Distances+ a testé la Xero TerraFlex

Notre test de souliers 2018

terraflexforestgreen_Photo_Xeroshoes

Xero TerraFlex

Poids : 232 g

Dénivelé (drop) : 0 mm

Indice de minimalisme : 91 %

L’équipementier Xero, basé au Colorado, propose avec la TerraFlex sa toute première chaussure spécifiquement destinée aux sentiers. Elle se destine aux coureurs ainsi qu’aux randonneurs à la recherche d’une chaussure minimaliste pour les terrains accidentés.

La chaussure

On reconnaît des similitudes visuelles entre la Terraflex et la chaussure Xero Prio, sa petite soeur dans la marque Xero. Cependant, le Terraflex propose une empeigne plus robuste ainsi que des crampons typiques d’une chaussure destinée aux sentiers.

En ce qui a trait aux caractéristiques, nous retrouvons la signature de la marque Xero. Par exemple, la « toe box » est généreuse et elle n’entrave pas les mouvements du pied. De plus, comme son nom l’indique, elle offre une flexibilité maximale dans toutes les directions, ce qui est hors de l’ordinaire pour une chaussure de course en sentier.

Soucieux des attentes propres aux coureurs adeptes du minimalisme, la chaussure permet la conservation d’une bonne proprioception. En effet, il est possible de retirer une semelle interne de 2 mm, ce qui permet d’augmenter davantage la sensation de proximité avec le terrain.

Les bandes réfléchissantes « en V » remplissent la double fonction d’assurer la visibilité dans la pénombre et de faciliter l’ajustement. Ce système, inspiré des traditionnelles sandales Huarache, permet de resserrer la chaussure lors du laçage.

Comme pour tous les autres produits qu’il propose, le manufacturier offre une garantie de 8000 km sur la semelle de la TerraFlex. À noter, tous les matériaux utilisés sont végétaliens, ce qui est fidèle aux valeurs environnementales portées par le fabricant.

Essais sur sentier

Lorsqu’on parle de chaussures à haut index de minimalisme, on pense souvent à un manque d’adhérence. Dans le contexte de la course en sentier, c’est un problème, et j’étais un peu préoccupé avant de débuter les essais.

Je n’ai pas été déçu. Ayant couru l’essentiel de l’hiver avec les Xero Prio, qui exigent une attention constante pour éviter les dérapages en terrain glissant, je disposais d’un point de comparaison.

La TerraFlex est une chaussure qui livre la marchandise lorsqu’elle est mise à l’épreuve sur la neige, la boue ou un mélange des deux au printemps. Avec ses crampons en « V » à la fois très adhérents et suffisamment distancés pour ne pas gêner la flexibilité ou la liberté de mouvement. Le confort est également optimal, sans point de friction ou de glissement de talon. On en oublie pratiquement que l’on porte une chaussure au bout d’un moment, ce qui cadre parfaitement avec sa nature minimaliste.

Un autre aspect que j’ai apprécié de la TerraFlex, et qui la fait se démarquer par rapport à d’autres chaussures de courses en sentier, c’est la capacité de courir efficacement sur le bitume en allant ou en revenant du sentier, ou tout simplement pour une sortie sur route. En effet, la flexibilité et la durabilité de la semelle lui offrent une grande versatilité tout en demeurant confortables sur tous les types de terrain.

Verdict

La TerraFlex est un coup de cœur pour la saison qui s’amorce. Elle m’a permis d’attaquer les terrains les plus difficiles avec plaisir et assurance.

Je crois que les coureurs plus craintifs de l’approche minimaliste en course à pied y trouveront également leur compte, car la protection et la sécurité ne sont pas sacrifiées.

Les notes de D+

Confort 5/5

Souplesse 4.5/5

Adhérence 4/5


À lire aussi :

Tous les tests de souliers de Distances+