Boulder, Colorado : un refuge pour légendes de la trail

RMNP6b
Le Rocky Mountain National Park – Photo : Simon Bournival

Qu’ont en commun Scott Jurek, Anton Kuprika, Sage Canaday, Joe Grant et Darcy Piceu? Ce sont tous des athlètes qui occupent une place importante dans la course en sentier aux États-Unis. Un autre point en commun? Ils se sont tous établis à Boulder, au Colorado.

Difficile de résister à cette ville qui se démarque année après année en gagnant des prix pour le degré de bonheur et la condition physique de ses habitants, sa culture culinaire et la qualité de son éducation.

Distances+ vous propose de découvrir les sentiers de Boulder à travers le regard de quelques icônes de la course, avec leur sortie favorite.

Green Mountain, Boulder2
Green Mountain – Photo : Simon Bournival

Anton Krupika

Champion au Leadville 100 miles (2006, 2007), champion au USATF 50 miles (2009, 2010), deuxième à la Western State 2010 et gagnant de plusieurs autres courses (Miwok 100K, Rocky Raccoon 100 miles, White River 50 miles, etc.)

J’aime vraiment courir à partir du seuil de ma porte et j’aime vraiment atteindre un sommet, donc la majorité de mes sorties ont lieu sur les sommets de 8000 pieds et plus qui se trouvent en périphérie, à l’ouest de Boulder, soit : mont Green, mont Bear et mont South Boulder.

Le départ pour ces trois différents sommets est situé tout juste en périphérie de Boulder. Ce sont des destinations touristiques; il peut être difficile de trouver un stationnement pendant la saison estivale, mais il ne faut pas se laisser décourager…

La majorité des visiteurs ne s’aventurent pas tellement loin et la grande variété de sentiers fait en sorte que l’on peut atteindre un sommet sans devoir partager la cime avec un troupeau d’amants de la nature. Ces différents sommets offrent un grand panorama couvrant les emblématiques montagnes Flatirons et la ville de Boulder elle-même.

Flatirons from Green Mountain, Boulder2
Les Flatirons – Photo : Simon Bournival

Scott Jurek

Auteur du livre Eat & Run, gagnant d’une multitude de course légendaires, telles que la Hardrock Hundred (2007), le Badwater Ultramarathon (2005, 2006), le Spartathlon (2006, 2007, 2008) et la Western States 100 miles (1999-2005).

…il avait bien quelques endroits favoris à partager, tels que les Alpes, les monts Indian à Boulder et le Rocky Mountain National Park au Colorado…

Le Rocky Mountain National Park est situé à environ une heure de Boulder et est un autre lieu idéal pour faire des sorties de course dans la nature sauvage des États-Unis.

Avec plus d’une centaine de sommets au-dessus de 4000 mètres d’altitude, c’est un terrain de jeux rêvé pour quiconque désire faire du dénivelé et expérimenter la course en altitude.

Le meilleur moyen pour se déplacer dans le parc est sans contredit les navettes, qui sont mises à la disposition des visiteurs. À moins de démarrer la journée très tôt, on risque de faire face à des aires de stationnement remplies et de perdre un temps fou à bord de la voiture plutôt que de profiter des 265 769 acres de nature sauvage immaculée (ce qui en fait un des plus vastes parcs des États-Unis).

RMNP2b
Rocky Mountain National Park – Photo : Simon Bournival

Darcy Piceu

Athlète féminine ayant accumulé une cinquantaine de podiums dans sa carrière. Elle a notamment gagné la Hardrock 100 (2012-2014) et détient les records de Bighorn 100 et Bear 100 Utah.

J’habite dans le quartier Nord de Boulder, donc habituellement je débute mes sorties de la maison. Je fais le mont Sanitas fréquemment.

Sanitas est une modeste sortie de 5 kilomètres pour laquelle il faut prévoir environ une heure étant donné le côté technique du sentier et le gain positif de 400 mètres.

Cette sortie plaira particulièrement aux coureurs de montagnes aimant souffrir. L’alternance répétée de montées abruptes et de courts plateaux de récupération permet d’effectuer une course de type intervalles à une altitude qui chauffera probablement les poumons.

Les options de parcours sont variées malgré la grosseur de la colline qui se situe tout juste à 2 kilomètres à l’extérieur du centre-ville de Boulder.

À lire aussi : 

LES MIGHTY 5 DE L’UTAH