L’Ultra-Trail des Chic-Chocs doit modifier ses parcours à cause de la neige

Mont Albert 3 18 juin-2
La neige persistance dans le parc national de la Gaspésie complique les choses pour les organisateurs – Photo : Jean-Philippe Blouin

SB_728x90_v2

Un texte écrit en collaboration avec Vincent Champagne

La toute première édition de l’Ultra-Trail des Chic-Chocs, qui a lieu ce week-end dans le parc national de la Gaspésie, fait face à un défi dont il se serait passé : la neige.

Alors que le mois de juin est largement entamé, les fortes accumulations de l’hiver et le printemps tardif laissent derrière eux des traces, forçant l’organisation à revoir ses parcours.

« La présence d’accumulation de neige sur les sentiers, dans certains secteurs de la Grande Traversée, ainsi que le haut niveau d’eau des ruisseaux et des rivières empêchent le passage sécuritaire des randonneurs et augmentent les risques de situations dangereuses dans ces secteurs », indique l’organisation dans une communication aux participants.

« Il y a des endroits où il y a comme 5 à 6 pieds de neige sur plusieurs kilomètres », confirme Alexis Poirier, administrateur et fondateur de Choc Événements.

Les parcours des courses du 23 km, du 45 km et du 103 km ont donc été modifiés au pied levé afin que l’expérience reste la plus sécuritaire possible, tout en s’assurant de garder les distances et les dénivelés pour pouvoir accorder des points ITRA.

« Les nouveaux parcours restent des sentiers à voie unique avec des dénivelés variables et des paysages inspirants, assurent les organisateurs. Vous devez vous attendre à avoir des conditions de parcours de trail de début de printemps. »

Le 103 km se fera sur une boucle qui passera par le mont Olivine en passant par l’abri de la Serpentine au pied de la Grande Cuve et la Chute du diable pour ensuite se rendre au mont Xalibu.

Une organisation toute neuve

Les sentiers seront parfois enneigés - Photo : Jean-Philippe Blouin
Les sentiers seront parfois enneigés – Photo : Jean-Philippe Blouin

L’Ultra-Trail des Chic-Chocs prend le relais du défunt Ultra-Trail du mont Albert, qui s’est terminé sur une mauvaise note en 2017.

Avec l’envie de donner de la visibilité à une des plus belles régions du Québec, les différents partenaires de la région se sont associés afin de bâtir de toutes pièces un nouvel événement.

Pour ce faire, la Ville de Sainte-Anne-des-Monts et le parc national de la Gaspésie ont partagé le projet avec des amoureux de leur région, qui ont fondé Choc Événements. En font partie Alexis Poirier, de l’auberge festive Sea Shack et du Défi La plage, Stéphane Gagnon, de Ski Chic-Chocs, et Félix Dubeau, qui était coordonnateur de l’Ultra-Trail du mont Albert.

Avec seulement quelques mois devant eux, mais disposant d’une équipe ayant l’habitude d’organiser ce genre d’événements, les organisateurs ont réussi à lancer l’UTCC, un ultra « à saveur locale ».

Le manque de temps a été un défi pour l’organisation puisque la course a été annoncée en décembre dernier seulement. Malgré tout, 400 coureurs se retrouveront sur les différents parcours cette fin de semaine dont 28 sur le parcours du 103 km.

L’événement a réussi à rejoindre quelques participants de l’étranger, notamment des États-Unis et de la France. Denis Clerc, connu sous le nom de Zinzin reporter, sera d’ailleurs du départ du 103 km samedi.

Offrant cinq courses différentes pour satisfaire les goûts de tout un éventail de coureur, l’UTCC est une course technique, assurent les organisateurs.

Le directeur de course, Éric Lévesque, un habitué des ultras, vient de terminer premier à la Gaspesia 100 sur la course de 53 km en 5 h 27.

Les organisateurs comptent poursuivre leur travail de développement dans les prochaines années. Il se pourrait que la date de l’UTCC soit déplacée dans le calendrier pour 2020 en raison des particularités météo de la région, mais les inscriptions débuteront plus tôt cette année, probablement au mois d’août 2019.