Le rendez-vous des élites a lieu ce samedi au Trail de la Clinique du coureur

élites-format
Le départ des élites sur le 30 km du Trail de la Clinique du coureur en 2016 – Photo : Lee-Manuel Gagnon

Près d’une cinquantaine d’athlètes de haut niveau sont attendus sur les circuits de 10 km et de 30 km du Trail de la Clinique du coureur, ce samedi, 10 juin, au centre de Plein air Le Saisonnier, au Lac-Beauport. Ils se défieront pour partager des bourses totalisant une valeur de 7400 $ remises aux cinq premiers hommes et femmes de chacun des circuits.

« C’est la course de trail la plus relevée au Québec. Les meilleurs traileurs, les meilleurs coureurs sur route et plusieurs des meilleurs coureurs de piste s’affronteront sur nos sentiers », se targue l’instigateur et organisateur de l’événement, Blaise Dubois. « Même le Marathon de Montréal n’accueille pas un si grand nombre d’élites. La course promet un spectacle phénoménal! »

Notons, parmi les athlètes de renom en course en sentiers, Alexandre Ricard, Marianne Boivin et Mélissa Chénard, sur le 10 km. Pour le circuit de 30 km, Joël Bourgeois, Alexandre Genois, Alister Gardner, Mathieu Blanchard, Julien Lachance, David Jeker, Sarah Bergeron-Larouche, Caroline Côté, Rachel Paquette et Maxime Leboeuf, pour ne nommer que ceux-là, sont en lice.

Il y a aussi des coureurs moins connus dans l’univers de la course en sentier qui se sont fait remarquer récemment pour de brillantes performances, tel que Vincent Hoa Mai, qui vient de réaliser un 10 km en un temps de 31 minutes 17 secondes au Rendez-vous de la santé de Baie-Saint-Paul. Il en va de même de Catherine Dumont, qui a remporté différentes courses de raquettes l’hiver dernier, de même que la première place du demi-marathon Oasis de Lévis, avec un chrono de 1 h 19 min 27.

Le podium Élites Femmes 2016 / Photo: Lee-Manuel Gagnon
Le podium Élites Femmes 2016 / Photo: Lee-Manuel Gagnon

Une catégorie à part

« Tous les élites sont invités gracieusement et font l’objet d’un traitement de faveur sur le site. On les présente chacun leur tour au micro et ils se placent devant les autres coureurs sur la ligne de départ », explique Blaise.

Depuis la création de l’événement, il y a cinq ans, le président de la Clinique du coureur souhaite ainsi, avec ce volet Élite, appuyer le développement des athlètes du Québec. Plusieurs critères peuvent être rencontrés pour faire partie des prestigieux invités : chrono ou positionnement remarquable, cote ITRA, réalisations sportives hors norme, etc.

En divisant les élites dans une catégorie à part, l’organisation peut ensuite souligner les meilleures performances de chaque catégorie d’âge de tous les circuits, sur des podiums desquels les élites sont exclus. « Tu peux te surclasser, mais tu ne peux pas te sous-classer. Autrement dit : tu peux voler la place d’un élite sur le podium mais un élite ne peut pas se classer dans le volet récréatif », résume Blaise.

« Ce qui est vraiment passionnant, c’est qu’il y a toujours des coureurs qui s’immiscent sur le podium Élite et qui n’avaient pas été invités au départ », souligne Blaise en prenant exemple de Antoine Le Soz, qui a remporté une deuxième position de façon tout à fait inattendue sur le 30 km l’an dernier.

Photo: Lee-Manuel Gagnon
Photo: Lee-Manuel Gagnon

Important volet famille

Si plusieurs coureurs prendront la course très au sérieux, l’événement se veut tout de même familial et festif, insiste Blaise. Plus de 700 enfants prendront le départ de l’un des cinq parcours pour enfants de 300 m, 600 m, 1 km, 1.5 km et 2 km. « Il y a beaucoup d’animation pour les enfants sur le site : fermette, escalade, hébertisme, jeux gonflables, mascotte. Les animateurs du Saisonnier qui s’occupent du service de garde sont vraiment l’fun. Ils sont habitués, ils font ça tout l’été. »

Autre nouveauté : un concours sera lancé pour récompenser le ravito le plus dynamique. Des groupes ont été invités à prendre en charge les tables de ravitaillement sur le parcours pour soutenir une cause communautaire ou sociale. « Ils reçoivent des sous pour garnir leur table et un peu de sous pour soutenir leur cause respective. Les coureurs pourront ensuite voter pour leur ravito préféré. L’équipe gagnante recevra 500 $ supplémentaires pour financer encore plus sa cause ou son projet », explique Blaise, qui ne manque pas d’idées pour développer son événement.

Une nouvelle distance pour 2018

Le spécialiste en prévention des blessures en course à pied a participé à de nombreuses courses à l’étranger. Et il voit grand pour sa course, qu’il organise de façon totalement bénévole avec l’aide de nombreux collaborateurs. « On veut faire lever la sauce! On espère réunir le record de 2000 coureurs cette année! »

Pour 2018, une distance plus longue pourrait aussi s’ajouter, si les autorisations d’utiliser les sentiers sont accordées. « Nous avions 60 demandes de droit de passage cette année, ce qui représente beaucoup de potentielles complications. C’est assez fou le travail qui est mis dans ce projet avec tous les bénévoles impliqués », explique Blaise, qui certifie que tout est prêt pour accueillir les coureurs samedi prochain.

« Toutes les feuilles ont été soufflées, les sentiers sont impeccables. Ça va rouler! », lance-t-il en guise de conclusion.