Distances+ dévoile sa liste au père Noël

raquettes_photo_louis_simard

Au sein de la rédaction de Distances+, nous sommes tous coureurs. Alors, évidemment, lorsqu’on nous demande quel genre de cadeaux on aimerait trouver au pied du sapin, les idées fusent. Nous vous les partageons ici, au cas où vous seriez en manque d’idées. Inutile de dire que l’exercice est sans fin et qu’il n’y a ici aucune prétention d’exhaustivité :

  • Une inscription à l’une des nombreuses courses en sentier organisées au Québec (ou soyons fous à l’étranger). MEC offre par exemple un forfait de six courses à travers la province.
  • Une analyse de votre foulée par un professionnel certifié par la Clinique du Coureur (LCDC), parce qu’il est spécialisé en course à pied et parce qu’il base sa pratique sur les connaissances scientifiques récentes et une approche client personnalisée.
  • LCDC donne aussi tout au long de l’année des conférences grand public, au Québec et ailleurs dans le monde, où les mythes entourant la course à pied sont scrupuleusement démontés. Vos certitudes en ressortiront probablement chamboulées.
  • Une veste technique qui vous évite le classique empilage de trois couches l’hiver, comme la X ALP SPEED MID M de Salomon, conçue à l’épreuve du vent, de la pluie (tissu déperlant) et de la neige. Elle vous garde au chaud tout en assurant une bonne respirabilité. Le col montant et la capuche, les manches ainsi que la base de la veste sont judicieusement élastiques. Idéale aussi pour le ski de fond. Un coup de coeur!

VESTE SALOMONÀ

  • Une jupe de course hivernale pour éviter que vos fesses ne gèlent. Notre collègue Mylène Gauthier apprécie tout particulièrement la jupe Romsdal de Swix.

Swix-jupe-Romsdal

  • Des bas en Gore-Tex, comme ce modèle extensible de la marque Rocky recommandé par le Doc Benoît qui estime qu’ils « ne sont pas donnés, mais qu’ils font vraiment la job ». Ces chaussettes peuvent se porter par-dessus vos bas de course habituels pour garder vos pieds au sec.

Bas GoreTex

  • Lors de la SaintéLyon (74 km entre Saint-Étienne et Lyon, en France), j’ai eu l’opportunité de porter le haut technique RTECH (fabriqué en microfibre de polypropylène Dryarn), le cuissard CSX Pro (en mailles à rigidité variable) et les manchons d’effort Booster Elite (pressions spécifiques sur les mollets) de la marque BV, spécialisée dans la compression sélective. Je craignais un peu de me sentir « à l’étroit » sur la durée, mais c’est le confort que je garde en tête. Coup de coeur textiles techniques.

TENUE BV

  • Des mitaines de course imperméables. Voici la paire Transition 2, seul produit qui, à date, m’a donné pleinement satisfaction. Les mains restent VRAIMENT au chaud, même par très grand froid. Elle bénéficie d’une isolation de dos de main SolarBall et d’une autre paume SolarFill.

MITAINE

  • Des guêtres de trail, pour un cadeau sympa et pas cher. Celles de Salomon par exemple ont fait leurs preuves.

guêtres

  • Des raquettes de course. La neige nous offre l’occasion de diversifier nos entraînements. Si ce n’est pas déjà fait, essayez donc la course en raquettes, en optant évidemment pour des petits tamis et un pivot qui permet la rotation du pied. J’aime particulièrement le modèle Course de Louis Garneau Sport. Il y a aussi, ci-dessous, la raquette Symbioz Racing de TSL Outdoor.

raquettes

  • Des bâtons de course, utiles pour affronter les gros dénivelés et les sentiers de montagne techniques. Le Distance Carbon Z-Pole de BlackDiamond est super léger et se plie en trois en un rien de temps.

Batons CarbonZ

  • Une montre GPS. Bon, on s’entend, à plus de 500 $ la bête, c’est un méchant beau cadeau. Surtout si vous optez pour l’un des must sur les sentiers du monde entier comme la formidable mais très dispendieuse Garmin Fenix 5. Elle possède à peu près tout ce qu’un coureur geek peut espérer, mais on peut aussi se dire qu’elle possède beaucoup plus que ce dont un coureur a réellement besoin. La liste des technologies et caractéristiques est trop longue, mais mentionnons l’altimètre, le baromètre et la boussole intégrés, le capteur optique détectant le volume sanguin sous la peau afin de calculer votre fréquence cardiaque, la fonction de coureur virtuel vous permettant de vous mesurer à vos propres temps, un accéléromètre et un gyroscope internes mesurant la vitesse et la distance lors d’un entraînement sur support stationnaire, la possibilité de monitorer vos données physiologiques dont la VO2 Max, ou encore le suivi des itinéraires établis avec Garmin Connect et navigation vers les points de cheminement enregistrés.

GARMIN FENIX

  • La chaussure sur mesure Math Sport. Constatant que c’est une aberration d’acheter des chaussures de course standardisées alors que nous nous avons tous des pieds différents, un jeune athlète de Québec a développé le concept de l’espadrille sur mesure, grâce à une prise d’empreinte 3D. Vous choisissez chaque élément (fausse semelle, lacet, empeigne, dénivelé, épaisseur, fermeté de la semelle interne, etc.)

MATH SPORT

  • Le sac d’hydratation Evolution d’Instinct. Ce sac à dos est un autre gros coup de coeur et ce n’est pas pour rien qu’on le voit de plus en plus sur les épaules des élites (Florent Bouguin, Jean-François et Elisabeth Cauchon ici notamment) face au classique sac ADV Skin 12 de Salomon. L’Evolution a une capacité maximale de 7 litres (on y glisse sans mal tout ce qu’il faut pour passer au travers d’un ultra-trail), il est léger (210 g), ergonomique, et il limite les points de friction. Il compte neuf poches extensibles, dont deux grandes poches hautes en avant pour les flasques d’hydratation. Le tissu principal est un mesh spécifique à alvéoles ultras larges type nid d’abeille.
L"exploit du Québécois Jean-François Cauchon à l'Ultra-Trail du Mont-Blanc - Photo: Nicolas Fréret
Le Québécois Jean-François Cauchon et son sac Evolution d’Instinct sur la ligne d’arrivée de l’UTMB 2017 – Photo: Nicolas Fréret
  • Une lampe frontale pour vos courses nocturnes. Je vous recommande notamment l’Actik Core de Petzl de 350 lumens. Elle est aussi compacte que possible, légère (82 g), rechargeable et pourvue de deux faisceaux. Elle peut aussi fonctionner avec 3 piles classiques.

Petzl

  • La flasque BeFree de 600 ml Katadyn qui filtre l’eau. Vous la remplissez d’eau, d’un lac par exemple, vous fermez le capuchon, vous secouez et votre eau est potable.

FLASQUE FILTRE

  • Une pile pour recharger votre cellulaire lorsqu’il montre des signes de faiblesses lors de vos sorties. Il en existe de toutes les sortes, mais attention, elles sont parfois très lourdes. La Goal Zero Flip 10 a le mérite d’être légère.

pile cellulaire

  • Le livre Grand Trail et son Extra. Alexis Berg parcourt le monde pour photographier l’élite de la course à pied en sentier dans les cadres naturels les plus ahurissants. Ces photos, sublimes, sont toutes chargées d’une énergie poétique qui vous incite à la contemplation. Son frère Frédéric Berg, signe pour sa part les textes de ce beau livre au format italien. Mais dépêchez-vous, il semblerait que Grand Trail soit presque épuisé.

couverture trail.indd

Il y a plein d’autres idées à exploiter, comme des packs nutritifs, que ce soit les pâtes de fruits Xact Nutrition ou les shots de sirop d’érable avec électrolytes de Brix ou Rekarb, l’un des livres de notre collègue nutritionniste Stéphanie Côté, notamment celui sur la Nutrition sportive, des crampons d’appoint qui s’enfilent par-dessous vos souliers pour courir sur la glace, type Yaktrax Pro, ou comme les microspikes de Kahtoola, ou encore une tuque légère ou un tube pour vous couvrir le cou ou la tête type Buff.

Joyeux Noël chers amis coureurs!