Ultra-Trail Australia 100 : Joan Roch seul représentant québécois

13227476_1064657026906928_2337353497272301451_o

La sixième course de la saison de l’Ultra-Trail World Tour se déroule cette fin de semaine au cœur des Montagnes Bleues de la Nouvelle-Galles du Sud, en Australie. Le parcours, réputé technique, s’étire sur 100 km et 4200 m de dénivelé positif à travers les forêts d’eucalyptus, les gorges et les escarpements de cette région inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Un seul Canadien prendra le départ de l’Australia 100 cette année. Il s’agit du coureur québécois « ultra-ordinaire » Joan Roch, qui n’aura d’autres ambitions que de « finir en sauvant les meubles, et de ne pas (se) faire bouffer en chemin », car il pense devoir composer tout au long de l’épreuve avec « les vipères, les araignées géantes, les veuves noires, etc. »

L’Australia 100 pourrait être marquée par un duel entre deux Espagnols en très grande forme depuis le début de la saison, à savoir le leader au classement général de l’UTWT Jordi Gamito Baus et le 4e, Pau Capell-Gil. Ils devront notamment rivaliser avec deux hommes qui connaissent bien le tracé, le Néo-Zélandais Scott Hawker et le Chinois Yan Yan-Qiao, puisqu’ils ont terminé respectivement 2e et 3e l’an dernier. Mais surtout, ils seront confrontés à l’un des meilleurs coureurs au monde, le Sud-Africain Ryan Sandes, qui a déjà remporté la compétition, en 2012.

La présence du Néo-Zélandais Vajin Armstrong, qui se classe dans le top 5 de tous les ultras-trails dont il prend le départ, et de l’Australien Andrew Tuckey, une fois vainqueur et deux fois troisième, devrait contribuer à l’animation devant.

Moins de vedettes

Notons que l’édition 2016 de ce troisième Ultra-Trail Series (sur cinq) est, sur le papier, moins relevée que l’an passé en l’absence de grands noms de la spécialité qui n’ont pas renouvelé leur participation, comme l’Américain Dylan Bowman, vainqueur en 2015, les Français Antoine Guillon (champion du monde en titre), François D’Haene, Cyril Cointre, Julien Chorier et Christophe Le Saux, et le Chinois Yan Longfei.

Le Lituanien Gediminas Grinius, actuellement en deuxième position au classement UTWT, le Suédois Jonas Buud (5e), le Népalais Sange Sherpa (6e) et le vainqueur de la Transgranganaria, le Norvégien Didrik Hermansen, seront également absents. La plupart d’entre eux se sont déjà projetés sur les grands ultras de la deuxième partie de la saison, comme la Western States 100, l’UTMB et la Diagonale des fous.

Chez les femmes, la course devrait se disputer essentiellement entre les athlètes « locales » et la Chinoise Dong Li, qui remet son titre en jeu. Elle visera, avec ce troisième ultra de la saison, la première place au classement UTWT, détenue actuellement par la Française Caroline Chaverot, qui a remporté les deux courses auxquelles elle a pris part cette saison, à savoir la Transgrancanaria et l’Ultra-Trail de Madère.

Le départ du 100 km sera donné samedi matin à 6 h 20, heure de Sidney, soit vendredi 16 h 20 heure de Montréal.

Les organisateurs estiment que les premiers concurrents passeront la ligne d’arrivée vers 11 h, dimanche (21 h à Montréal).


Photo de la une : Facebook / Ultra-ordinaire : journal d’un coureur