Record de vitesse au fjord du Saguenay, sur la terre de mes ancêtres

sebastien_cote_fjord_saguenay
Photo : Sébastien Côté

J’avais envie depuis plusieurs années d’affronter l’immensité du fjord du Saguenay. Pour ce faire, je me suis rendu sur un sentier situé sur la rive nord de la rivière Saguenay, dans le parc national qui porte ce nom. C’est un terrain que je connais bien pour l’avoir visité à plusieurs reprises au fil des années.

Avec ses parois escarpées et sa faune aquatique unique, c’est un lieu qui vaut la peine d’être visité tranquillement, voire en quelques jours. Pour ma part, c’est plutôt le désir d’écrire une page d’histoire de la course en sentier au Québec qui me tenaillait. Je suis allé inscrire un record de vitesse, une « course contre la montre » sur les terres de mes ancêtres.

20160603_134658
Photo : Sébastien Côté

Le sentier à affronter

Le sentier se trouve dans le parc national du Fjord-du-Saguenay, propriété de la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ). Il fait 41 km de long et comporte plusieurs points d’intérêt, tels que des refuges, des routes de terre, des points d’eau et, surtout, de nombreux caps qui offrent des panoramas époustouflants. Le départ se fait à la baie Sainte-Marguerite et le parcours se termine dans le village de Tadoussac.

Le sentier est assez technique, avec très peu de sections sur le plat. On travaille souvent en relance. On doit soulever les jambes abondamment avec la grande quantité de racines et de pierres qu’on y trouve. De nombreuses sections d’escaliers et de ponts en bois ralentissent l’allure, mais il y a trois sections hors des sentiers sur gravier et bitume qui permettent de prendre de la vitesse.

 

20160603_130843
Photo : Sébastien Côté

Caractéristiques

  • Distance totale : 41 km
  • Dénivelé positif total : 1 800 m
  • Trois accès en voiture, aux kilomètres 13,6, 16,2 et 29,4
  • Trois refuges de qualité aux kilomètres 3,3, 18 et 30,6
  • Points d’eau nombreux, mais eau non potable

Le record à battre : 6:12:09, en solo et sans soutien

Le départ a été donné le vendredi 3 juin 2016, en matinée. Le temps était partiellement ensoleillé et humide, avec une température entre 15 et 17 degrés Celsius. Durant la nuit, 20 mm de pluie étaient tombés, laissant les sentiers humides et boueux. Toutefois, l’adhérence était assez sécuritaire pour prendre des risques.

20160603_144326
Photo : Sébastien Côté

Je m’étais donné comme objectif de terminer le parcours en plus ou moins six heures, ce qui est tout à fait réaliste pour ma catégorie d’âge. J’étais très bien entraîné, puisque j’étais à quelques semaines de ma participation à la Lavaredo Ultra Trail.

Je suis d’ailleurs resté dans ma zone de confort tout au long de la course, parce que je ne voulais pas me blesser à quelques semaines de ma course-objectif de la saison. Pour moi, être arrivé à plus ou moins 15 minutes de ce qui était prévu représente une belle réussite.

Le sentier du fjord du Saguenay est un lieu unique et vraiment magnifique. J’y retournerais n’importe quand. J’espère que d’autres coureurs tenteront maintenant de battre mon temps.

Les données de la course :

Strava
Garmin Connect
Mes photos

En complément :

L’irrésistible appel du sentier du Fjord-du-Saguenay