Le canicross, pour le plaisir de courir avec son chien

canicross_01_photo_michael_roux
Michael Roux – Photo : Daniel T Photo

Le canicross est une discipline de course à pied qui associe un chien et un humain. Le chien, muni d’un harnais spécialement conçu à cet effet, est relié à son maître par une ligne de trait. Ce dernier attache cette ligne extensible à une ceinture abdominale spécialement conçue pour ce sport.

La pratique du canicross se fait dans des sentiers forestiers, sur des distances variant généralement de 3 à 10 km. L’idée est de profiter de la traction du chien pour aller plus rapidement.

Si certains d’entre vous croient que c’est un sport facile, détrompez-vous. Le corps peut subir un grand stress mécanique occasionné par la traction du chien et la vitesse inhabituelle. Lorsque la pratique est effectuée avec sérieux et à des niveaux compétitifs, les athlètes, chiens et humains, doivent redoubler de prudence et adopter des patrons de course exemplaires pour éviter les blessures. On ne se laisse pas tirer par le chien; on court avec lui et on profite de son aide. C’est un sport d’équipe!

Une discipline en plein essor

La discipline est encore jeune au Québec, mais des passionnés comme Maude Lapointe, championne québécoise de canicross, travaillent fort à son développement.

« C’est en 2010 que j’ai découvert les sports tractés, alors que je cherchais désespérément une façon de “dépenser” mon chien qui débordait d’énergie, dit-elle. Le coup de cœur pour le canicross a été instantané. J’ai décidé de m’impliquer en contribuant notamment à la mise sur pied d’un des clubs les plus importants du Québec, Sports Canins Attelés Québec. Les enjeux de sécurité et de santé animales, entre autres, sont importants, et on doit s’assurer que tout se fait dans le plus grand respect des animaux », ajoute Maude.

De plus en plus d’événements

Il existe maintenant de nombreuses courses de canicross dans la province et de plus en plus de clubs régionaux voient le jour. Cela réjouit Maude, qui s’investit sans compter à faire rayonner la discipline.

Parmi les courses importantes, soulignons la Course de l’Équinoxe, à Drummondville, et celle de Sports Canins Attelés Québec, à Québec. On parle d’environ 150 participants, avec autant de chiens.

« Si ce sport est plus populaire en Europe, le Québec se débrouille fièrement, déclare Maude. Les championnats mondiaux auront lieu en Pologne et on aimerait ça qu’une belle délégation de Québécois puissent y participer. Notre sport est jeune, mais parce qu’on s’est impliqué sérieusement, on a réussi à démontrer qu’on a du talent à revendre. »

La plupart des événements organisés proposent aussi des courses « découverte » ou encore des fun runs, où l’objectif est le simple plaisir de courir avec son chien sans compétition. L’ambiance est à la fête, tant pour les maîtres que pour les chiens.

canicross_02_photo_daniel_t_photo
Photo : Daniel T Photo

Pour la santé des animaux en premier lieu

Les clubs ne s’adressent pas qu’aux coureurs d’élite et les organisations poursuivent également l’objectif commun de sensibiliser les propriétaires aux bons soins à apporter aux animaux. « On souhaite que tous puissent s’amuser et avoir du temps de qualité avec leur chien. C’est aussi l’occasion d’obtenir de l’information pertinente sur le bien-être animal », dit Maude.

Souvent, des vétérinaires sont sur place et s’assurent avec les organisateurs que tout se déroule bien. « On n’hésitera pas à retirer une équipe qui n’aurait pas l’équipement adéquat ou dont le chien présenterait des signes de maladie », précise Marie-Philippe Rodrigue, athlète et présidente du club Sports Canins Attelés Québec.

Michael Roux, coureur élite et champion canadien de bikejoring (la pratique du vélo de montagne tracté par un chien), explique tous les soins qu’il apporte à ses coéquipiers canins. « Mes chiens sont des athlètes de haut niveau dont le mode de vie est géré en conséquence. Tout est réfléchi en matière de performance. Ils se nourrissent uniquement d’aliments frais de qualité, ils font des entraînements spécialisés et rigoureux, et je développe chez chacun d’eux des compétences très précises. »

Courir en sentier avec un chien, qu’il soit en laisse ou en harnais de traction, est sans contredit un beau moment de complicité qu’un maître peut vivre avec son fidèle compagnon. Nul doute que la discipline a de beaux jours devant elle.


Sur le même sujet :

Trucs et astuces pour courir avec son chien en toute sécurité