Malgré l’asthme, Charlotte Huebner, 19 ans, a complété le 125 km d’Harricana

charlotte_huebner_ultra-Trail_harricana
Charlotte Huebner et sa mère à l’Ultra-Trail Harricana 2016 – Photo : courtoisie

Charlotte Huebner, 19 ans, est la plus jeune femme à avoir participé à l’édition 2017 du 125 km de l’Ultra-Trail Harricana (UTHC) au début septembre. Distances+ a recueilli l’histoire de celle qui a terminé la plus longue distance de sa jeune carrière, malgré l’asthme.

Étudiante en droit et passionnée de course, cette athlète s’attaque à des défis de plus en plus grands à chaque inscription. Ayant commencé à courir il y a seulement deux ans, sa progression est étonnante. En effet, Charlotte a débuté par de plus petites distances sur route, mais elle a augmenté rapidement le volume pour se diriger vers des distances impressionnantes.

Motivation et parcours compétitif

Charlotte a commencé à courir inspirée par sa mère qui a déjà à son actif plusieurs marathons et ultramarathons. Persévérante de nature, elle s’est également lancée dans ce sport pour surmonter le fait qu’elle est asthmatique et se prouver à elle-même qu’elle peut réussir.

Chaque nouvelle course fait place à un nouveau défi pour elle et la pousse toujours plus loin. Le 125 km d’Harricana est d’ailleurs son troisième ultra-marathon, après le 65 km de l’UTHC en 2016, accompagnée de sa mère, et le 50 km du Mount Royal Summit Quest, une course où elle a terminé troisième chez les femmes.

Se préparer à un ultra de 125 km

Dans le but de se préparer aux sentiers de l’arrière-pays de Charlevoix, Charlotte a couru cette année un demi-marathon, un marathon et un 50 km. Elle a aussi parcouru la Long Trail, une randonnée qui traverse le Vermont et qui fait environ 500 km de long.

« Je ne savais pas si j’allais être capable de finir la course. J’étais en terrain inconnu. » dit Charlotte, à propos de l’UTHC.

Une fois lancée, tout s’est très bien déroulé. Accompagnée du conjoint de sa mère, elle est arrivée à garder un rythme confortable. Elle a suivi les conseils de son partenaire de course en évitant les chaises des stations de ravitaillement.

Elle a terminé en 22 h 41. « Je crois que tout le monde peut parcourir une telle distance avec un bon mental », dit-elle humblement.

Cette jeune athlète a toujours pour objectif de finir la distance avec le sourire, une attitude qui la pousse jusqu’au bout dans le plaisir.

charlotte_huebner_course
Charlotte Huebner à l’entraînement – Photo : courtoisie

Objectifs futurs

Après ses épreuves, Charlotte espère s’attaquer à un 100 miles avec sa mère avant la fin de l’année. Plus la distance est longue et plus elle apprécie son expérience.

Également passionnée de randonnée, elle voudrait parcourir le 2200 miles de l’Appalachian Trail qui s’étend entre la Géorgie et le Maine.

Charlotte souhaite inspirer d’autres jeunes filles à suivre sa voie. « Il n’y a pas beaucoup de femmes qui courent d’aussi longues distances à mon âge et je veux leur prouver qu’elles peuvent le faire » mentionne-t-elle.