Sept trucs pour rester motivé à s’entraîner pour ce qu’il reste d’hiver

photo Jim Barton b
Photo : Jim Barton

Il est facile de trouver des excuses pour ne pas s’entraîner, surtout l’hiver. Pour éviter que cela vous arrive, notre chroniqueuse vous dévoile sept trucs pour donner un coup de fouet à votre motivation.

Truc 1

Inscrivez-vous à une course hivernale

Vous vous rappelez du beau regain de motivation qui vous a assailli à l’approche de votre première course printanière l’an dernier? Pourquoi ne pas devancer l’engouement cette année en participant à une course hivernale?

Si vous n’avez jamais participé à une course sur neige ou une course en raquettes, vous bénéficierez d’un petit supplément de stress (positif), qui vous aidera à faire quelques séances d’entraînement de plus.

Truc 2

Notez vos périodes d’entraînement sur un calendrier et placez ce dernier à la vue de tous les membres de la famille.

Vous tenterez d’avoir un calendrier bien garni. Vous bénéficierez possiblement d’un rappel de votre douce moitié si jamais vous passez quelques jours dans « l’abstinence sportive ».

Truc 3

Établissez une règle familiale : féliciter chaleureusement ceux qui vont s’entraîner, et ce, chaque fois qu’ils y vont.

Vous établissez ainsi que l’activité physique est une valeur familiale importante. Vous renforcez l’esprit de famille et montrez que l’entraide demande peu d’effort tout en étant un puissant moteur de réussite.  Vous stimulez le désir de chacun de se prendre en main.

Truc 4

Planifiez vos sorties hebdomadaires

Il est impératif de réfléchir et de planifier ses entraînements. Sinon, la journée passe à vitesse grand V et on peut manquer le moment de sa sortie. Voici quelques exemples de bons moments pour s’entraîner :

  • Votre fils a des rencontres d’entraînement de soccer les lundis et mercredis à 18 h. Conduisez-le à son sport et profitez de ce moment pour aller courir plutôt que vous asseoir dans les estrades.
  • Au lieu de partir pour le travail à 8 h comme à l’habitude, prévoyez quitter la maison à 7 h les lundis,  mercredis et vendredis. En arrivant au travail, allez courir avant même de rentrer au bureau. Vous pourrez ensuite vous doucher et commencer votre journée.
  • Quand les enfants sont couchés, que la vaisselle est faite et qu’il y a une brassée de linge dans la laveuse, sortez courir une petite demi-heure plutôt que vous asseoir devant la télévision.

Truc 5 

Ne craignez point le froid

Il ne fait jamais trop froid pour aller courir. Comme le dit le célèbre slogan : « Il n’y a pas de mauvaises températures, il n’y a que de mauvais vêtements. »

Bien sûr, il faut s’habiller plus chaudement lorsque les températures sont très froides. Mais la chaleur produite en courant est amplement suffisante pour permettre d’être très bien lors des grands froids. Il faut toutefois faire attention aux extrémités en les couvrant correctement.

Truc 6

Ne craignez point la noirceur

Il faut parfois se résigner à aller courir à la nuit tombée. C’est normal, puisque la nuit arrive très tôt en hiver. Si on élimine toutes ces heures en soirée, on perd de belles heures d’entraînement.

Sortez courir à 20 h, à 21 h ou même à 22 h le soir. Vous serez ravis de vivre la tranquillité de la ville à ces heures tardives. Vous serez surpris de constater l’éclairage puissant de la lune. Vous verrez aussi comment les soirées sont généralement peu venteuses et beaucoup plus clémentes qu’on pourrait le croire.

Truc 7

Allez courir en couple

Peu importe que votre amoureux-amoureuse soit plus vite ou plus lent-lente que vous. Allez-y ensemble quand même.

C’est le plus rapide du couple qui doit s’adapter à la vitesse de l’autre : le coureur rapide doit adopter une vitesse agréable pour l’autre. Cette activité de couple, aussi anodine vous semble-t-elle, sera une source de beaucoup de beaux moments et de complicité.


Jolyane Bérubé est diplômée en kinésiologie, avec une spécialité en exercices thérapeutiques. Elle est coureuse, entraîneuse et conférencière depuis plus de 15 ans. Mère de quatre enfants, elle est aussi copropriétaire de la boutique Le coureur nordique à Québec. Malgré une vie familiale et professionnelle bien remplie, elle pratique son sport avec passion et nous donne envie de courir!