Top 10 des recommandations pour courir sans faire d’erreurs

Une chronique du Doc Benoit

Simon Benoit lors du 125 km de l'Ultra-Trail Harricana 2015 - Photo : Michel Caron
Simon Benoit lors du 125 km de l’Ultra-Trail Harricana 2015 – Photo : Michel Caron

CHRONIQUE – Salut à toi, ami coureur! J’ai regroupé ici une série de recommandations concernant la pratique de la course à pied, parce que j’entends trop souvent de nombreuses affirmations erronées, dans mon cabinet de médecin, mais aussi lors des sorties du Club de Trail de Montréal. Prends ça pour de bienveillantes mises en garde. Ne te fais pas avoir… si tu veux courir encore longtemps.

1. Ne dis pas que tu sais ce que tu fais quand, en fait, tu ne sais pas vraiment ce que tu fais. Assure-toi que tes sources d’informations sur la course à pied sont pertinentes et fiables :

  • C’est ÉVIDEMMENT le cas de ton excellent magazine Distances+.
  • Tu dois absolument visiter le site web de La Clinique du Coureur. Tu y trouveras une mine d’informations non biaisées (indépendantes de l’industrie) sur la santé des coureurs, le traitement et la prévention des blessures.
  • Lis tout ce qu’ont écrit le Docteur en physiologie de l’exercice Guy Thibault et le coach spécialisé en endurance Jason Koops.
  • N’hésite surtout pas à consulter un coach certifié qui saura te guider en fonction, entre autres, de ton expérience et de tes objectifs, près de chez toi ou à distance.

2. Ne crois pas que tu as un bon équilibre de vie si tu ne sais même pas reconnaître les signes de fatigue :

  • Ton sommeil est perturbé.
  • Ta fréquence cardiaque au repos est anormalement lente.
  • Tu perds tes nerfs pour rien… tes proches s’en inquiètent…
  • Tu es moins performant au travail, tu as de la difficulté à te concentrer.
  • Ta motivation n’est pas à son meilleur.
  • Il te faut plus de repos. Tes sorties gagneront en qualité et tu réduiras ton risque de blessure.

3. Ne crois pas que tout ce qui te motivait la saison dernière va nécessairement te motiver cette année. Un travail d’introspection s’impose. Qu’est-ce qui t’allumes vraiment ?

4. Ne crois pas que tu fais ce qu’il faut comme il faut sous prétexte que tu suis une tendance ou une mode. Méfie-toi de l’industrie de la course à pied. Ne sois pas naïf!

  • Si tu cours avec de grosses chaussures et que tu es content avec ça, fais attention à ta cadence, qui aura tendance à ralentir, et à courir d’un pas léger.
  • Si tu cours avec une petite chaussure à indice minimaliste élevé, prends soin de tes pieds et méfie-toi des fractures de stress.
  • Si tu prévois de courir avec une chaussure plus minimaliste, sois discipliné et opère une transition très lente entre tes anciens souliers et les nouveaux. Il faut prévoir environ quatre semaines de transition par tranche de 10-20 % d’indice minimaliste.
  • Si tu penses avoir trouvé ta chaussure de rêve, je te conseille de t’en acheter tout de suite 10 paires !

5. Ne va pas croire qu’il existe des aliments ou des régimes miracles. Diversifie ton alimentation, mange sainement et avec plaisir. Choisis des produits de qualité et modère ta consommation d’alcool :

  • Ne sois pas dupe, on peut aussi manger vraiment mal en étant végan.
  • Évite les aliments transformés.
  • Répartis tes apports en protéines sur trois repas. Autrement dit, mangez plus de protéines le matin et le midi et nettement moins le soir.
  • Surveille tes apports en fer et en vitamine B12, surtout si tu es végétarien.
  • Si tu doutes des bienfaits de ton alimentation, offre toi une consultation en nutrition dans le doute, ça peut juste être bon!

6. Ne fais pas comme si tu n’es pas blessé quand, en fait, TU ES BLESSÉ :

7. Ne va pas croire que tu es invincible parce que t’es jeune, ou que tu n’es plus bon à rien parce que t’es vieux :

  • Les jeunes manquent parfois de discipline et d’écoute des signaux envoyés subtilement par leur corps. Il faut savoir respecter un plan et savoir ralentir ou s’arrêter quand c’est le temps pour devenir champion.
  • Les personnes plus âgées doivent prévoir plus de repos et des progressions d’entraînement plus lentes. Ils peuvent toutefois encore impressionner, en témoignent les résultats des courses en sentier au Québec!

8. Ne crois pas que tout est plus beau à l’étranger :

  • La palette d’événements de courses en sentier rail offerte au Québec est franchement impressionnante en beauté et en qualité d’organisation.
  • Achète local! Consulte le dossier D+ sur nos produits québécois !

9. Ne va pas croire que la course en sentier ne comporte aucun risque :

10. Ne crois pas que l’on règle un problème de mécanique avec des pilules :

Il ne me reste plus qu’à te souhaiter une super saison de courses, remplie de boue, de racines et de gros cailloux et un maximum de plaisir, de rires et de partage.


Simon Benoit est médecin de soins critiques en urgence, en plus de tenir une pratique de bureau axée sur la médecine sportive. Il est membre de  l’Association  québécoise  des  médecins du sport. Il est également diplômé en physiothérapie et en chiropratique et est ambassadeur de La Clinique du Coureur. Lisez tous ses textes !