Le Trail du Coureur des bois Duchesnay inaugure la saison de course en sentier au Québec ce weekend

Trail_Roger2 copie
La 6e édition du Trail du Coureur des bois a lieu ce lundi 20 mai à Duchesnay – Photo : Je Cours Qc

C’est en fin de semaine que démarre plus officiellement la saison de course en sentier au Québec avec, entre autres, la tenue du Trail du Coureur des bois, ce lundi 20 mai à la Station touristique Duchesnay, dans la région de Québec.

L’événement, qui affiche complet depuis mardi dernier, avec plus de 1000 coureurs attendus, bat des records de participation en plus de présenter un tout nouveau parcours de 34 km, qui s’ajoute à ceux de 8 km, 18 km et au Trail des jeunes de 1,5 km qui étaient offerts depuis six ans.

« Nous avons dû ajuster la capacité totale disponible en cours de route compte tenu de l’intérêt marqué des gens », souligne Alexandra Belisle, chargée de projets aux relations médias chez Gestev, qui a repris depuis trois ans la série de course « Courir à Québec ».

Par rapport à 2018, où 871 athlètes avaient réservé leurs dossards, les quelque 1080 coureurs attendus représentent cette année une augmentation des inscrits de près de 25 %.

Simon-Pierre Leblanc est ambassadeur du Trail du coureur des bois de Duchesnay - Photo : Je Cours Qc
Simon-Pierre Leblanc est ambassadeur du Trail du coureur des bois de Duchesnay – Photo : Je Cours Qc

Simon-Pierre Leblanc sur le 34 km

Parmi les athlètes à surveiller, notons la participation de l’ambassadeur de l’événement, Simon-Pierre Leblanc, qui s’alignera sur le parcours de 34 km. L’athlète de Québec, qui vient tout juste de monter sur la troisième marche du podium du 5 km du Demi-marathon de Lévis, en un temps de 17min01, se dit confiant de faire une relativement belle performance, malgré son manque d’entraînement spécifique.

« Dans un monde idéal, j’aurais couru 80 à 90 km par semaine avec deux séances d’intervalles et quelques séances de côtes et un peu de cross training, mais j’ai manqué de temps dans les derniers mois. Je travaille trop. Je sens que le volume que j’ai cumulé l’an passé est encore là un peu mais j’ai perdu de la vitesse », explique Simon-Pierre, qui espère malgré tout faire un top 5 lundi prochain.

L’athlète avait remporté la troisième place du 18 km l’an passé, tout juste derrière Alexandre Ricard, véritable champion consacré de cross country.

Peu importe la performance qui l’attend, celui qui est aussi entraîneur et gestionnaire chez Yoga Fitness dit adorer l’événement pour son côté très convivial et ses parcours roulants. « Ce sont des parcours qui ne sont pas très techniques mais qui permettent de pouvoir faire de la vitesse et d’ouvrir la machine. Les athlètes qui veulent performer y trouvent leur compte en même temps que les nouveaux peuvent s’initier sans trouver le défi trop difficile. Personnellement, j’adore ça! ».

Simon-Pierre Leblanc
Simon-Pierre Leblanc qualifie les parcours du Trail du Coureur des bois de roulants et accessibles – Photo : Je Cours Qc

Des initiatives audacieuses pour l’environnement

Le Trail du Coureur des bois cherche aussi à se démarquer par ses initiatives en matière d’éco-responsabilité. « Nous souhaitons faire beaucoup de bruit avec notre virage vert », souligne Alexandra Bélisle.

En plus du retrait des t-shirts de course, de l’abolition des verres et des bouteilles de plastique à tous les ravitos et à l’arrivée, l’organisation a décidé de remplacer pour la première fois les médailles de participation par des plants d’arbres. Ceux qui ne voudront pas se prévaloir d’un arbre à planter chez eux pourront le redonner à un organisme environnemental qui les récupérera sur place.

À ces initiatives s’ajoute aussi l’offre de stationnements réservés plus près du site de la course pour les participants qui viennent à l’événement en covoiturage. Pour faciliter les jumelages, une page a été créée sur le site de Amigo Express où les participants peuvent annoncer leurs offres ou leurs besoins en transport.

« Pour nous, ce sont de gros gestes significatifs pour la planète. C’est dans l’air du temps et c’est cohérent avec la course en nature », explique Alexandra. Si ces initiatives ne sont pas encore instaurées pour les quatre autres courses de Je Cours Qc, que sont le Demi-marathon de Lévis, la Descente Royale, le Défi des escaliers et le Marathon de Québec, l’objectif serait de les mettre graduellement en place dans certaines des courses de l’organisation à plus moins long terme, ce qui serait très audacieux pour la discipline de la course sur route.

Notons finalement que tous les participants qui termineront la course de 34 km sous le 3 h 45 obtiendront la qualification afin de s’inscrire au 50 miles du Québec Méga Trail, une autre nouveauté cette année.