Michel Désy : l’Abitibien « contagieux » sur le 70 km du Québec Mega Trail

michel_desy_usa
Michel Désy aux États-Unis – Photo : courtoisie

Distances+_QuebecMegaTrail_DossierSpecial_SB_728x90

C’est ce week-end que des centaines de coureurs prendront d’assaut le mont Sainte-Anne et ses environs dans le cadre du Québec Mega Trail (QMT). Parmi les chanceux qui s’amuseront sur les magnifiques 70 km du sentier des Caps de Charlevoix, il y aura Michel Désy, un Abitibien d’adoption. Distances+ vous présente ce joyeux luron, dont la bonne humeur est contagieuse.

Michel a commencé à courir pour garder la forme entre la saison de vélo de montagne et celle du ski de fond. Ce sont les mauvaises blessures dues à l’irrégularité de la pratique de la course qui le pousseront à pratiquer le sport tout au long de l’année. 

À la suite d’une compétition décevante à Mont-Tremblant, il met un trait sur sa carrière de cycliste pour se consacrer entièrement à la course. Il participe tout d’abord au 21 km du XTRAIL d’Orford et s’attaque ensuite aux longues distances. 

« J’ai vu qu’une amie organisait une course en sentier à La Malbaie: l’Ultra-Trail Harricana. Je me suis donc inscrit au 65 km! », dit Michel, qui a fait le saut dans les ultras d’un seul coup.

L’athlète ayant déjà fait de longues sorties en ski et en vélo croit, à tort, qu’il pourra compléter la distance en claquant des doigts. Cette expérience s’est avérée pénible pour ses genoux, mais a été le début d’une belle histoire d’amour entre les ultras et le contremaître forestier, pour qui la forêt est une partie intégrante du quotidien.

Explorer au pas de course

Si les blessures reliées normalement à la course sur route le rebutent, c’est surtout le goût insatiable d’explorer qui le fait sortir dans les bois. L’athlète aime trouver de nouveaux coins pour pratiquer la course et les faire découvrir à ses amis coureurs. 

Il planifie régulièrement des sorties de groupe et est aussi bénévole et organisateur de plusieurs courses ludiques dans sa région d’adoption. Il faut dire que son travail lui fait dénicher certains des plus beaux sites pour courir. 

« J’aime explorer et découvrir de nouveaux terrains de jeu », confirme-t-il. C’est dans cette optique que l’athlète s’est inscrit pour le 70 km du QMT. « On m’a parlé du sentier des Caps de Charlevoix comme un endroit à découvrir. J’ai hâte de m’amuser là-dedans. »

Michel Désy et sa conjointe - Photo : courtoisie
Michel Désy et sa conjointe Guylaine Létourneau – Photo : courtoisie

Courir sans programme

Sans vouloir performer à tout prix, l’athlète se positionne généralement bien lors des compétitions. Même s’il ne suit pas de programme, il demeure assidu. La course fait partie intégrante de son style de vie. 

Se retrouvant souvent dans le top 10, il a notamment terminé deuxième chez les hommes lors du Trans Express à Saint-Raymond de Portneuf en 2014, puis huitième sur le 125 km à Harricana en 2016 et neuvième sur le 42 km, en 2017. Rivalisant avec la belle brochette d’athlètes présents au QMT, il espère un top 20 sur le 70 km.

Du nouveau pour 2018

L’événement propose cette année comme nouveautés un 70 km (4000 m D+) et un 100 km (5000 m D+). Ces parcours très techniques et relevés ne sont cependant pas accessibles à tous. Les participants doivent avoir fait leurs preuves auparavant et avoir cumulé un minimum de 1 ou de 2 points ITRA pour pouvoir s’y inscrire.

Les deux nouveaux parcours du QMT se dérouleront entre le Massif de Charlevoix et le mont Sainte-Anne en passant par les caps du majestueux fleuve Saint-Laurent et les falaises de la rivière Sainte-Anne. Les coureurs du 100 km termineront leur défi avec la boucle du 25 km.

Selon les organisateurs, 235 coureurs sont attendus au total pour les deux ultras. « Nous en sommes à 110 pour le 70 km et 125 pour le 100 km. On veut ouvrir pour 250 places dans chacune des deux distances l’an prochain, donc 500 au total », dit Jean Fortier, l’organisateur de l’événement. 

Vu l’intense beauté du sentier des Caps, Jean Fortier est convaincu que le QMT deviendra un must pour les amateurs du sport. « On est vraiment chanceux d’avoir accès à ce parcours. On est vraiment fier! »

L’événement se déroulera désormais sur un week-end entier. Les participants pourront cette année assister aux conférences des athlètes Sébastien Sasseville et Hénène Dumais. Un beau week-end en vue pour les 1200 participants attendus!