Le festival Trails in Motion toujours plus populaire

On_the_Corner
Photo du film On the Corner fournie par Trails in Motion

La tournée Trails in Motion a repris cet automne dans plusieurs régions du Québec. Ceux qui assistent aux projections ont le plaisir de plonger dans le milieu de la course en sentier par le biais de documentaires réalisés avec un regard unique. Cinq documentaires, surprenants, touchants et inspirants sont présentés cette année.

Le festival s’arrête dans 17 villes, dont deux fois à Québec où il est très populaire. Pour la première fois, une projection sera organisée à Val-d’Or, le 1er novembre. On attend plusieurs centaines de personnes et une bonne partie des billets se sont déjà envolés.

« Ce qu’on remarque, c’est que d’année en année, les billets se vendent de plus en plus vite, note Marline Côté, directrice générale des Événements Harricana, organisatrice de la tournée. Avant, il fallait faire beaucoup de promo et là, honnêtement, on n’a pas eu le temps encore d’en faire et on a déjà la moitié des billets de vendus pour les projections. Ça va quand même bien. Il y en a qui sont sold out déjà et il y a des régions où ça s’envole super vite, comme Sherbrooke – ça a pris quelques jours et c’était déjà complet – où on fera une deuxième projection. »

Marline Côté mentionne d’ailleurs qu’il est encore possible d’ajouter un lieu à l’horaire si l’intérêt se fait sentir et que la demande est là. « On pense que c’est une belle façon d’animer les communautés dans les régions pour que les gens puissent se voir dans un autre contexte qu’une course, le temps de prendre une bière et de jaser. Ça crée une autre occasion de se voir et c’est bon pour le réseautage et pour les liens que les gens peuvent faire entre eux. »

Rejoindre plus large

Marline Côté mentionne d’ailleurs le souhait de l’équipe de pouvoir sortir de la niche des coureurs en sentier.

« Ce qu’on aimerait, cette année, et ce qu’on veut essayer de faire de plus en plus, c’est de sortir de la niche des coureurs en sentier et d’aller rejoindre la population de manière générale. Je pense que ces films-là intéressent les coureurs parce qu’on y parle de course, mais au final, ce sont des thématiques qui rejoignent tout le monde. C’est l’humain sous différentes facettes, ce sont des messages de persévérance, de dépassement de soi que l’on voit dans ces films-là, qui vont toucher n’importe qui, qu’ils courent ou non. J’aimerais ça qu’on réussisse, cette année, à sortir un peu de notre bulle de coureurs en sentier et qu’on soit capable de rejoindre, un peu comme le Festival de films de Banff réussit à le faire, une nouvelle communauté de spectateurs. »

Des coups de coeur

Chacun des documentaires porte quelque chose d’unique. Les spectateurs y verront différents aspects et pourront, assurément, y puiser de l’inspiration pour leurs projets personnels. Certains y trouveront peut-être une idée ou un objectif sur lequel se pencher pour la prochaine année.

Quelles seront les préférences? Difficile d’établir un pronostic par anticipation, mais Marline Côté a partagé ce qui a retenu son attention.

« C’est sûr qu’un des ˝highlights˝ de cette année, c’est le film sur la Barkley, qui est vraiment un excellent film, franchement. On a presque tous entendu parler de l’histoire de Garry Robbins, mais de rentrer dans le coeur du sujet, avec les entrevues, puis les images d’Alexis Berg qui ont été tournées pendant cette édition-là, c’est juste excellent! C’est sûr que ça, c’est un des films qui est très attendu cette année. Mais même les autres, qui sont moins connus, m’ont vraiment étonnée. J’ai beaucoup aimé le film How to Run 100 Miles. Il y a beaucoup de gens qui vont se reconnaître dans ce film-là. On voit toute la gamme d’émotions par laquelle on peut passer et ce que ça peut nous apporter de vivre une expérience comme celle-là quand on est un coureur normal et non un athlète élite. Il y a un autre film que j’ai beaucoup aimé, qui s’appelle A Few Steps Further, qui est surprenant parce qu’il aborde la question de la course par la chasse. Le parallèle avec la chasse est super intéressant. »

Au final, « on veut que ça serve de moteur pour la communauté de la course en sentier, que ça se popularise. Ça fait en sorte que les organisateurs de course, que les leaders dans les différentes régions aient accès à un point de contact, de communication. On est un peu plus liés par ce projet-là », dit Marline Côté.

Distances+ est fier d’être un partenaire majeur de la tournée Trails in Motion.

À lire aussi :