Les 100 Miles of Istria : une course à découvrir en Europe centrale

Une course du circuit Ultra-Trail World Tour

istria100
Cette photo de l’Istria 100 a reçu le prix de la meilleure photographie de la saison 2017 au sein de l’UTWT – Photo : Dejan Hren

Outre les courses majeures du circuit Ultra-Trail World Tour, comme l’Ultra-Trail du Mont-Blanc, la Western States Endurance Run ou encore la Transgrancanaria, plusieurs ultramarathons en sentier moins connus (les « challengers ») répartis autour du globe se révèlent des invitations au voyage et à la découverte. C’est notamment le cas des 100 Miles of Istria en Croatie (160 km, 7100 m de D+), en Europe centrale. Distances+ était sur place lors d’une 6e édition sous le soleil.

L’Istrie est une péninsule de la mer Adriatique située à la frontière de la Slovénie, à une heure et demie de Venise. Ses paysages de moyennes montagnes, de vallées et de plateaux calcaires offrent un terrain de jeu rocheux très technique, avec une alternance de longues montées et de descentes abruptes. La fin du parcours du 160 km est ceci dit considérée comme très roulante. « C’est très dur pour le mental, assurait avant le départ le directeur de course Alen Paliska. On ne peut pas s’ennuyer ici. »

Victoire de Paul Giblin

C’est l’ultra-traileur britannique Paul Giblin qui s’est imposé cette année en 21 h 06, après avoir terminé 3e en 2017. Il est allé plus vite que l’an dernier en dépit du fait que le parcours a changé pour augmenter le dénivelé. Il a devancé l’Italien Luca Moro d’une demi-heure et le Hongrois Péter Gyurko de 45 min.

Arrivée victorieuse de l'Écossais Paul Giblin - Photo : Mislav Mesek
Arrivée victorieuse de l’Écossais Paul Giblin – Photo : Mislav Mesek

« Je me souviendrai du magnifique coucher de soleil sur la mer Adriatique depuis le sommet des montagnes, a raconté Paul Giblin à Distances+. Le nouveau parcours était plus difficile que l’année dernière, mais cet effort supplémentaire valait vraiment la peine. »

Et le champion écossais ne s’est pas facilité la tâche. « J’ai fait une erreur après la première grande montée et la descente qui a suivi. Ça m’a fait dévier de la trajectoire et j’ai dû travailler très dur pour revenir dans la course. »

Paul Giblin sera au départ cet été de la Western States Endurance aux côtés, entre autres, de l’Américain Jim Walmsley et du Français François D’Haene. « Je veux améliorer ma 5e place de 2016 », a-t-il confié à Distances+.

Un record pour Francesca Canepa

Du côté du classement féminin, l’Italienne Francesca Canepa a une fois de plus animé et dynamité la compétition en gagnant pour la 4e édition d’affilée. Elle a battu le record de l’épreuve en passant la ligne d’arrivée en 22 h 49. Francesca a un palmarès impressionnant. Elle compte entre autres deux victoires au Tor des Géants (330 km/24 000 m D+) chez elle en Italie.

Arrivée victorieuse de l'Italienne Francesca Canepa - Photo : Mislav Mesek
Arrivée victorieuse de l’Italienne Francesca Canepa – Photo : Mislav Mesek

Une Canadienne était également présente au départ de l’Istria 100, Laura Hillier, une Ontarienne qui réside à Chelsea, en Outaouais. La jeune femme, qui a déjà fini la Eastern States 100, en Pennsylvanie, n’est pas parvenue à aller au bout cette fois-ci. Ce n’était pas le bon jour, mais le parcours lui a donné envie de retourner en Croatie pour prendre sa revanche.

Deux autres courses de l’Ultra-Trail World Tour se déroulaient également le week-end dernier, la Patagonia Run Mountain Hardwear, en Argentine (podium 100 % argentin) et le début du Marathon des Sables, l’emblématique course à étapes dans le Sahara, au Maroc.

Revoyez les vidéos de la D+TV en Croatie

Avant le départ des 100 Miles of Istria, la Canadienne Laura Hillier a pris le temps de répondre à nos questions sous le soleil de Umag.

Toujours à Umag, le champion français Julien Chorier a accordé une entrevue à Distances+. Il devait prendre le départ du 160 km, mais a préféré opter pour le 65 km, plus conforme à sa forme de début de saison.