Le Défi des 5 sommets de Charlevoix : un succès inattendu

ACROPOLE DES DRAVEURS2B
Photo : courtoisie

Pour une deuxième année consécutive, le Défi des 5 sommets de Charlevoix est en voie d’atteindre un nouveau record de participation, un succès qui prend tout le monde par surprise, les organisateurs inclus. 

Il reste peu de temps pour réaliser le défi, qui se termine le 8 octobre. Les amateurs de randonnée ou de course en forêt sont invités à relever, à leur rythme, le défi de gravir 5 montagnes dans la région de Charlevoix, totalisant 62,5 km de sentiers et 3673 m de dénivelé positif. 

La brillante idée du défi est venue de Louis-Philippe Dufour-Chang. Employé de la Traversée de Charlevoix, Louis-Philippe est inquiet quant à la réduction progressive de sentiers en raison d’un manque de visites. Il souhaitait donc amener les amateurs de plein air au-delà des sentiers les plus exploités de Charlevoix pour leur faire redécouvrir les paysages de l’arrière-pays.

Photo : courtoisie
Photo : courtoisie

Le concept du Défi des 5 sommets contribue ainsi au maintien des sentiers, en conservant l’accessibilité aux somptueux sommets.  

Travaillant bénévolement sur ce projet avec sa conjointe, Louis-Philippe a conçu la première édition du défi, qui s’est rapidement révélée un franc succès. « Je m’étais donné un objectif d’environ 100 inscriptions pour la première année. Je me suis dit que cela allait être le fun. Finalement, nous avons terminé l’année avec 3038 inscriptions. On était un peu surpris de l’intérêt. On essayait de suivre et on répondait du mieux que nous pouvions… On ne s’attendait pas à ça », confie Louis-Philippe avec enthousiasme.

Sur ces 3038 inscriptions, 90 % des participants ont effectué au moins un sommet. La location de chalets dans la région a connu une croissance, aux dires des organisateurs.

Les lieux à explorer sont, cette année, le mont Pioui, l’Acropole des Draveurs, le mont Élie, les monts du Lac à l’Empêche et du Four ainsi que le mont Morios. Pour piquer la curiosité des plus téméraires, un 6e sentier « mystère » a été ajouté au programme pour quiconque réalise le défi au complet. 

Pour faire la preuve de leur exploit, les participants doivent prendre une photo d’eux au sommet de chaque montagne pour avoir la chance de gagner de nombreux prix, tirés au hasard par l’organisation.

Photo : courtoisie
Photo : courtoisie

La difficulté des sentiers peut parfois refroidir quelques participants, mais pour les plus preux, la vue finale est la meilleure des récompenses. La clé du succès demeure tout de même le respect de son propre rythme. « L’an passé, des participants ont relevé le défi en une journée. Je crois que c’est un peu plus de 16 ou 17 heures de randonnée au total. C’est assez intense, on ne le recommande pas, mais c’est un bel exploit », dit Louis-Philippe.

Pour Kara Vuozzo, une participante au Défi des 5 sommets, c’est une façon de mesurer ses propres capacités « Cela m’a permis de me donner à fond, de sortir de ma zone de confort et surtout de me retrouver. J’ai passé mes 10 dernières années en Alberta pour y découvrir les Rocheuses et à ma grande surprise je suis tombée amoureuse des montagnes de Québec. J’y ai découvert de sacrés challenges et une beauté pure en explorant ses géants. »

On peut s’inscrire au Défi des 5 sommets sur le site Web de l’organisation.