UTMB 2018 : c’est parti pour une semaine de folie autour du Mont-Blanc

JORNET D'HAENE UTMB 2017 photo Pascal Tournaire
Kilian Jornet et François D’Haene au fil d’arrivée de l’UTMB 2017 – Photo :  Pascal Tournaire

SB_728x90

C’est parti pour la 16e édition de l’Ultra-Trail du Mont-Blanc (UTMB) qui se déroule toute cette semaine entre la France, la Suisse et l’Italie. Une quarantaine de coureurs arrivent ces jours-ci à Chamonix en provenance du Québec pour participer à l’une des sept épreuves du « Sommet mondial du trail ». Distances+ est sur place pour suivre ce formidable événement qui rassemble 10 000 coureurs de 100 nations différentes.

Le duel Jim Walmsley vs Kilian Jornet

Apogée de cette folle semaine, l’UTMB, la course reine de 171 km et 10 000 m de dénivelé positif, sera une fois de plus royalement disputée, avec un duel annoncé entre les deux meilleurs coureurs au monde selon le classement de l’International Trail Running Association (ITRA), à savoir l’Américain Jim Walmsley et l’Espagnol Kilian Jornet.

Les deux hommes sont dans une forme exceptionnelle. Walmsley, 5e en 2017, a remporté la Western States cet été et a cumulé un nombre ahurissant de kilomètres en montagne depuis. Jornet, triple vainqueur de l’UTMB et 2e l’an passé, a multiplié les courses de courtes et moyennes distances depuis son retour de blessures le 1er juillet. Il les a toutes gagnées, à l’instar de la Sierre-Zinal.

Le rendez-vous des élites

Derrière ce choc excitant, une armada de coureurs élites (49 hommes et 18 femmes) est là pour se faire une place au podium, notamment les Américains Tim Tollefson (3e en 2017), Zach Miller (7e en 2017) ou Alex Nichols, pour ne citer qu’eux. Hayden Hawks, en troisième position du classement ITRA et vainqueur de la CCC l’année dernière, a finalement renoncé à batailler sur l’UTMB. Il a opté à la dernière minute pour la TDS (122 km, 7300 m D+).

Aucun représentant des États-Unis n’a jamais remporté encore cette course mythique. L’Espagnol Luis Alberto Hernando, double champion du monde de trail, devrait batailler lui aussi. Les Français, souvent performants ici, ont leur carte à jouer avec en tête Xavier Thévenard, qui a déjà gagné les quatre grandes courses de l’UTMB. Il ne faut pas sous-estimer non plus Benoit Cori, Sylvain Court, Michel Lanne (vainqueur de la CCC 2016 et de la TDS 2017) ou encore Sébastien Camus (7e en 2016).

Dans la lutte pour les places d’honneur à l’UTMB, Distances+ suivra évidemment la course du Montréalais Mathieu Blanchard, qui affronte son premier grand défi parmi l’élite mondiale, et qui vise à se situer plus ou moins cinq heures après le gagnant. Une entrevue exclusive sera diffusée sur Distances+ plus tard cette semaine. L’an dernier, Jean-François Cauchon avait réalisé le meilleur résultats québécois de tous les temps, avec un 31e position.

Kilian Jornet, 2e en 2017, va tenter de remporter son quatrième UTMB – Photo : Pascal Tournaire
Kilian Jornet, 2e en 2017, va tenter de remporter son quatrième UTMB – Photo : Pascal Tournaire

Mimmi Kotka ou les Américaines?

La course féminine devrait également être passionnante. Au moins trois Américaines, Clare Gallagher, Kaci Lickteig et Magdalena Boulet tenteront d’empêcher la Suédoise Mimmi Kotka de l’emporter. Celle-ci a gagné la CCC, puis la TDS en 2016 et 2017.

Malheureusement, l’Espagnole Nuria Picas, victorieuse l’an dernier, ne pourra pas défendre son titre en raison d’une blessure. La Suissesse Andrea Huser, championne 2017 de l’Ultra-Trail World Tour, a elle aussi dû renoncer.

Quant à la Française Caroline Chaverot, théoriquement grande favorite puisqu’elle est au sommet du classement ITRA, elle devrait prendre le départ, mais sans grandes ambitions à cause des ses ennuis de santé récurrents. L’an dernier, elle avait été contrainte à l’abandon. Reste qu’elle demeure une redoutable compétitrice.

Nous suivrons tout particulièrement Anne Bouchard, l’une de nos élites québécoises.

Une météo clémente?

Comme tous les ans, la météo sera l’un des acteurs majeurs de la compétition. L’an dernier, la tempête avait contraint les organisateurs à modifier légèrement le parcours, en coupant trois kilomètres. L’athlète français François D’Haene avait passé la ligne d’arrivée après 19 h 01 de course, un temps record.

Selon les prévisions météo de ce début de semaine, les conditions devraient être très bonnes.

Hélène Dumais renonce à la PTL

L’aventurière Hélène Dumais devait prendre ce lundi matin, en duo avec Benoit Létourneau, le départ de la Petite Trotte à Léon (PTL), une balade chronométrée en autonomie complète d’environ 300 km pour 25 000 m de dénivelé autour du Mont-Blanc, mais elle a dû renoncer.

Elle n’est pas encore complètement remise de son exploit à l’Infinitus (une course de 888 km dans le Vermont). « C’était trop serré avec ma récupération de la fracture de stress, a-t-elle précisé à Distances+. Étant compétitive, je préfère me pointer à un événement avec un minimum d’entraînement spécifique. »

Il n’y a donc aucun représentant québécois sur la PTL, une course qui n’est toutefois pas une compétition, puisqu’il n’y a pas de classement. Les 113 équipes de deux ou trois coureurs (soit 285 coureurs, dont 31 femmes), représentant 29 nations, devront toutefois passer la ligne d’arrivée en 151 h 30 maximum et en autonomie complète.

La PTL fait cette année la part belle au massif du Beaufortain. Les coureurs passeront au pied de la Pierra Menta, puis au fameux Grand-Mont (2 686 m).

La suite du programme du Sommet mondial du Trail

Mercredi, ce sera au tour de la TDS (122 km, 7300 m D+) de s’élancer de Courmayeur, en Italie, à 6 h du matin (minuit heure de Montréal).

Le plus petit ultra, l’OCC (56 km, 3500 m D+) partira d’Orsières, en Suisse, jeudi à 8 h 15 (2 h 15 heure de Montréal), avec notamment la collaboratrice de Distances+ Mylène Gauthier et son amie Annou Théberge. La coureuse élite Marianne Hogan, de retour de blessure, ne sera finalement pas au départ.

Vendredi, la CCC (101 km, 6100 m D+) s’élance à 9 h (15 h heure de Montréal) de Courmayeur, avec entre autres Alister Gardner et Hélène Michaux.

Puis, ce sera le grand départ à 18 h (midi à Montréal) de cette 16e édition de l’UTMB, qui s’achèvera pour les meilleurs samedi après-midi.

À noter que parmi les athlètes qui étaient annoncés au départ de la CCC, le Canadien Rob Krar a déclaré forfait. Il avait annoncé sa décision il y a un mois. Le week-end dernier, il a montré qu’il était revenu en forme avec sa victoire au 100 miles de Leadville dans le Colorado. À noter qu’il sera au départ du 28 km de l’UTHC en septembre à La Malbaie.

Les cinq courses se terminent à Chamonix.


Toute la semaine, suivez l’équipe de Distances+ à l’Ultra-Trail du Mont-Blanc sur Twitter, pour un récit quotidien de l’événement!


Ce texte a été rendu possible grâce à la collaboration de l’Ultra-Trail Harricana du Canada.