Distances+ a testé l’Altra King MT 1.5

Notre test de souliers de sentiers 2018

ALTRA KING PROFIL OPPOSÉ

Altra King MT 1.5
Poids : 295 g
Dénivelé (drop) : 0 (aucun)
Épaisseur de la semelle : 19 mm
Indice minimaliste : 52 %

La chaussure

Toutes les chaussures de la marque américaine Altra se distinguent par une absence de dénivelé entre l’avant-pied et le talon (zéro drop), ce qui favorise le renforcement des mollets et des tendons d’Achille, et par une forme de soulier « naturelle », large, non pointue, qui permet aux orteils de prendre leurs aises dans la chaussure comme si vous étiez nu-pieds (toe box FootShape).

La King MT 1.5 est équipée d’une semelle extérieure Vibram Megagrip avec des crampons prononcés, espacés et robustes, qui lui confèrent une grosse accroche, notamment sur les sentiers glissants, boueux, rocailleux et escarpés ou encore sur les roches lisses humides.

L'Altra King MT 1.5 est équipée d'une semelle extérieure Vibram Megagrip qui lui confère une grosse accroche.
L’Altra King MT 1.5 est équipée d’une semelle extérieure Vibram Megagrip qui lui confère une grosse accroche.

Une languette à velcro est placée sur le haut du pied au-dessus des lacets (FootLock Strap). Elle permet, à votre convenance, un meilleur maintien du pied, notamment lorsque vous courez longtemps dans de la grosse boue suceuse de souliers.

L’empeigne de la MT 1.5 a été renforcée par rapport à la MT. Le filet de protection (mesh) est solide et résistant et permet une bonne évacuation de l’eau. L’espadrille dispose également d’une protection face aux pierres (Stoneguard).

À noter qu’un autre velcro, situé à l’arrière du soulier, permet d’accrocher une guêtre (GaiterTrap).

52 % minimaliste

La Clinique du coureur vient de publier son évaluation de l’indice minimaliste (IM) de l’Altra King MT 1.5. Pour ceux qui ne seraient pas familiers avec cette donnée : moins la chaussure interfère avec les mouvements naturels du pied, plus l’IM est proche de 100 %.

Le calcul tient compte de la flexibilité de la chaussure, que l’on peut tordre dans tous les sens ou non, du dénivelé, du poids, de l’épaisseur au talon et de l’absence ou non des technologies de stabilité et de contrôle du mouvement.

Résultat : la King est à 52 % minimaliste selon les notes suivantes : poids 1/5; flexibilité longitudinale 2/5; flexibilité en torsion 2/5; épaisseur du talon 2/5; dénivelé 5/5; technologies de stabilité et contrôle de mouvement 3/5.

ALTRA KING PROFIL

Essais sur sentiers

Entre la King et moi, ça n’avait pas très bien commencé. Au printemps, alors que je m’entraînais depuis plusieurs mois avec l’avant-dernier modèle de l’Altra Lone Peak, j’ai chaussé la saillante espadrille sur un coup de tête et suis parti courir sur l’un de mes terrains de jeu en forêt. Je partais dans l’idée de faire une toute petite sortie pour le plaisir, mais, ce soir-là, j’avais les jambes qui me démangeaient. J’avais l’impression d’aller plus vite que d’habitude, d’avoir une foulée plus dynamique. Les sensations étaient au top, je me sentais vraiment bien. Alors, bêtement, je me suis laissé aller. J’ai accéléré et allongé mon parcours. Résultat : je me suis blessé! Rien de grave, mais je n’avais pas besoin de cette douleur sur le haut du pied qui a perduré trop longtemps à mon goût.

Lorsque l’on veut changer de souliers de course, il convient d’y aller progressivement, d’intégrer d’abord quelques foulées avec la nouvelle chaussure, en augmentant à chaque fois la distance parcourue à la fin de nos sorties, pour permettre à nos pieds et à notre corps de s’adapter au changement. Je n’ai pas respecté cette règle de base. J’ai traîné ma douleur pendant plusieurs semaines. Douleur qui était décuplée avec la King au pied. Je l’ai donc laissée de côté pendant un temps, avant d’y revenir au début de l’été, tranquillement.

Lors de mes sorties autour de Chamonix, durant la semaine de l’UTMB, je comptais courir avec les Salomon S-Lab Sense 6 que je venais de m’acheter en vue de mes derniers ultras de l’année, mais dans les descentes, mes orteils subissaient trop de chocs. L’inconfort était tel que j’ai décidé de ne pas écouter Altra, qui préconise les King sur courtes distances, et d’opter pour ces chaussures dans lesquelles je me sentais définitivement bien. Et j’ai eu raison. Lorsqu’on est adapté à une chaussure, il n’y a pas lieu d’écouter les sirènes du marketing et d’en changer. En l’occurrence, les Altra King MT 1.5 font très bien le boulot, même sur les longues distances.

Une accroche de feu

La King a ainsi accompagné la majorité de mes entraînements et toutes mes dernières courses. Des centaines de kilomètres par tous les temps, sur à peu près tous les terrains, et sur toutes les distances. Je l’ai chaussée notamment sur la première moitié du 125 km de l’Ultra-Trail Harricana et sur le Marathon de l’Ultra-Trail Atlas Toubkal dans l’Atlas marocain. Sur les portions roulantes comme lors des passages ultra techniques, elle s’est montrée très polyvalente.

Lors de l’Endurance Trail du Festival des Templiers, au lever du jour, la craie trempée glissait énormément. La plupart des coureurs devant et derrière moi pestaient à force de perdre pied, tandis que les King gardaient le cap, adhérant sans mal sur tout et n’importe quoi. C’est agréable, ce sentiment de confiance, de ne pas craindre de chuter au moindre appui défaillant, tout particulièrement dans les descentes abruptes et glissantes.

Bande de serrage velcro

ALTRA KING VUE DU HAUT

Le petit plus de cette chaussure : la bande velcro. S’il convient de l’ajuster correctement de sorte qu’elle ne vienne pas écraser le haut du pied, elle assure le maintien du pied et vient compenser un « délassage » intempestif. Sur l’Ultra-Trail Harricana, en septembre, alors que je suivais le train d’un petit groupe avec satisfaction, mon lacet gauche s’est défait. Je m’en suis rendu compte, mais la bande de serrage m’a permis de ne pas m’arrêter, de suivre le rythme jusqu’au prochain ravito. J’ai couru pendant de longs kilomètres avec les lacets défaits. Sans elle, j’aurais dû m’arrêter quelques instants, et je n’aurais peut-être pas été en mesure de rattraper la petite troupe.

À louer également, la durée de vie de cette King, qui semble être encore capable de m’offrir quelques belles heures de plaisir sur les sentiers du Québec, de France ou d’ailleurs.

Les notes de D+
Confort : 5/5
Souplesse : 4/5
Adhérence : 5/5