avais envie de faire découvrir aux gens les chemins nouvellement aménagés dans le secteur du lac Delage et de Stoneham, et c’était l’occasion pour Défis [anciennement Défi entreprises] d’aller chercher un autre créneau d’activité », commente cet amoureux du grand air.

Au programme, quatre épreuves de 5, 10, 25 et 47 kilomètres, ainsi qu’une course de 1,5 kilomètres réservée aux enfants. Si les parcours les plus longs comptent deux kilomètres d’asphalte, les autres se déroulent uniquement en forêt. «  Ce ne sont pas des sentiers très techniques, pour ce qui est du sol, des roches ou des racines. L’événement reste donc relativement accessibles à ceux qui voudraient s’initier à la course en sentiers », précise Mathieu Boucher.

Le principal défi pour les sportifs sera le dénivelé. L’épreuve de 47 km fait 2400 mètres de D+ à elle seule, ce qui en fait l’une des plus à pic pour des distances comparables au Québec. Ce sont des chiffres impressionnants qui promettent pas mal de litres de sueur et quelques émotions fortes.

trail_grand_duc_1
Photo : courtoisie

Retrouver ses racines

Au-delà de son aspect sportif, le Trail du Grand-duc est aussi l’occasion de se rapprocher de la nature, et de prendre le temps de la regarder. Il y a les bois bien sûr, mais aussi, tout au long des parcours, plusieurs vues spectaculaires sur le lac Saint-Charles et les cantons de Stoneham-et-Tewkesbury.

« Courir, c’est très bon pour la santé physique, que ce soit sur le plan musculaire ou cardio-vasculaire, rappelle Mathieu Boucher. Mais il est aussi scientifiquement reconnu que le fait d’être en forêt aide à se détendre. Cela apporte beaucoup sur le plan psychologique. »

Côté ambiance, les organisateurs font la part belle au collectif, et offrent aux coureurs la possibilité de rejoindre une équipe. Il suffit d’être cinq pour en créer une, et un prix sera remis à celle qui démontrera le plus bel esprit sportif.

C’est un détail qui donne le ton de l’événement, puisqu’ici l’amour de l’effort passe avant la performance. « On aimerait que chacun aille à son rythme, parce que pour beaucoup de personnes, ce genre d’événement c’est autant de la marche que de la course. La priorité n’est pas d’amener les gens à courir à tout prix, mais plutôt de les inciter à profiter des sentiers », ajoute Mathieu Boucher.

« Le Défi entreprises est un programme qui encourage les particuliers à pratiquer des activités physiques dans le cadre de leur travail. Le Trail du Grand-duc est un peu dans le même esprit. Nous n’allons pas nécessairement aller chercher des athlètes internationaux ou des coureurs d’élite. Nous voulons créer un moment de partage et rassembler tous les amateurs de course à pied du Québec pour leur faire découvrir notre coin de pays. Il ne s’agit pas seulement d’aller féliciter le gagnant, on va encourager tous ceux qui sont là. »

Comme toujours avec Défis, il y a donc derrière cet événement la volonté de donner à chacun l’envie de bouger. « La course à pied est une activité très simple, accessible à tous. On n’a pas besoin d’habileté particulière pour débuter. On peut commencer à n’importe quel âge et y trouver son compte. Selon moi, c’est ça le principal attrait de ce sport », conclut l’organisateur.

Si tout se passe comme prévu, le Trail du Grand-duc devrait devenir un rendez-vous annuel pour tous les amateurs de course en sentier. D’année en année, d’autres chemins seront par ailleurs accessibles aux participants, permettant à l’événement de réserver à chaque fois son lot de surprises. Déjà 400 personnes se sont inscrites pour cette première édition.