L’étonnante performance de Valérie Bélanger au IRONMAN 70.3 de Mont-Tremblant

valérie bélanger-final
Valérie Bélanger au Ironman 70.3 Mont-Tremblant 2017 – Photo: Morgane Couty

Sous entraînée et épuisée par les études, le travail et une nouvelle vie familiale, Valérie Bélanger, de Québec, a terminé sixième chez les femmes professionnelles, avec un temps de 4 heures 34 min 11 s, au triathlon Subaru IRONMAN 70.3 de Mont-Tremblant, qui avait lieu ce dimanche 25 juin.

Rencontrée la veille de la course, elle nous confiait ne pas avoir d’attentes pour le lendemain. « Je n’ai pas le volume d’entraînement nécessaire pour bien performer. Je suis dans une période intense de mon stage de médecine à l’hôpital de l’Enfant-Jésus », a expliqué la résidente de médecine physique et de réadaptation. « Depuis l’arrivée de bébé, je n’ai plus le temps de m’entraîner sérieusement », a également ajouté celle qui est devenue maman il y a 18 mois. 

Un scénario qui ne se déroule pas comme prévu

Ancienne championne coureuse de cross-country, l’athlète de l’équipe Sportium prenait le départ pour la nage dans le lac Tremblant à 7 h 05 du matin. Elle nous avouait candidement, la veille, ne pas être bonne à la nage. Quelle ne fut donc pas sa surprise, dimanche, de réaliser une performance de 31 min 48 sur le 1,9 km. « J’ai été étonnée par la natation. Normalement, je nage derrière toute seule, mais là, j’ai nagé avec deux filles. J’étais contente, car d’habitude, quand j’embarque sur le vélo, je suis vraiment loin derrière les autres. »

Le parcours de vélo entraînait les athlètes dans une boucle à travers les forêts et les montagnes de Mont-Tremblant. « Habituellement, le vélo c’est ma force. Je suis une bonne grimpeuse, mais là, on dirait que je n’avais pas vraiment de jambe. J’ai rattrapé les filles, mais je manquais de jus après 70 km. J’ai trouvé ça dur ». Elle a terminé cette section en 2 heures 25 min 36 s.

Finalement, la portion de course ne s’est pas tout à fait déroulée comme prévu également. « Je suis partie sur un bon “pace”. Je trouvais que ça allait bien, mais je n’ai pas beaucoup d’endurance ces temps-ci. Après huit kilomètres, j’étais pétée. J’ai ralenti un peu et je me suis mise à manger sur les ravitaillements. J’avais faim. À force de me nourrir, l’énergie est revenue ». Elle a terminé cette portion de 21,1 km en 1 h 33 min 8 s.

La course à pied s’est conclue à la station du Mont-Tremblant, où l’attendait son conjoint et entraîneur avec, dans les bras, leur petit trésor de 18 mois. « La température était parfaite, les bénévoles super gentils et le parcours était similaire et même amélioré pour la course à pied », nous a-t-elle confié au terme de cette course, visiblement épuisée.

Photo : Morgane Couty

Le parcours d’une championne

En 2016, après avoir signé une victoire au 5i50 Mont-Tremblant, Valérie s’est imposée sur demi-Ironman avec une septième position au Ironman 70.3 Timberman, puis une cinquième au Ironman 70.3 Lanzarote.

Avec cette sixième position au Ironman 70.3 Mont-Tremblant, Valérie Bélanger se questionne quand même sur son objectif de compléter le Ironman – Mont-Tremblant qui se tiendra le dimanche 20 août prochain. « Avec mes études, je commence à trouver ça vraiment difficile. J’aimerais aussi voir plus mon bébé. Veux veux pas, de l’endurance, ça se gagne aussi à l’entraînement. C’est beau avoir du talent, mais il faut quand même mettre un peu d’effort ».

Rappelons que Mont-Tremblant présentait, la fin de semaine dernière, le Festival du triathlon. Près de 5 000 athlètes ont pris part à l’une des deux compétitions, soit le IRONMAN 70.3 et le 5i50. Le samedi 24 juin avaient lieu les épreuves de distance olympique et sprint, alors que dimanche, 25 juin, s’est tenu le 70.3, avec plus de 2550 athlètes, dont 36 professionnels, qui ont parcouru 1,9 km de nage, 90 km de vélo et 21,1 km de course à pied.

En complément :

Résultats des athlètes professionnels masculins

1. Lionel Sanders, ON, CAN 3:46:04

2. Taylor Reid, ON, CAN 3:52:18

3. Cody Beals, ON, CA 3:54:26

Résultats des athlètes professionnelles féminines

1. Holly Lawrence, GBR 4:14:24

2. Sarah True, NH, USA 4:18:21

3. Magali Tisseyre, QC, CAN 4:19:17