Sentier linéaire de la rivière Saint-Charles : courir en ville n’aura jamais été aussi naturel

rivStCharles_03_Photo_M_Gauthier
Les passages au-dessus des marais permettent d’apprécier la nature sauvage – Photo : Mylène Gauthier

Il n’est pas toujours évident de courir en sentier près de chez soi quand le temps manque pour partir à la conquête des forêts ou des sommets. Les sentiers des parcs urbains sont alors de belles avenues pour les entraînements des coureurs en sentier. Les pistes sont certes peu techniques, mais la surface demeure quand même plus naturelle que le bitume qui en rebute plus d’un.

Or, la ville de Québec n’est pas seulement riche pour son histoire et son patrimoine, mais également pour les installations de plein air accessibles en toute saison. Un des plus beaux parcs urbains de la ville est sans contredit le sentier linéaire de la rivière Saint-Charles.

rivStCharles_01_photo_V_Champagne
Une coureuse s’entraîne pour un ultra sur le sentier de la rivière Saint-Charles – Photo : Vincent Champagne

Courir en ville sans avoir l’impression d’y être…

La rivière Saint-Charles traverse complètement la ville du nord au sud. Elle prend sa source dans le lac du même nom et parcourt plus de 33 km avant de se jeter dans le fleuve Saint-Laurent. Tout au long de l’affluent, la Ville de Québec a aménagé un réseau de sentiers pédestres qui relie en continu, sur plus de 30 kilomètres, le lac et le majestueux fleuve.

rivStCharles_04_Photo_Ville_de_Quebec
Une partie de la carte du sentier – Photo : Ville de Québec

Sur le parcours, des fenêtres naturelles dans la végétation riveraine permettent d’admirer le cours d’eau et ses méandres. De nombreuses passerelles traversent également la rivière ici et là.

Le secteur nord représente la section la plus sauvage de la rivière. Le sentier est plus sinueux et il traverse quelques plaines dont un marais et le « château d’eau », un bâtiment datant de 1949 aux allures de château médiéval.

IMG_0581
Photo : Mylène Gauthier

La rivière aux mille détours

En poursuivant vers le sud, le sentier traverse le territoire autochtone de Wendake, qui est enclavé dans la ville de Québec. On y croise une magnifique chute haute de 28 mètres et des rapides qui portent le nom de Kabir Kouba, ce qui veut dire « la rivière aux mille détours ». Dans ce secteur, plusieurs sections d’escaliers contribueront à parfaire l’entraînement des athlètes.

Le circuit traverse aussi plusieurs parcs situés le long de la rivière. Parmi les plus importants, on compte le parc Chauveau, plus grand que le parc des plaines d’Abraham, de même que le parc Les Saules, où les gens peuvent admirer les jardins de la maison historique O’Neill.

Finalement, la section allant du parc Les Saules jusqu’à l’embouchure, au fleuve, est plus urbanisée, mais demeure généralement en sous-bois. Pour les quatre derniers kilomètres, la rivière présente des rives renaturalisées et des œuvres d’art ponctuent le paysage.

IMG_0592
La portion sud du sentier, vis-à-vis le Centre d’hébergement Sacré-Cœur, dans le quartier Saint-Sauveur – Photo : Courtoisie

Les quatre saisons

En hiver, on peut pratiquer la course sur neige damée sur 30 km du Sentier linéaire. Deux tronçons sont habituellement fermés, soit les secteurs de l’Estacade et de la chute Kabir-Kouba, mais des parcours alternatifs, dans les rues avoisinantes, sont proposés. Une piste de ski de fond est aussi accessible. En été, en plus du parcours de 32 km, on peut pratiquer le canot-kayak sur 10,7 km, ainsi que le vélo et le patin à roues alignées sur 8 km.

Le parc est géré et entretenu par la Société de la rivière Saint-Charles, un organisme à but non lucratif dont la mission est de mettre en valeur et faire découvrir la rivière Saint-Charles, son parc linéaire et son patrimoine. Étant donné son caractère linéaire, l’organisme propose, pour une modique somme, un système de navette permettant de laisser sa voiture à un point du parcours et d’être conduit à un autre pour ensuite revenir à pied vers notre véhicule.

rivStCharles_02_Photo_V_Champagne
Photo : Vincent Champagne

Notons finalement que pour la toute première fois à Québec, un défi de course à pied empruntera le Sentier linéaire de la rivière Saint-Charles, le samedi 14 octobre prochain. Organisé par En Cœur, la Fondation québécoise pour les enfants malades du cœur, le Défi Courir 6 h En coeur volet Ultra permettra de recueillir des fonds visant à améliorer la qualité de vie des enfants malades du cœur et de leurs familles.

IMG_0403
L’un des beaux points de vue qu’offre le Sentier linéaire de la rivière Saint-Charles – Photo : Mylène Gauthier

En complément :

La carte du sentier linéaire de la rivière Saint-Charles

Le site web du sentier linéaire de la rivière Saint-Charles