Distances+ a testé la Superior 3.0 d’Altra

Notre test de souliers de sentiers 2017

ALTRA SUPERIOR 3

Altra Superior 3.0
Poids : 261 g
Dénivelé (drop) : 0 (aucun)
Épaisseur de la semelle : 21 mm

La chaussure
Comme 100 % des espadrilles de course de la marque, la Superior 3.0 se distingue d’abord par une absence de dénivelé – l’avant du pied et le talon étant à la même distance du sol – et par une forme de soulier « naturelle », non pointue, ce qui permet aux orteils de se positionner dans la chaussure comme si vous étiez nu-pieds. C’est l’ADN d’Altra. Son design est assez disgracieux avec sa semelle extérieure qui déborde de toute part, mais c’est théoriquement au profit d’une plus grande stabilité du pied. À noter qu’un velcro situé à l’arrière permet d’ajouter une guêtre.

Essais sur sentier
Je n’avais jamais chaussé d’Altra avant d’enfiler – très facilement – la Superior 3.0. J’ai donc abordé ce test en mode découverte. Première impression, assez jouissive merci : elle est ultraconfortable dès la première seconde. J’ai un « cou-de-pied » fort – en d’autres mots, j’ai le pied très large – donc je laisse généralement de côté tous les modèles d’espadrilles trop fuselées à l’avant sous peine de retrouver mes orteils écrasés les uns contre les autres et d’aller courir bêtement en regrettant de m’imposer ce désagrément inutile. Bref, cette fois, mes deux palmes répondant à la perfection aux deux caractéristiques fondamentales d’Altra (le dénivelé Zero DropMD et l’embout FootShapeMD pour parler en langage technico-marketing), ça partait bien !

J’ai essayé les Superior 3.0 dans à peu près toutes les conditions possibles à cette période de l’année dans la région de Montréal – vive la boue ! – sur sentier linéaire, sur single track techniques – et même sur bitume – lors de sorties entre 5 et 30 km, de jour comme de nuit. Au confort sont venus s’ajouter la légèreté du soulier, un amorti correct (juste ce qu’il faut pour relancer naturellement), une bonne stabilité et une accroche très convenable (même en léger dévers glissant en montagne), mais surtout cette sensation agréable d’oublier les chaussures.

La prochaine étape est de les chausser pour un entraînement au-delà de 40 km. D’après moi, elles ont tout ce qu’il faut pour prolonger un peu le plaisir, contrairement à la recommandation du fabricant qui préconise plutôt la Superior pour les courtes et les moyennes distances.

En tous cas, elle fait maintenant partie des rares chaussures de course en sentier que je continue de porter après la période de tests, comme la classique S-Lab Sense Ultra de Salomon et la Cardiac de The North Face.

La marque Altra n’est présente au Québec que dans les boutiques spécialisées en course à pied.

Les notes de D+
Confort : 5/5
Souplesse : 3/5
Adhérence : 4/5