Le sentier Iceline : un joyau dans le parc national de Yoho

2017-09-06_FGagnon_464-Panorama
Photo : Francis Gagnon

Le photographe Francis Gagnon a exploré l’automne dernier le parc national de Yoho, dans l’Ouest canadien. Il en a rapporté, pour Distances+, ce récit sous forme de photoreportage.

Ma copine et moi-même revenions de l’archipel de Haida Gwaii, au large de la Colombie-Britannique, et nous avions l’intention de passer quelques semaines dans les Rocheuses canadiennes afin de profiter des montagnes et du beau temps.

Nous étions cependant arrivés à l’improviste. À cause du 150e du Canada – l’accès au parc était gratuit – et de la fin de semaine de la fête du Travail, il était impossible de réserver quoique ce soit dans les parcs nationaux de Banff et de Jasper.

Nous devions réfléchir rapidement. Après quelques recherches, nous avons finalement trouvé notre porte de sortie : une randonnée dans le parc national de Yoho.

Le parc, situé à la frontière de celui de Banff, est beaucoup moins visité que son voisin, mais offre tout autant de possibilités de randonnées et de paysages spectaculaires.

Notre plan était d’effectuer le sentier Iceline en y ajoutant ici et là quelques kilomètres de plus de façon à profiter pleinement du secteur tout en explorant les montagnes et les chutes.

Malgré l’omniprésence de la fumée des feux de forêt qui faisaient rage au sud de la province, la météo était de notre côté et le séjour s’annonçait inspirant.

01

Les célèbres chutes Takkakaw ont été notre point de départ. Un camping est situé tout près. Il est accessible à partir du stationnement des chutes et est réservé aux tentes.

C’est un excellent endroit pour camper et commencer la randonnée tôt le lendemain. Ci-dessus, les chutes durant la nuit. La forte lumière provient de la lune qui se levait.

La fumée des feux de forêt était si dense que la lumière du jour était continuellement tamisée et avait une couleur particulière. L’ambiance, unique, était presque apocalyptique par moments.

03

La fumée ne nous a pas quittés un instant pendant la randonnée.

04

Notre premier campement a été celui des chutes Twin. Il y avait plusieurs emplacements pour des tentes, ainsi que des tables et des toilettes sèches.

Une fois notre tente installée, nous avons parcouru le chemin qui nous permettait de nous rendre aux imposantes chutes Twin.

05

Il faut prendre garde de ne laisser aucune nourriture à découvert ; les rongeurs ne sont jamais très loin.

06

La deuxième journée de notre expédition a été consacrée à Little Yoho River. Deux chemins s’offraient à nous : un plus facile descendant à travers la vallée et un autre en altitude nommé le sentier Whaleback. Nous avons choisi celui-ci, qui nous a offert de super points de vue.

07

Une fois campés à la Little Yoho River, nous avons entamé l’exploration du secteur Kiwetinok Pass. La lumière de fin de journée mêlée à la fumée donnait des allures complètement surnaturelles à l’endroit. Le détour et les efforts en valaient amplement la peine.

Nous avons passé la troisième journée sur le sentier Iceline. Nous sommes partis très tôt et, au moment même où nous quittions le campement, nous avons croisé quelques wapitis qui se nourrissaient dans une clairière.

09

Le sentier Iceline est d’une incroyable beauté. Il évolue à travers les montagnes et les glaciers. La chute Takkakaw est omniprésente tout le long du parcours.

10

Nous avons passé notre dernière nuit au lac Yoho. En raison de la chaleur et de la fatigue, nous nous sommes trempés dans le lac et nous nous sommes couchés relativement tôt. Tout était calme et paisible.

11

Nous terminions la boucle tôt le lendemain matin. Nous avions passé un séjour fantastique à marcher dans l’un des plus beaux endroits des Rocheuses.

12

La carte du parcours

02

Toutes les photos : Francis Gagnon

Pour en savoir plus :

Le site Web du parc national de Yoho

À lire aussi : 

Tous les photoreportages de Francis Gagnon