Marie-Josée Hotte amène sa joie de courir sur les sentiers de l’OCC

marie-josee_hotte_UTMB_2016
Marie-Josée Hotte – Photo : courtoisie

Quiconque a déjà partagé un bout de sentier avec Marie-Josée Hotte sait qu’elle dégage tout d’une coureuse forte et positive. Elle participe aujourd’hui, 25 août, à la course Orsières-Champex-Chamonix (OCC) dans le cadre de l’Ultra-Trail du Mont-Blanc (UTMB). Faites plus amples connaissances avec cette passionnée de course.

Courir rime avec plaisir

Sourire aux lèvres, tête haute, cadence constante, Marie-Josée Hotte semble à sa place dans les sentiers. L’athlète de 36 ans court depuis 2011. Elle a débuté dans la course en sentier deux ans plus tard afin de suivre des amis dans leur projet de participer à l’Ultra-Trail Harricana du Canada. « L’aspect communautaire, les gens trippants, les voyages, l’effet d’entraînement… c’est entre autres pour ça que je cours. J’espère aussi rencontrer mon futur mari dans les sentiers! », rigole-t-elle.

Son voyage en France pour participer à l’épreuve OCC de l’UTMB est une autre démonstration de ses motivations. Pour elle, il s’agit d’un voyage entre amis et d’un événement mythique pour son sport. Elle ajoute que « c’est aussi un gros défi en terme de dénivelé positif et une belle occasion de courir sur un terrain très différent de ce que nous avons au Québec. Mais avant tout, je veux aller m’amuser. »

Avec sérieux, tout de même un peu!

Si Marie-Josée court pour le plaisir, elle y met tout de même du sérieux. Comment aurait-elle réussi à se qualifier pour le marathon de Boston autrement? Suivie par un entraîneur durant quelques mois, assidue à l’entraînement, elle court aussi pour se dépasser. « J’aime l’idée de contrôler les efforts que je consacre à mon sport et que tout en dépende. D’une course à l’autre, je tente de me préparer à l’inconnu. J’aime aussi ce sentiment de me jeter un peu dans le vide. »

Toutes les semaines, la Montréalaise court avec le Club de Trail Montréal (CTM). Elle est même devenue l’une des responsables et dirige l’un des groupes sur le mont Royal.

LOCC de Marie-Josée

L’OCC est une course de 55 km et d’environ 3300 m de dénivelé positif. C’est plus que le marathon du mont Blanc auquel Marie-Josée a participé l’an dernier. Elle sait que cette expérience devrait la rassurer, mais c’est presque le contraire. « Je sais ce qui m’attend, cette fois! », dit-elle.

Elle visualise tout de même l’épreuve avec confiance. Les entraînements avec le CTM et les nombreuses autres sorties dans les montagnes des environs lui ont permis d’accumuler les kilomètres et les montées nécessaires pour se sentir prête. « Ce sera un bel effort. Je ne subirai pas la course », dit-elle avec assurance.

Lorsqu’on lui demande quels sont ses objectifs, elle répond qu’elle vise le milieu du peloton et qu’elle souhaite surtout ramener de ce voyage des souvenirs et des belles histoires.

Cliquez pour suivre Marie-Josée Hotte lors
(dossard 9507) de l’OCC


Un aperçu des accomplissements de Marie-Josée Hotte
7 marathons sur route, dont Boston en 2016
7 marathons et ultra-marathons de trail, dont :
  • 65 km de l’UTHC en 2014 et 2015
  • Marathon du mont Blanc en 2015 (2700 m D+)
  • 50 km du The North Face Endurance Challenge en 2015 (près de 2000 D+)
  • 48 km du Québec Méga Trail en 2016 (6e femme)
  • 42 km de Cayuga Trails en 2016 (5e femme)